Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Municipales à Marseille : Richard Martin : "Je suis un homme de conviction et de combat. Un homme de gauche"

vendredi 17 janvier 2020

JPEG - 32.4 ko
Richard Martin (Photo Robert Poulain)

Richard Martin directeur du Théâtre Toursky, metteur en scène, dramaturge, auteur et comédien vient de s’engager auprès du candidat sans étiquette Bruno Gilles et tient à apporter quelque éclairage via un communiqué en l’intitulant "Rallumer tous les soleils - Jaurès ou la nécessité du combat". « Depuis l’annonce de mon entrée en campagne pour les Municipales derrière Lisette Narducci, certaines personnes sont déboussolées, d’autres sont déçues, incrédules voire même en colère et insultantes. Beaucoup d’autres encore se réjouissent et s’enthousiasment. À tous ceux qui donc se posent légitimement des questions sur mon engagement, je tiens à réaffirmer ici avec force que je n’ai pas changé. Je suis un homme de conviction et de combat. Un homme de gauche. Je vais me battre passionnément pour Marseille comme je me suis toujours battu pour mon Théâtre et pour la culture pour faire rayonner toutes les valeurs humanistes et fraternelles.

Je suis et resterai inaliénable.

Depuis cinquante ans, j’ai combattu les politiques culturelles désastreuses aussi bien sur le plan national que local. J’ai fait trois grèves de la faim : 1981, sous Giscard d’Estaing, 2009, sous Sarkozy, 2019, contre Gaudin. Chaque grève de la faim a été rude et menée pour défendre ce que je crois de la culture : une culture ouverte à tous et non réservée à un cercle de privilégiés. Quand Lisette Narducci, Maire radicale de gauche des 2e et 3e arrondissements depuis quatre mandats, dans l’arrondissement du Théâtre Toursky est venue me proposer de la rejoindre et d’être deuxième sur sa liste, elle ne m’a pas demandé d’être différent ou de renier mes convictions. Au contraire. Elle est venue me chercher pour mes convictions. D’autres personnes ancrées à gauche et de grande valeur et pour qui j’ai une estime et une affection profonde comme Vera Tur, ex directrice d’école, ou Yvan Sorel, jeune champion de France de Kung-fu, de K1 Japan, de Kick-boxing, combattant professionnel de MMA et que j’ai vu grandir à côté du Théâtre, sont sur la liste de Lisette Narducci. Une liste sans sectarisme, ouverte à la société civile. Une liste de citoyens de convictions qui veulent défendre ce quartier du 3e arrondissement le plus pauvre d’Europe. Quant à Bruno Gilles, maire lui aussi très estimé et respecté des 4e et 5e arrondissement, réélu depuis quatre mandats, que je n’avais jamais soutenu auparavant, que je connais depuis peu, qui a été attentif aux problèmes du Toursky, il m’a affirmé vouloir se battre pour l’avenir de Marseille et son renouveau. Il respecte les valeurs que je défends et m’a proposé de prendre en charge la culture, s’il arrive aux responsabilités. Cette proposition pour Marseille est la preuve de son esprit d’ouverture, loin d’esprit de clan et de sectarisme et divisions nuisibles. Ce qui importe pour moi, c’est le souffle que ce renouveau peut apporter à Marseille et à ses habitants. Je n’ai jamais eu envie ni le goût de faire une carrière politique et ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer. Je suis un saltimbanque, un homme de culture. Si j’arrive à une quelconque responsabilité, mon travail sera d’œuvrer pour Marseille, ses artistes et ses habitants comme j’ai œuvré pour le Toursky. Œuvrer pour la fraternité et le respect des autres et de toutes les cultures. Mon travail sera de rassembler les artistes et de créer des ponts pour que la notion de vivre tous ensemble à Marseille un avenir meilleur soit enfin la réalité et non un rêve utopique. Si je rentre en politique, c’est bien pour faire bouger les lignes. Et non pour renoncer à mes valeurs. Pour reprendre la pensée de Jaurès « tout individu a droit à l’entière croissance. Il a donc le droit d’exiger de l’humanité tout ce qui peut seconder son effort. Comme ma vision de la culture est forcément étroitement liée avec le social, l’environnement, l’écologie, l’habitat, l’éducation, le sport, la santé, le bien-être animal, je soutiendrai avec ferveur toutes les initiatives, tous les efforts, tous les projets portés par cette liste concernant ces domaines si essentiels à l’épanouissement des citoyens.

Rallumons ensemble tous les soleils.

J’invite toutes les personnes qui s’interrogent sur mes motivations à me rencontrer et à dialoguer avec moi. »

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.