Recherche

Accueil > Aix Marseille > Société > Nouveau renforcement du partenariat entre le Camp des Milles et la (...)

< >

Nouveau renforcement du partenariat entre le Camp des Milles et la Préfecture de police des Bouches-du-Rhône

samedi 19 décembre 2020

Frédérique Camilleri préfète de police des Bouches-du-Rhône a été reçue sur le site mémorial du Camp des Milles par le président de la Fondation, Alain Chouraqui. « Cette visite marque l’importance qu’accorde la Préfecture de police à la sécurisation de l’établissement et s’est soldée par la signature de la convention "Sécurité-site" ». Cette convention quadripartite avec la ville d’Aix-en-Provence et la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) vise à renforcer la sécurité des visiteurs et personnels accueillis par des mesures de prévention et de protection du Site-mémorial et par la prise en charge des victimes en cas d’accidents ou d’incidents.

JPEG - 60.6 ko
Signature d’une convention entre Frédérique Camilleri, préfète de police, Alain Chouraqui, président de la Fondation du camp des Milles et Luc-Didier Mazoyer, directeur départemental de la sécurité publique ©campdesmilles

Un audit de sûreté

Concrètement, cette convention permettra la réalisation d’un audit de sûreté, le financement à hauteur de 80 % des travaux de sécurisation du site au titre d’établissement sensible dans le cadre du Fonds interministériel de la prévention de la délinquance (FIPDR), la désignation de référents sécurité chez chaque signataire et le déploiement de patrouilles selon l’état de la menace et les circonstances locales.

Connaître les mécanismes extrémistes pour mieux les combattre

Depuis plus de 5 ans, cette logique de coopération établie entre la Fondation du Camp des Milles, la DDSP et la Préfecture de police a permis de nouer des partenariats à la fois techniques et pédagogiques. Dans ce contexte, la Fondation du Camp des Milles recevait 20 cadres dirigeants de la police nationale dans le cadre d’un parcours de mémoire d’une demi-journée. « Accompagnés par des responsables de la Fondation, les forces de l’ordre, gardiennes de la mise en œuvre des lois de la République et remparts face aux phénomènes de replis identitaires, ont pu réfléchir et analyser des notions telles que les stéréotypes, les préjugés, les discriminations, les extrémismes identitaires et le potentiel anti-démocratique des racismes et antisémitismes. » En s’appuyant sur les valeurs de la République et de la démocratie les experts de la Fondation leur ont offert des clés de compréhension des engrenages concernés en s’appuyant sur le recul de l’histoire et des sciences de l’homme. Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles a rappelé à cette occasion : « Dans un contexte de déstabilisations, le rôle des forces de l’ordre républicaines est toujours décisif pour sauvegarder l’état de droit et la paix civile ».
La rédaction

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.