Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Pape Diouf candidat, Jean-Marc Coppola de réagir : "Et si l’on parlait (...)

< >

Pape Diouf candidat, Jean-Marc Coppola de réagir : "Et si l’on parlait du fond ? "

lundi 3 février 2014

L’ancien président de l’OM Pape Diouf devrait sous peu annoncer sa candidature aux municipales mais, c’est le Front de gauche s’inspirant du slogan olympien « Droit au but » qui réagit avant même l’annonce officielle. Jean-Marc Coppola , tête liste Front de gauche déclare à ce propos :« Je viens d’apprendre qu’une liste conduite par Pape Diouf est sur le point de se constituer pour les prochaines élections municipales à Marseille. Je ne porte jamais de jugement sur les personnes qui s’engagent en politique car c’est un choix plutôt courageux en ces temps de crise de la démocratie. Comme je l’ai souvent indiqué, au Front de gauche, nous ne croyons pas en l’homme ou la femme providentielle. C’est aux orientations, aux programmes, aux projets et aux valeurs que nous accordons du crédit et à partir de ces éléments que nous évaluons les réelles capacités et volontés à changer Marseille. Plusieurs responsables politiques bien connus devraient s’y retrouver. Parmi eux, des noms circulent. Ceux de dissidents d’EELV, de dirigeants du Modem, d’anciens proches de Jean-Claude Gaudin ou encore de Jean-Noël Guérini. Quel est le sens d’un regroupement si hétéroclite ? Mais surtout, que propose-t-il aux nombreux Marseillaises et Marseillais qui vivent au quotidien la précarité, le chômage, les inégalités, le démantèlement des services publics ou encore le mal-logement ? Ces candidats attendent-ils, à l’image du gouvernement ou des grands patrons, des solutions miracles venues d’une métropole bureaucratique et libérale dont ils sont tous les ardents défenseurs ? Les listes Marseille à gauche, que j’ai l’honneur de conduire, rassemblent, chaque jour, des hommes et des femmes qui veulent reprendre en main les affaires de la cité. Issus d’horizons divers, ils et elles, s’engagent au profit de l’intérêt général et sans arrières pensées politiciennes. J’appelle celles et ceux en quête d’une alternative, qui place l’humain au centre des enjeux, à prendre toute leur place dans la dynamique de Marseille à gauche ».

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.