Recherche

Accueil > Ailleurs > Economie > NPNRU : L’agriculture au cœur des villes

< >

NPNRU : L’agriculture au cœur des villes

dimanche 18 avril 2021

Dès 2020, le Gouvernement s’est appuyé sur l’agriculture urbaine pour renforcer la dimension environnementale des 450 quartiers concernés par le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), mis en œuvre par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (Anru). Outre la dimension humaine, notamment au niveau de la vie que quartier, cet axe est identifié comme l’un des vecteurs nouveaux et innovants de promotion d’une alimentation saine et équilibrée.

PNG - 669.6 ko
Capture d’écran ©ANRU

Le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) déployé par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (Anru) accompagne et finance la transformation complète de 450 quartiers en France métropolitaine et dans les territoires de l’Outre-Mer. A terme, il devrait générer 50 milliards d’euros d’investissement pour réussir à modifier durablement la donne à différents niveaux des municipalités : logements, équipements publics, déplacements, mixité sociale, développement durable, espaces publics...

Intégrer des espaces de végétalisation au cœur du béton

Dans une société ou « le béton » est jugé trop prégnant, la mutation profonde des quartiers est une occasion inédite d’intégrer des espaces de végétalisation et de mise en culture. Sur ce point, l’agriculture urbaine a plus que jamais un rôle essentiel à jouer. Ce secteur en cours de définition et de structuration offre des bénéfices multiples. A commencer par un rôle de levier de réponse aux dysfonctionnements urbains.

Ce contexte d’engagement opérationnel des projets de transformation des quartiers est donc propice au déploiement d’une agriculture urbaine de proximité, au cœur ou en périphérie des villes. Plus loin, elle est un support de compétences et d’emplois nouveaux pour des territoires, levier de mixité fonctionnelle offrant des services et des équipements de proximité, et enfin vecteur d’accélération de la transition écologique et de qualité paysagère.

Occuper des espaces vides terrains de développement d’activités de culture ou d’élevage

A l’inverse des idées reçues, il reste encore de vastes espaces vides au cœur des quartiers. Ces derniers offrent des potentiels de végétalisation plus ou moins bien exploités. C’est dans cette logique que s’inscrivent ces appels à projet avec une volonté forte de gestion de ces espaces. En outre, bâtiments de logements et équipements publics, réhabilités ou créés dans le cadre du NPNRU, mais aussi parkings sous dalle et locaux vacants, constituent là encore des terrains de développement d’activités de culture ou d’élevage. Le champ des possibles est clairement multiple.

PNG - 165.4 ko
La carte des lauréats de la deuxième promotion ©ANRU

En décembre 2020, 27 premiers lauréats avaient donc été officiellement présentés, une première « récolte » avant les 48 nouveaux projets « Les Quartiers Fertiles » qui vont essaimer l’agriculture urbaine sur tout le territoire. Malgré la période difficile de crise sanitaire, la dynamique des dépôts de dossiers est toujours d’actualité. Les moyens financiers complémentaires, apportés à travers France Relance, permettent de répondre au bon niveau d’ambition aux candidatures déjà reçues et à celles à venir dans le cadre de la troisième tranche de cet appel à projets, lancée à ce jour.

Pour Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, un tel dispositif est devenu incontournable :« L’agriculture urbaine progresse. Grâce à l’opération "Les Quartiers fertiles" et le soutien apporté par le plan France Relance, elle prend toute sa place dans le paysage de nos quartiers tout en apportant de nombreux bénéfices. A la fois sociaux, pédagogiques et économiques, ils permettent avant tout de favoriser l’accès de tous à une alimentation saine et locale. Plus de 100 fermes urbaines ont déjà été financées avec ce programme et nous poursuivons cette dynamique avec l’ouverture d’un nouvel appel à projets. »
Mathieu SELLER

Les lauréats de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Salon de Provence : Serre bioclimatique, jardins de formation professionnelle et jardins partagés
Nombre de quartiers concernés : 1

Rappel des actions clés :
Action 1 : Études préalables au projet (modèle économique, pollution de sols, concertation citoyenne) Action 2 : Création d’une serre bioclimatique de production de plants, en insertion Action 3 : Création d’un jardin de formation (maraîchage) Action 4 : Mise en place de jardins partagés

