Recherche

Accueil > Ailleurs > Afrique > Nigéria : oui à la production d’électricité au travers du traitement des (...)

< >

Nigéria : oui à la production d’électricité au travers du traitement des déchets

vendredi 28 mai 2021

La gestion des déchets est un sujet essentiel pour le gouvernement de l’État de Kano, dans le Nord du Nigéria. Pour un traitement efficace, le choix s’est donc porté sur Capegate Investment Company, une entreprise basée à Abuja, qui projette d’utiliser une partie des déchets pour produire de l’électricité.

PNG - 308.4 ko
Déchets ménagers © Patricia Maillé-Caire

C’est donc le 21 mai que le contrat entre les deux parties a été paraphé ! La société décroche la gestion déléguée des déchets solides et liquides du territoire. Dans le scope du protocole, Capegate Investment Company aura la charge de l’usine de traitement de déchets de Kano, mais également de différentes infrastructures connexes.

Des moyens mis en place pour une plus grande efficacité

Pour le directeur général, Alhaji Bashir, le défi est de taille mais réellement motivant : « L’environnement de Kano changera pour devenir plus propre et plus habitable au cours de 24 prochains mois  ». Pour mener à bien la mission, pas moins de 30 camions, 32 compacteurs, 36 mini-camions et d’autres équipements, pour la collecte des déchets solides, seront déployés sur le terrain. Plus loin encore, Capegate Investment Company s’est engagé à installer deux égouts centraux qui serviront à collecter les déchets liquides et industriels. Cette initiative entre dans le cadre du soutien de Refuse Management and Sanitation Board (Remsab). Ainsi cette entité publique, en charge de l’évacuation et de l’élimination des déchets à Kano, a été choisi pour superviser les opérations pour le ministère nigérian de l’Environnement d’organisme de réglementation.

Produire de l’électricité avec le traitement des déchets

Selon des études récemment menées, l’État de Kano produit à lui seul 96 000 tonnes de déchets par an. Pour Capegate Investment Company il est donc envisageable de produire de l’électricité avec une partie des ordures. Pour cela, l’entreprise compte utiliser le Le biogaz issu de la fermentation des déchets organiques pour l’alimentation d’une centrale électrique. A côté de cela, il est également prévu de transformer les déchets organiques en compost et de les recycler comme fertilisant dans les plantations. Au niveau de l’emploi, l’accord devrait permettre la création de plus de 4 000 nouveaux emplois.
La concession accordée à l’entreprise nigériane permettra la création d’emplois pour au moins 4 300 jeunes qui participeront à la gestion des déchets à Kano.

Mathieu SELLER

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.