Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Nice en route pour le futur...

< >

Nice en route pour le futur...

lundi 18 janvier 2021

Christian Estrosi, maire de Nice, président de la Métropole Nice Côte d’Azur et président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur vient de présenter au sein de l’Institut Méditerranéen du Risque de l’Environnement et du Développement Durable (Imredd) de Nice, la première étape de mise en circulation d’une navette autonome dans la zone industrielle de Carros-Le Broc en partenariat avec Université Côte d’Azur.

JPEG - 100.3 ko
Présentation par Christian Estrosi, au sein de l’Imredd, de "Milla Pod", premier véhicule en France et dans le monde à circuler sur route ouverte à une vitesse supérieure à 30Km/h en mode autonome © ville de Nice

C’est à l’Imredd de Nice que Christian Estrosi a présenté le projet de navette électrique autonome "Milla Pod". Il s’agit d’un véhicule 100 % électrique et comme son intitulé l’indique entièrement autonome, pouvant transporter jusqu’à 6 personnes, circuler à une vitesse maximale de 50 km/h et dotée d’une autonomie d’au moins 100 km. Christian Estrosi revient sur le concept : « L’innovation industrielle est au cœur de notre projet de Smart City et de notre plan pour des transports zéro carbone. La navette électrique autonome qui sera testée dans la zone industrielle de Carros-Le Broc va offrir des analyses déterminantes en matière de mobilité douce et de transport à la carte. Ce sont des projets comme celui-ci qui vont nous permettre d’atteindre l’objectif européen de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 55 % pour 2030 ».

« Je fais le choix de la croissance et d’une économie écologique »

Et, à destination des étudiants, il avance : « Avec la crise sanitaire, l’université est en grande souffrance, enseignants comme étudiants. Mais je souhaite dire aux étudiants que c’est l’occasion d’inventer le monde de demain en se saisissant, à la sortie de la crise, des opportunités économiques et scientifiques qui nous permettront de renforcer notre compétitivité et notre attractivité. Avec notre plan de relance à plus de 2 milliards d’euros, je fais le choix de la croissance et d’une économie écologique ».

« L’innovation industrielle est au cœur de notre projet de Smart City »

Le maire de Nice revient sur l’innovation industrielle. Il rappelle que l’industrie est une « priorité économique », au niveau régional mais aussi départemental puisqu’elle pèse 10 milliards d’euros dans les Alpes-Maritimes. Dans ce cadre, la ville de Nice et la métropole ont fait de l’innovation industrielle « un engagement fort ». Pour l’édile La stratégie Smart City met notamment en exergue « le développement d’une mobilité douce au sein de la Métropole ». En ce qui concerne la genèse du projet, il indique entre autres que c’est fin 2018 que le territoire de la zone industrielle de Carros/Le Broc « a été retenu comme territoire pilote du dispositif "Territoires d’industrie" ». Puis, le 18 mars 2019, a eu lieu la signature du protocole d’engagement entre la Métropole, la Région SUD et l’État, aux côtés des partenaires institutionnels. « Parmi les actions dédiées à la mobilité on notait la mise en place de navettes partagées et l’expérimentation de navettes autonomes. » Le 14 février 2020 une convention a été signée entre la Métropole, l’Imredd, le CAIPDV (Côte d’Azur Industries Plaine du Var) -Club des Entreprises de Carros le Broc, la Banque des Territoires et la Région Sud « sur l’expérimentation d’une navette autonome sur la zone industrielle de Carros, lors de l’inauguration de l’Imredd ».
Luc CONDAMINE

A savoir

Le calendrier
- 2020 : étude réalisée par l’Université Côte d’Azur via l’IMREDD permettant d’établir :
- 2021 : définition des usages et test de la voiture autonome de l’IMREDD.
- 2022 : expérimentation de la navette autonome avec la réalisation des infrastructures permettant sa mise en circulation.

Le financement
Projet total : Europe 1,5M€ - État 400 000 euros - Région 600 000 euros -Département 500 000 euros - Métropole 750 000 euros - Université 646 000 euros

Navette autonome
CAIPDV (zone industrielle de Carros) 31 000 euros - Banque Territoire 30 000 euros Région 96 900 euros

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.