Recherche

Accueil > Sports > OM : sept matchs de suspension pour Eric Bailly

< >

OM : sept matchs de suspension pour Eric Bailly

vendredi 20 janvier 2023

La commission de discipline de la Fédération française de football a rendu son verdict, concernant l’expulsion d’Eric Bailly, le 7 janvier à Martigues contre Hyères en Coupe de France. L’OM pourrait faire appel.

JPEG - 91.1 ko
Le geste d’Eric Bailly qui a blessé le Hyérois N’Diaye a été sévèrement sanctionné par la commission de discipline de la FFF. (Photo Laurent Saccomano/Wallis.fr)

Le défenseur ivoirien de l’OM a écopé de sept matchs de suspension pour son geste sur le Varois Moussa N’Diaye, hospitalisé et placé vingt-quatre heures en réanimation. Le barème de la commission prévoyait une sanction encore plus élevée (entre huit et neuf matchs), mais celle-ci a pris en compte le bon comportement de l’Ivoirien et son absence de casier.

Elle a également estimé que N’Diaye était gravement blessé (fracture d’une côte, lésion au foie, hémorragie interne, trente jours d’ITT) pour faire preuve d’une plus grande clémence envers Bailly. Celui-ci a déjà purgé deux rencontres, contre Troyes et Lorient. Il lui en reste cinq. Eric Bailly sera de retour sur les terrains à l’occasion du déplacement de l’OM à Toulouse le 19 février ou pour la réception du PSG le 26 février à l’Orange Vélodrome.

L’OM pourrait faire appel

Le club a publié un communiqué pour déplorer la fuite de cette décision dans la presse et plus généralement l’ampleur de cette sanction :
« L’Olympique de Marseille prend acte de la décision de la Commission Fédérale de Discipline de la Fédération Française de Football concernant la suspension de son défenseur Eric Bailly. Le club se réserve le droit de faire appel. Avant tout, l’OM souhaite un prompt rétablissement à Moussa N’Diaye, milieu de terrain du Hyères 83 FC, que le club et Eric Bailly soutiennent depuis sa blessure. L’Olympique de Marseille regrette toutefois que la confidentialité de cette décision disciplinaire n’ait pas été respectée avant que celle-ci ne lui soit notifiée. Aussi et surtout, l’Olympique de Marseille note la différence d’application du barème de sanctions de référence par les commissions de discipline de la FFF et de la LFP, alors que ces deux instances ont un impact sur une même compétition, en l’occurrence la Ligue 1. L’Olympique de Marseille est fermement convaincu qu’une uniformisation des critères de sanction impactant une même compétition est nécessaire pour en garantir l’équité sportive. Le club se tient à la disposition des instances pour partager sa position et contribuer au développement du football français. »
Gilbert DULAC

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.