Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Municipales à Marseille : Yvon Berland (LREM) dévoile ses priorités pour les écoles marseillaises

lundi 10 février 2020

Yvon Berland, l’ancien président d’Aix-Marseille Université, candidat soutenu par LREM pour les élections municipales à Marseille, s’est déplacé en plein cœur du 12e arrondissement de Marseille, pour parler des écoles et de l’Éducation. Des thèmes qu’il a choisis comme « prioritaires » et « fil rouge » de sa campagne. A cette occasion, en compagnie de plusieurs de ses soutiens, comme l’ancien recteur de l’académie d’Aix-Marseille, Jean-Paul de Gaudemar, il a décliné plusieurs de ses propositions.

JPEG - 175.2 ko
Yvon Berland candidat LREM à la mairie de Marseille, tête de liste dans les 6/8, entouré (de gauche à droite) de Myriam Janin, Pascal Chamassian, têtes de liste pour LREM dans les 11/12 , la député Cathy Racon-Bouzon, sur la liste LREM dans les 4/5 et Jean-Paul de Gaudemar, qui sera l’adjoint à l’Éducation en cas d’élection de M. Berland à la mairie de Marseille. (Photo B.A.)

Accompagné de Pascal Chamassian et Myriam Janin, ses deux têtes de liste dans les 11e et 12e arrondissements de la ville, Jean-Paul de Gaudemar, l’ancien recteur de l’académie d’Aix-Marseille, Cathy Racon-Bouzon, député LREM de la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône, Yvon Berland a annoncé : « Dans les choix budgétaires, il y aura des priorités. C’est le rôle du maire d’aller chercher des moyens financiers auprès des autres collectivités, de l’Europe. Il faut arrêter de dire : "mais nous ne sommes pas ou jamais aidés… " Il faut maintenant se bouger, changer de braquet, jouer sur le pouvoir d’impulsion que peut avoir cette ville auprès des autres collectivités. » Pascal Chamassian précisera pour sa part : « Notre vision est de faire de Marseille la ville éducative de demain en France. Un exemple de ville laboratoire dans le domaine de l’Éducation. » Cathy Racon-Bouzon, vice-présidente à l’Assemblée nationale de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation, a ajouté : « Notre première préoccupation est de recréer la confiance entre les familles et les écoles. Nous annonçons avec Yvon Berland, une rupture nette ». Concernant le PPP (Partenariat public-privé), Jean-Paul de Gaudemar parle de rupture avec « cette demande de financement choisie par l’actuelle majorité municipale. Nous voulons pour les écoles une rénovation du bâti, un réaménagement du parc scolaire, une harmonisation aux abords des établissements qui n’existe pas. Marseille a le bonnet d’âne avec le plus faible taux d’encadrement dans les écoles. Notre volonté est de changer cela et remettre du personnel dans les écoles. »

Davantage de mobilité interne au sein du personnel des écoles

Dans ce cadre, Yvon Berland entend « augmenter le personnel municipal dans les écoles de la Ville, avec la présence d’un agent pour 10 enfants dans les classes de maternelle, et un pour 20 dans les classes de primaire. » Autres annonces inhérentes à son programme : la volonté « de sécuriser les périmètres scolaires, notamment en termes d’accès piétons et de vidéosurveillance », comme de « généraliser l’installation des capteurs de pollution de l’air dans les salles de classe. » Il considère encore qu’« il faut davantage de mobilité interne au sein du personnel des écoles, comme des services techniques municipaux d’ailleurs, pour créer une plus forte dynamique. Nous devons ici, dans cette ville, nous mettre dans la normalité en matière d’Éducation. Nous sommes les derniers dans beaucoup de domaines. Il va falloir dans un premier temps redevenir normal, avant le plus vite possible d’être le plus ambitieux. » Autres priorités pour Yvon Berland et son équipe : « Une plus grande ouverture des établissements hors des temps scolaires pour la pratique du sport, d’activités culturelles et artistiques ou de soutien. » D’autre part, poursuit-il : « Des cantines de produits 100 % bio ou locaux, des écoles zéro carbone et zéro déchet. » Autre annonce émise par le candidat à la mairie de Marseille : « La gratuité des transports scolaires sur Marseille pour tous les enfants des écoles lors des sorties dans la ville. » Jean-Paul de Gaudemar, l’ancien recteur de l’académie d’Aix-Marseille entre 2004 et 2012 et ancien recteur de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), a précisé le sens de sa démarche personnelle à cette occasion : « Je me suis engagé derrière Yvon Berland car il est pour moi la seule personnalité capable de transformer Marseille. Il a été capable de réaliser ce que personne ne croyait possible : à savoir fusionner avec le plus grand succès les universités d’Aix-Marseille. Il est aussi le seul à pouvoir réaliser pour Marseille ce que beaucoup de gens croient toujours impossible. »
Bruno ANGELICA

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.