Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Première escale à Marseille pour le Costa Smeralda propulsé au GNL

jeudi 2 janvier 2020

Le Costa Smeralda, nouveau navire amiral de la flotte, est le premier navire à utiliser du gaz naturel liquéfié, une innovation dans le secteur qui réduit de manière significative l’impact environnemental des navires de croisière. Il a effectué sa première escale le dimanche 29 décembre.

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 103.1 ko
Costa Smeralda, nouveau navire amiral de la flotte © Groupe Costa croisières

« Le nouveau navire amiral de Costa Croisières fonctionnant au Gaz naturel liquéfié (GNL) est une innovation révolutionnaire dans le secteur des croisières dans le but de réduire significativement l’impact environnemental de ses navires », déclare le Groupe Costa évoquant ainsi une « première mondiale ». L’utilisation du GNL représente une avancée majeure en matière d’innovation responsable et de protection de l’environnement. Cette technologie assure une qualité de l’air améliorée grâce à l’élimination quasi-totale des émissions de dioxyde de soufre (zéro émission) et des particules fines (réduction de 95 à 100 %). Le GNL réduit aussi de manière significative les émissions d’oxyde d’azote (réduction directe de 85 %) et de CO2 (jusqu’à 20 % de réduction). Le 6 décembre, le Costa Smeralda avait quitté le chantier naval Meyer à Turku où il a été construit. Le navire qui est une véritable « Smart City itinérante » a ensuite réalisé une escale à Barcelone pour recevoir son premier ravitaillement en GNL. Une visite avant-première en présence des autorités locales de Marseille sera programmée au premier trimestre 2020. Le 21 décembre, le Costa Smeralda a levé l’ancre de Savone en Italie pour sa croisière de Noël pour ses passagers dans le cadre d’un itinéraire d’une semaine passant également par Barcelone, Palma de Majorque, Civitavecchia (Rome), La Spezia (Florence) et Savone en Italie. Le Costa Smeralda est le premier navire de la flotte Costa à utiliser du GNL, à la fois au port et en mer. Ce navire fait partie d’un programme d’expansion qui engage un investissement de plus de six milliards d’euros pour la construction de sept nouveaux navires, qui seront livrés d’ici 2023 au Groupe Costa. Cinq de ces navires (dont le Costa Smeralda et son jumeau, le Costa Toscana, actuellement en construction sur le chantier Meyer de Turku et dont la livraison est prévue pour l’été 2021) seront propulsés au GNL. Une innovation qui permettra de réduire considérablement l’impact environnemental de l’ensemble de la flotte. Ce navire de nouvelle génération contribuera à atteindre l’objectif ambitieux que le Groupe Costa s’est fixé : une réduction de 40 % des émissions de CO2 de sa flotte d’ici 2020, avec dix ans d’avance sur l’objectif fixé par l’OMI (Organisation Maritime Internationale).
« Avec la mise en service du Costa Smeralda, l’utilisation du GNL est en train de devenir une réalité dans l’industrie des croisières. Nous agissons de manière éco-responsable en ouvrant une nouvelle voie qui va tout changer : le GNL assure une réduction significative de notre impact environnemental sans compromettre les aspects liés à la sécurité, qui sont pour nous une priorité essentielle. Le Groupe Costa a été le premier à croire en cette nouvelle technologie et à investir dans la construction de cinq nouveaux navires propulsés au GNL, dans le cadre de son leadership en matière de tourisme durable. Trois de ces navires, dont le Costa Smeralda, feront régulièrement escale à Marseille, contribuant ainsi au développement durable de ce port qui se trouve au centre de nos opérations en Méditerranée », a indiqué Neil Palomba, Président de Costa Croisières. « Le Costa Smeralda est également un produit innovant en soi. L’hospitalité italienne reste bien entendu un élément fondamental et distinctif de notre marque, capable de séduire et d’enthousiasmer les nouveaux passagers comme les plus aguerris. »

La technologie GNL

L’utilisation de la technologie GNL fait partie de l’engagement pris par le Groupe Costa pour le développement durable du port de Marseille, à la suite de la signature du protocole de déploiement de l’ESI (Environmental Ship Index) en 2017, afin de renforcer les efforts en faveur de la protection de l’environnement, du contrôle et du suivi des émissions, en partenariat avec les institutions locales et les autorités portuaires. Trois navires du Groupe Costa propulsés au GNL feront régulièrement escale à Marseille : Le Costa Smeralda fera environ 100 escales jusqu’à la fin 2021, dans le cadre de croisières d’une semaine en Méditerranée occidentale ; à partir de l’été 2021, le Costa Toscana arrivera également à Marseille chaque semaine ; tandis que l’AIDAnova a déjà fait escale à Marseille chaque semaine en 2019 et continuera à le faire en 2020.

