Recherche

Accueil > Ailleurs > Politique > Pas-de-Calais confiné le week-end, 3 nouveaux départements en vigilance (...)

< >

Pas-de-Calais confiné le week-end, 3 nouveaux départements en vigilance renforcée, stratégie vaccinale : toutes les annonces de Jean Castex

jeudi 4 mars 2021

« Nous ne sommes pas confrontés, en tout cas pas à ce stade, à une hausse exponentielle de l’épidémie, comme certains modèles le prévoyaient », s’est félicité ce jeudi 4 mars le Premier ministre, Jean Castex, lors d’une conférence de presse. « La circulation du virus a continué de progresser mais à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre », a ajouté le chef du gouvernement. Il a toutefois souligné des « situations territoriales contrastées », poussant à de nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19.

PNG - 343.1 ko
Jean Castex annonce que le nombre de contaminations quotidiennes a augmenté de 1,4% contre 14% la semaine précédente (Photo capture d’écran)

Trois nouveaux départements, les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube, sont placés sous surveillance renforcée

Au cours d’une conférence de presse, ce jeudi 4 mars, le Premier ministre a annoncé qu’un confinement le week-end sera mis en place dans le Pas-de-Calais à partir de samedi. « L’incidence y est en effet en progression très rapide, à savoir de « 23% au cours des sept derniers jours et dépasse dorénavant le seuil des 400 pour 100 000, soit presque deux fois la moyenne nationale », a expliqué le Premier ministre en pointant aussi la saturation des services de réanimation. Jean Castex a ensuite fait savoir que trois nouveaux départements, les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube, sont placés sous surveillance renforcée en raison de la progression du Covid-19, ce qui porte à 23 le nombre de départements sous ce statut. « J’invite les habitants des 23 départements concernés à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s’agissant des départements franciliens », a ajouté le Premier ministre.

La vaccination en pharmacie sera possible dès le 15 mars

Par ailleurs les grandes surfaces non alimentaires de plus de 10 000 m² seront fermées dans les départements à risque, où le port du masque sera étendu à toutes les agglomérations urbaines et où les préfets seront autorisés à interdire des manifestations sur l’espace public si elles amènent à des rassemblements présentant un risque sanitaire.

La vaccination en pharmacie sera possible dès le 15 mars pour les plus de 50 ans présentant des facteurs de comorbidités, a également annoncé Jean Castex. Aucune ordonnance ne sera demandée pour les personnes déjà autorisée à se faire vacciner.

Un retour progressif à la normale à partir du mois d’avril

D’ici la mi-avril, 10 millions de personnes auront reçu une première dose, 20 millions d’ici mi-mai, 30 millions cet été, prévoit Jean Castex après avoir affirmé que les inquiétudes sur le vaccin AstraZeneca « n’ont plus lieu d’être », comme l’affirmait déjà le professeur Alain Fischer lors de la dernière conférence de presse, la semaine dernière.

Si l’épidémie ne montre guère de véritables signes de ralentissement, le gouvernement veut croire à un retour progressif à la normale à partir du mois d’avril en associant restrictions et accélération de la campagne de vaccination, tout en évitant l’instauration d’un nouveau confinement généralisé aux conséquences économiques redoutables.
Patricia MAILLÉ-CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.