Recherche

Accueil > Provence > Economie > Ordre des experts-comptables Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Colette (...)

< >

Ordre des experts-comptables Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Colette Weizman : ’Toujours pas de tsunami’

dimanche 25 décembre 2022

Colette Weizman, présidente du conseil régional de l’Ordre des experts-comptables (Croec) Provence-Alpes-Côte d’Azur, vient de présenter l’analyse de l’évolution trimestrielle de l’activité des TPE-PME au 3e trimestre 2022.

JPEG - 219 ko
Colette Weizman, présidente du Croec Provence-Alpes-Côte d’Azur ©Destimed/RP

Le document indique que l’indice de chiffre d’affaires (ICA) des TPE-PME de Provence-Alpes-Côte d’Azur est de 103,5 soit une progression de 3,5% de leur chiffre d’affaires (CA) par rapport au 3e trimestre 2021, période marquée par un allègement des mesures de restriction. La comparaison entre deux périodes moins atypiques permet aux évolutions de revenir à des niveaux plus « classiques ».

L’indice de chiffre d’affaires cumulé (Icac) montre que les entreprises de la Région ont vu leur activité progresser de 10,8% depuis le début d’année, comparativement à la même période de l’année précédente. Ce résultat place la région au 4e rang du classement national avec un résultat légèrement supérieur à la performance nationale.

La comparaison avec les résultats des trois premiers trimestres 2019 permet de connaître l’évolution du CA des petites et moyennes structures de la région par rapport à un niveau d’activité d’avant-crise. Leur CA a progressé de 12,1% par rapport à la même période 3 ans plus tôt, ce qui équivaut à un taux de croissance annuel moyen de 3,9%, contre 3,7% au niveau national.

Il convient toutefois de noter que les résultats présentés dans cette analyse ne sont pas corrigés de l’inflation qui a progressé significativement sur les trois dernières années. En effet, selon les estimations de l’Insee, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 5,6% en septembre 2022 sur les 12 derniers mois et d’environ 7,9% par rapport à septembre 2019.

« l’activité résiste »

Colette Weizman constate : « Malgré la crise, l’inflation, le prix de l’énergie, les matières premières l’activité résiste. Une situation que confirme l’Urssaf et la Banque de France, les TVA sont payées, l’Urssaf réglé. Il n’y a toujours pas de tsunami. Il reste maintenant à savoir comment va être géré la crise énergétique lors du premier trimestre 2023 mais cela risque d’être plus difficile. La Banque de France voit d’ailleurs un premier trimestre tendu mais reste confiante ».

Colette Weizman note d’autre part que « la consommation d’électricité a baissé en novembre de 10%. Je pense que les citoyens ont pris conscience qu’il ne fallait plus être égoïstes. C’est primordial car nous nous en sortirons si nous jouons collectif ». Pour la présidente : « Il faut consommer local, franco-français, faire un geste pour la nature et être solidaire. Certains se plaignent de ne devoir mettre le chauffage qu’à 19 degrés. Mais pensent-ils à ceux qui sont passés sous le seuil de pauvreté et se posent la question de se chauffer tout court ».

« Il faut favoriser l’achat dans les TPE/PME, les circuits courts »

Et de donner sa prescription : « Il faut favoriser l’achat dans les TPE/PME, les circuits courts, aider ses voisins et nous passerons la crise ensemble ». Un état d’esprit que Colette Weizman retrouve « chez énormément de clients des experts-comptables. Les entreprises jouent le jeu de la prime de partage des valeurs et si nous aidons nos collaborateurs il n’y a pas de raison que nous ne franchissions pas ce cap ». Elle signale : « 8 860 entreprises étaient en difficulté en octobre 2019 elles ne sont que 4 540 en 2022 et je suis persuadée que sur ces 4 540 une partie aurait dû déposer le bilan avant mais elles ont surfé sur les aides ». Colette Weizman ajoute : « On le voit avec nos clients, les chefs d’entreprises ont su anticiper, ils ont mis de l’argent de côté pour passer les périodes dures. Nombre d’entre eux ont fait des PGE de confort et les ont bien fait. » Elle rappelle la situation actuelle : « L’augmentation du coût de la matière première, la pénurie de main-d’œuvre... Il y a des solutions qui sont avancées par le gouvernement, des aides, des propositions sur le recrutement des étrangers pour les métiers en tension et c’est une très bonne chose. » Pour Colette Weizman : « Il faut accepter de se lancer dans la reconversion. Nous, nous avons recruté un ancien chef de rayon qui voulait se reconvertir dans la comptabilité. Et puis il y a Pôle emploi qui est au service de la population, qui fait un travail remarquable ». Elle pointe toutefois un point noir : « Des entreprises ne peuvent pas embaucher, car les gens qui pourraient être intéressés ne peuvent pas accepter à cause du manque de logement et de moyens de transport ». Ceci étant dit, Colette Weizman avance : « Je vois le courage des chefs d’entreprises, leur résilience, tout cela me conduit à rester optimiste ».
Michel CAIRE

Croec Sud : Nicolas Férand succède à Colette Weizman
JPEG - 80.7 ko
Nicolas Ferand nouveau président du Croec Provence-Alpes-Côte d’Azur ©DR

Colette Weizman revient sur les élections que l’Ordre vient de connaître : « Un mandat dure quatre ans mais j’avais toujours dit que je n’en ferais que deux. Je reste à la vice-présidence et je retourne au tribunal de commerce où je serai le relais de l’Ordre pour la prévention et la sécurité des entreprises »
Composition du Bureau
• Nicolas Férand, Président
• Colette Weizman, Vice Présidente (13)
• Guillaume Faure-Brac, Vice Président(13)
• Michel Venturini, Vice Président (83)
• Cyrille Peylhard, Vice Président (84)
• Serge Rogazzo, Vice Président(04/05)
• Alain Jacob, Invité Permanent (06)

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.