L’impact économique

Le Costa Smeralda va également accroître l’impact économique généré par Costa à Marseille et en France. Selon une étude menée récemment par Deloitte & Touche, par l’Université de Gênes et par l’Université de Hambourg, les dépenses effectuées par les passagers du Groupe Costa s’élèvent en moyenne à 74,60 euros par passager dans chaque port européen visité par les navires de la compagnie. En France, le Groupe Costa « a généré un impact économique total de 481 millions d’euros en 2018, soit l’équivalent de plus de 2 100 emplois à temps plein. » Cette création est particulièrement importante au niveau de la chaîne d’approvisionnement : « Plus de 430 partenaires français coopèrent avec la compagnie dans différents secteurs, ce qui génère, en combinaison avec les 1 million de mouvements de passagers créés dans les ports français, un impact économique non négligeable. » Dans ce scénario, les bénéfices pour la ville de Marseille s’élèvent à 163 millions d’euros, avec environ 850 emplois créés. Les investissements majeurs prévus par le Groupe Costa dans le pays, notamment au niveau infrastructurel, vont encore accroître à l’avenir l’impact économique positif du Groupe. « Le Groupe est propriétaire à 50 % du Terminal de croisière de Marseille, et à 33 % du Chantier naval de Marseille, un centre de mise en cale sèche stratégique en Méditerranée occidentale. Plus grande cale sèche de Méditerranée, la cale sèche 10 va être modernisée pour prendre en charge les nouveaux navires GNL du Groupe Costa nécessitant des compétences très spécialisées. À long terme, ce projet va contribuer à créer de nouvelles installations pour le secteur des croisières et il aura un impact social positif. »

Ville flottante intelligente

Le Costa Smeralda est une véritable « ville flottante intelligente », surpassant toutes les exigences environnementales. Outre l’innovation majeure que représente le gaz naturel liquéfié, le navire comprend une série d’innovations à la pointe de la technologie conçues pour réduire encore plus son impact environnemental. Cent pour cent des besoins quotidiens en eau sont assurés directement grâce aux réservoirs d’eau de mer et aux systèmes de désalinisation du navire. La consommation d’énergie est minimisée grâce à l’utilisation d’un système d’économie d’énergie intelligent, avec notamment des ascenseurs nouvelle génération qui récupèrent l’énergie en la réinjectant dans le système électrique. Le plastique à usage unique, qui a déjà été éliminé des navires Costa depuis plusieurs années pour la plupart des services de restauration et remplacé par d’autres matériaux, sera progressivement réduit, par anticipation des objectifs de la directive européenne à ce sujet. Grâce aux nouvelles mesures introduites sur le Costa Smeralda, qui seront progressivement appliquées au reste de la flotte d’ici 2020, Costa devrait réduire la consommation de plastique à bord de ses navires de plus de 50 tonnes par an. Le tri complet des déchets et le recyclage des matériaux dont le plastique, le papier, le verre et l’aluminium feront partie d’une approche intégrale destinée à encourager les projets d’économie circulaire.

Réduction du gaspillage, des excursions pour PMR à un rythme plus lent...

Une attention particulière sera portée à l’alimentation à bord du Costa Smeralda. Le programme 4GoodFood sera notamment consacré à la réduction du gaspillage alimentaire et à la récupération des excédents à des fins sociales. Dans cette optique, le Costa Smeralda va remplacer le Costa Diadema pour assurer la distribution de repas préparés mais non consommés à bord à la Fondation de l’Armée du Salut à Marseille. De plus, le nouveau navire sera doté du restaurant LAB, qui propose une approche divertissante de la restauration tout en sensibilisant les passagers à une alimentation durable. Le Costa Smeralda proposera également des « Adagio Tours », un projet unique dans le secteur, fruit de la collaboration entre Costa Croisières, AISM (l’Association italienne pour la sclérose en plaques) et la Costa Crociere Foundation. Il s’agira d’excursions en groupes permettant de visiter les destinations incluses dans l’itinéraire du nouveau navire amiral à un rythme plus lent, particulièrement adapté aux personnes à mobilité réduite, aux parents avec des poussettes et aux passagers les plus âgés. Avec l’arrivée du Costa Smeralda, la flotte du Groupe Costa s’élève à un total de 29 navires en service, soulignant ainsi la position de leader de la compagnie en Europe et en Chine.
La Rédaction

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.