Recherche

Accueil > Ailleurs > Politique > Présidentielle. Le candidat écologiste Yannick Jadot en campagne à (...)

< >

Présidentielle. Le candidat écologiste Yannick Jadot en campagne à Marseille

jeudi 3 mars 2022

Yannick Jadot, le candidat écologiste était en campagne à Marseille ce mercredi 2 mars, 200 à 300 personnes ont participé à son meeting sur le Vieux Port.

PNG - 382.7 ko
C’est sur le Vieux-Port de Marseille que Yannick Jadot, candidat écologiste à la présidentielle a tenu son meeting © Mireille Bianciotto

C’est par l’hymne ukrainien que Yannick Jadot a ouvert son meeting marseillais, ce 2 mars, sur le Vieux-Port, dans le cadre de sa tournée "des Possibles". Le candidat a réaffirmé qu’il fallait envoyer des armes aux Ukrainiens, tout en considérant : « On parle à Poutine mais collectivement, en faisant peser sur lui tout le poids de l’Europe ». Il a également évoqué les enjeux énergétiques de ce conflit en précisant : « Jusqu’à l’hiver prochain il n’y a pas, notamment pour l’Allemagne, de problèmes d’approvisionnement de gaz » mais, poursuit-il : « D’ici là c’est à nous de sortir de la dépendance au gaz russe ». Pour ce faire, il plaide en faveur du développement des énergies renouvelables et des économies d’énergie. Pour le candidat écologiste : « Les énergies renouvelables sont les seules énergies de paix et de liberté ». Il évoque Marseille, les engagements du Président Macron : « Les grands plans il y en a eu souvent pour Marseille, sans lendemain, il faut que les promesses soient tenues ».

Christiane Taubira est la bienvenue dans la campagne

Christiane Taubira, faute d’un nombre de parrainages suffisants, à retirer sa candidature. Pour Yannick Jadot : « Les valeurs qu’elle porte sont celles de l’écologie. Elle est la bienvenue dans la campagne que nous portons ». Il insiste : « Dans ce moment particulier de l’histoire de notre pays, l’histoire de l’Europe avec un conflit sur notre territoire, il est important qu’elle continue à s’engager dans cette campagne ».

L’ancien député européen écologiste Jean-Luc Bennahmias présent lors de ce meeting indique : « Même si je suis de ceux qui espéraient une union plus large de la gauche et des écologistes c’est de Jadot dont je me sens le plus proche et encore aujourd’hui. J’ai notamment apprécié son courage de dire qu’il fallait armer les Ukrainiens... ».
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.