DestiMed

Accueil > Ailleurs > Economie > Musk offre 100 millions de dollars pour la capture du carbone

< >

Musk offre 100 millions de dollars pour la capture du carbone

lundi 25 janvier 2021

Le fantasque Elon Musk est bien décidé à sauver la planète. Le patron de Tesla et SpaceX souhaite trouver LA solution pour capturer du carbone. Pour parvenir à ses fins, il offre 100 millions de dollars à ceux qui développeront un projet efficace.

PNG - 360.8 ko
Elon Musk veut sauver la planète ©spaceX

C’est au travers d’un tweet que l’homme le plus riche du monde, pendant quelques jours, a fait son annonce retentissante : « Je donne 100 millions de dollars en guise de récompense pour la meilleure technologie de séquestration géologique ». On entend par séquestration géologique la capture des émissions de dioxyde de carbone produites par l’industrie manufacturière, les véhicules et la production alimentaire...
Lutter technologiquement contre l’émission de carbone.

Il n’est pas utile de rappeler que la surpopulation, la déforestation pour l’habitat et l’élevage ou la destruction des habitats naturels… œuvrent au quotidien au réchauffement climatique et favorisent la longue liste des catastrophes écologiques qui en découlent. Musk n’est pas homme à attendre et c’est dans cette optique qu’il se lance dans une course effrénée pour la planète. Pour lui, la séquestration géologique est une piste à privilégier. Il faut bien avouer que rares sont les avancées technologiques observées ces dernières années en la matière.

Joe Biden un soutien de poids pour l’écologie

Les spécialistes lui parleront certainement du projet, mené par Vox, basé sur l’enfouissement du carbone dans des aquifères salins ou l’épuration de l’air. Il faut maintenant que le concept séduise le milliardaire pour qu’il signe son chèque de 100 millions et favorise ainsi le respect de l’accord de Paris, le traité international sur la lutte contre le changement climatique. Ce dont Musk peut être certain, c’est qu’il a le soutien de nombreux pays et notamment les États-Unis puisque seulement quelques heures après son investiture, Joe Biden a signé un décret ramenant son pays dans l’accord écologique, après que l’ancien président Trump l’en ait retiré en 2017.
Fabian FRYDMAN

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.