Recherche

Accueil > Provence > Société > Parlement régional de la jeunesse au Camp des Milles. Renaud Muselier (...)

< >

Parlement régional de la jeunesse au Camp des Milles. Renaud Muselier annonce : ’100% des lycéens visiteront un lieu de mémoire...’

mardi 30 mars 2021

Dans le cadre de la Semaine d’Éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président de Régions de France, s’est rendu ce mardi 30 mars au Camp des Milles accompagné des jeunes du Parlement Régional de la Jeunesse. Ils ont été accueillis par Alain Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles - Mémoire et Éducation.

JPEG - 123.4 ko
Aux côtés d’Alain Chouraqui, Renaud Muselier s’est entretenu avec le Parlement Régional de la Jeunesse sur les réflexions menées ©Jean-Pierre Garufi

Aux côtés d’Alain Chouraqui, Renaud Muselier s’est entretenu avec le Parlement Régional de la Jeunesse sur les réflexions menées à propos de l’engrenage des extrémismes, des racismes, de l’antisémitisme de la paix à la guerre, de 1930 à aujourd’hui et du danger pour la démocratie.

Dans ce bâtiment des Milles furent internées entre 1939 et 1942, plus de 10 000 personnes dans des conditions des plus dures. Réfugiée en France, la plupart fuyait le totalitarisme, le fanatisme et les persécutions en Europe. L’histoire du Camp des Milles témoigne de l’engrenage des intolérances successives, xénophobe, idéologique et antisémite qui conduisit à la déportation de plus de 2 000 hommes, femmes et enfants juifs depuis le Camp des Milles vers le Camp d’extermination d’Auschwitz, via Drancy et Rivesaltes. Ils faisaient partie des 10 000 Juifs de la zone dite "libre", qui, avant même l’occupation de cette zone, ont été livrés aux nazis par le gouvernement de Vichy, puis assassinés dans le cadre de la "Solution finale". Face au racisme, à la lâcheté et à l’indifférence, des résistants aux Milles comme ailleurs sauvèrent l’honneur de la France et de l’humanité.

des repères pluridisciplinaires et des clés de compréhension

Le Site-Mémorial a été conçu, principalement pour les jeunes, non seulement comme un musée d’histoire et un lieu de mémoire préservé, mais aussi comme un espace de culture patrimoniale et artistique et comme un "musée d’idées", un laboratoire innovant dans son contenu comme dans ses dispositifs pédagogiques. Ainsi, pour la première fois au monde, le Site-Mémorial du Camp des Milles fournit, sur un lieu de mémoire, des repères pluridisciplinaires et des clés de compréhension qui peuvent aider à être vigilant et à réagir à temps face aux crispations identitaires et aux extrémismes. Son action éducative et culturelle est destinée à renforcer la vigilance et la responsabilité des citoyens face au racisme, à l’antisémitisme et à tous les fanatismes : en s’appuyant d’une part sur la mémoire et l’histoire de la Shoah et les crimes de masse commis pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi que sur les résistances à ces crimes ; en tirant parti d’autre part des acquis scientifiques permettant de comprendre, dans un but de prévention, les processus individuels et collectifs qui peuvent conduire à ces crimes, ainsi que ceux qui permettent de s’y opposer.

« Le devoir de mémoire et l’héritage mémoriel sont des piliers de l’éducation citoyenne et républicaine »

JPEG - 76 ko
Dans le Renaud Muselier a présenté le nouveau dispositif de la Région : "100 % des lycéens visiteront un lieu de mémoire au cours de leur scolarité" ©Jean-Pierre Garufi

Renaud Muselier devait déclarer au cours de cette visite : « Le devoir de mémoire et l’héritage mémoriel sont des piliers de l’éducation citoyenne et républicaine. Il est de notre devoir de les protéger et de les transmettre aux générations futures ». Il précisait encore : « L’identité culturelle spécifique de notre région se fonde sur un ensemble de traditions de mémoires collectives, ainsi en 2021 nous soutenons la création et la rénovation de lieux dédiés à la conservation de la mémoire, symbole de notre richesse régionale à hauteur de 2M€ ». Le président de Région d’insister :« Les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, mais aussi de laïcité, de respect et de tolérance sont au cœur de notre politique régionale. C’est pourquoi, nous souhaitons aller encore plus loin dans le cadre de notre Plan "La Région Sud, une région sûre" ». Et afin de permettre à tous, au moins une fois dans leur scolarité d’être témoin de la mémoire régionale, Renaud Muselier lance le dispositif : « 100 % des lycéens visiteront un lieu de mémoire au cours de leur scolarité ». « Ils pourront se rendre sur des lieux de mémoire uniques et se souvenir de ceux qui ont traversé des époques historiques que nous devons honorer », indique-t-il.

Dès la rentrée 2021, ce dispositif spécifique permettra aux 195 000 lycéens de Provence-Alpes-Côte d’Azur de visiter un lieu de mémoire et de citoyenneté.Renaud Muselier conclura cette visite : « A l’occasion de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme qui se clôture aujourd’hui, j’ai tenu à accompagner les membres du Parlement Régional de la Jeunesse au Camp des Milles pour rappeler notre engagement et notre attachement à ce lieu, symbole emblématique de notre région ».
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.