Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

< >

OM : analyse d’une saison ratée

mardi 28 mai 2019

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 105.4 ko
Rudi Garcia donne ses dernières consignes (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)

Un entraîneur chasse l’autre. Rudi Garcia parti, Jacques-Henri Eyraud et Andoni Andoni Zubizarreta ont rencontré cette semaine à Monaco le Portugais André Villas-Boas qui pourrait être le nouvel entraîneur de l’Olympique de Marseille. Fils spirituel de José Mourinho, "The Special Two" comme on le surnomme, a entraîné Porto, Chelsea, Totenham et le Zenith Saint Petersbourg. Il aurait pu diriger l’OM en 2014 mais ses exigences salariales étaient trop élevées. Villas-Boas n’entraîne plus depuis 2017. Il a l’avantage de parler français. Mais avant de se projeter sur la saison 2019-2020, il convient d’analyser le fiasco de celle qui vient de s’achever. En battant Montpellier (1-0) vendredi dernier à l’Orange Vélodrome, les Olympiens ont pris la cinquième place du classement général final de la Ligue 1. Alors que l’objectif annoncé était de terminer sur le podium afin de disputer la Ligue des Champions, la cinquième place signifie un échec. Quatrième en 2018 et finaliste de la Ligue Europa, les joueurs de Rudi Garcia dont les choix techniques et tactiques ont souvent surpris, ont effectué un mauvais championnat. Ils ont aussi été éliminés en phase de poule de la Ligue Europa. Eliminé dès les 32e de finale de la Coupe de France, l’OM a été humilié par les amateurs d’Andrézieux qui évoluent en National 2, soit l’équivalent de la quatrième division. En Coupe de la Ligue, les huitièmes de finale ont été fatales aux Marseillais éliminés par Strasbourg aux tirs au but à Marseille. Les cadres ont déçu. Mandanda, Rami et Payet ont raté leur saison. Luiz Gustavo a été baladé par Garcia entre la défense et le milieu. En inscrivant seize buts, Thauvin buteur et passeur, a réalisé une saison correcte. Les recrues ont aussi déçu. Les rendements de Caleta Car, de Strootman et de Radonjic ont été insuffisants. Les cas de Hubocan, d’Abdenour, de Sertic et de Njie ont été mal gérés. Quant à Balotelli arrivé en janvier en mauvaise condition physique, il aurait pu mieux faire. L’Italien a un salaire de roi du pétrole qui encourage les dirigeants à la placer en tête de la liste des joueurs transférables. Présent à l’Orange Vélodrome la semaine dernière, Franck McCourt a déclaré à l’AFP « qu’il remplirait les engagements pris ». Le Bostonien propriétaire du club, déçu par les mauvais résultats, a conforté Jacques-Henri Eyraud et Andoni Zubizareta dans leur fonction. Ils ont l’obligation d’effectuer les bons choix et de réussir la saison 2019-2020.
Gilbert DULAC

Le bilan de la saison en chiffres
JPEG - 153.3 ko
Florian Thauvin trompe la vigilance de la défense héraultaise et permet à l’OM de battre Montpellier (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)


Ligue 1 : 5e - 61 points. 18 victoires, 7 nuls, 13 défaites. 60 buts inscrits et 52 buts encaissés. Rudi Garcia a dirigé 141 matches entre octobre 2016 et Mai 2019. Il a réalisé 66 victoires, 37 nuls et 38 défaites. Son palmarès est vierge. Il a conduit l’équipe en finale de la Ligue Europa en 2018. Cette saison, il a fait 43 compositions d’équipe différentes en 46 matches.

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.