Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Art de vivre > Vins et Gastronomie > Millésime Bio à Montpellier : une fréquentation en hausse de 10 (...)

< >

Millésime Bio à Montpellier : une fréquentation en hausse de 10 %

jeudi 7 février 2019

JPEG - 187 ko
Les visiteurs ont fréquenté en nombre les allées de Millésime bio qui se sont élargies cette année pour le confort de tous. Les vignerons provençaux étaient en nombre ; ici le stand de La Bastide blanche (Bandol). (Photo M.E.)

Le mondial du vin biologique se porte bien. Et cette année il a poussé les murs, investissant un hall supplémentaire du parc des expositions de Montpellier. Avec une fréquentation en hausse de 10%, 6 200 visiteurs contre 5 700 l’an dernier, ce salon assied sa place de leader mondial de la filière viticole. Cette réussite confirme d’une part l’engouement des consommateurs pour les vins bio, d’autre part l’attrait de cette pratique culturale chez les producteurs. En France, on est passé de 1 907 viticulteurs pratiquant le bio en 2007 à 5 835 en 2017. Bien entendu, cette croissance s’est accompagnée d’une hausse significative des surfaces cultivées en bio qui sont passées, sur la même période, de 14 632 ha à 60 953 ha. Des chiffres confirmés en 2018 qui devrait voir augmenter nombre de producteurs et surfaces. Fort logiquement, ne serait-ce qu’au regard des conditions météorologiques, ce sont les départements du sud de la France qui concentrent le plus de viticulteurs et de surfaces en bio exception faite de la Gironde. Ainsi, les principaux départements selon la surface conduite en bio, certifiée ou en conversion, sont, dans l’ordre, le Vaucluse, la Gironde, le Gard, l’Hérault, l’Aude, le Var, les Pyrénées orientales, la Drôme, les Bouches-du-Rhône et le Maine-et-Loire. Un succès qui s’affiche aussi au niveau du marché qui est en hausse structurelle et dont les circuits de distribution se diversifient. Selon l’agence bio, en 2017, plus de 2,2 millions d’hectolitres (hl) de vins biologiques ont été mis en marché. On estime que la consommation domestique est en hausse avec 1,25 millions d’hl, soit 57% du volume et les exportations à 946 000 hl, soit 43% du volume. Les ventes de vins bio français à l’étranger ont progressé de 12% en volume et de 1% en valeur en 2017 par rapport à l’année précédente. Pour en revenir à l’édition 2019 de Millésime bio qui s’est déroulée sur trois jours, sur les 6200 visiteurs 78 % étaient des professionnels français et 22 % des visiteurs étrangers confirmant l’attrait du vin biologique à l’échelle planétaire avec une tendance forte pour les États-Unis et l’Asie. Il y avait 1200 exposants dont 72% de français (859 stands) devant les italiens (100 stands) et les espagnols (81 stands). Au total, 22 nations étaient représentées. L’année prochaine, le salon se tiendra de nouveau au Parc des expositions de Montpellier du 27 au 29 janvier 2020. L’organisateur Sudvinbio prévoit de continuer d’innover, en cohérence avec l’essor de la filière.
Michel EGEA
.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.