Description synthétique du projet Le projet d’agriculture urbaine du quartier des Canourgues qui comporte 2 axes :

• un chantier d’insertion avec l’implantation d’une serre bioclimatique de production qui permettrait d’alimenter en graines et plants bio les agriculteurs du territoire + la mise en place d’un jardin de formation

• des jardins partagés (maraîchage et vergers) à destination des habitants du quartier et plus largement de la commune Type de projet : Production, services Quartiers NPNRU : Canourgues, Salon-de-Provence Porteur de projet : Métropole Aix-Marseille-Provence Calendrier : mobilisation d’une AMO pour la faisabilité en 2021, puis implantation du jardin de formation en 2022, construction de la serre en 2023, et aménagement des jardins partagés de 2022 à 2024

PNG - 199.6 ko
Jardins maraichers ©ANRU

Marseille : Les Jardins Tremplin d’Air Bel (11e)
Nombre de quartiers concernés : 1

Rappel des actions clés :

Action 1 : Constitution de l’association des jardins partagés d’Air Bel et aménagement Action 2 : Mise en place de la cuisine solidaire et partagée et de l’espace de formation sur la parcelle Est du Talus Action 3 : Animation des jardins Tremplin et mise en place des trois parcours Action 4 : Action de recherche

Description synthétique du projet Le projet répond à un objectif socio-professionnel, en cherchant à ouvrir des perspectives de formation et d’emploi sur les métiers de l’agriculture, des espaces verts et de l’environnement.

Pour ce faire, il développe trois parcours Tremplins, notamment à destination des habitants du quartier qui s’appuient sur la mise en place de jardins partagés, l’aménagement d’une nouvelle parcelle de la ferme urbaine du Talus avec la création d’une cuisine solidaire. Enfin, le projet vise à sensibiliser les habitants et les faire devenir acteurs de leur territoire.

Type de projet : Services Quartier NPNRU : Air Bel, Marseille 11e Porteur de projet : Métropole Aix-Marseille Provence Calendrier : aménagement en 2021 pour un démarrage au premier trimestre 2022

Marseille : Boucle alimentaire Font-Vert et Cité SNCF
Nombre de quartiers concernés : 2

Rappel des actions clés :

Action 1 : Création d’un centre de formation à la cuisine Action 2 : Création d’une parcelle productive en insertion Action 3 : Dynamisation des jardins partagés Action 4 : Mise en place d’une BAL avec une activité de transformation/ restauration

Description synthétique du projet Le projet consiste en la création d’un centre de formation aux métiers de la cuisine, avec une activité de transformation. Cette activité sera alimentée par les filières agricoles locales, par les productions des jardins partagés et par une parcelle productive en insertion. L’objectif est de développer une boucle alimentaire locale sur le territoire.

Type de projet : Production, transformation, services Quartier NPNRU : Grand Saint-Barthélémy Grand Malpassé, Marseille 14e Porteur de projet : Métropole Aix-Marseille Provence Calendrier : concertation et études en 2021 pour une réalisation de la cuisine et des jardins en 2022

PNG - 249.1 ko
©ANRU

Vitrolles : Des restes de l’assiette à la terre et de la terre à l’assiette poulailler et cercle vertueux
Nombre de quartiers concernés : 1

Rappel des actions clés :

Action 1 : Création d’une ferme avicole en insertion Action 2 : Dynamisation des jardins existants Action 3 : Création de nouveaux jardins Action 4 : Sensibilisation et pédagogie autour du gaspillage alimentaire (et plus généralement du développement durable)

Description synthétique du projet Projet de ferme avicole en insertion pour traiter les déchets alimentaires produits par les écoles du quartier. Le projet prévoit d’être support d’animation dans les quartiers : découverte de l’agriculture, pédagogie… en lien avec la création et le développement de jardins pédagogiques et partagés. La production d’œufs bénéficiera aux habitants à travers les centres sociaux et le CCAS. Type de projet : Production, services Quartier NPNRU : Secteur Centre Porteur de projet : Vitrolles Calendrier : étude de faisabilité en 2021, mise en œuvre opérationnelle en 2022, fonctionnement optimal en 2023 et développement en 2024

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.