Recherche

Accueil > Provence > Economie > Printemps glacial, épisode 5 : Une plaie importante qui sera longue à (...)

< >

Printemps glacial, épisode 5 : Une plaie importante qui sera longue à cicatriser

samedi 15 mai 2021

Jérôme Samuel cultive des pommiers et des poiriers dans les Hautes-Alpes, il a été très surpris par cet épisode atypique.

PNG - 1.2 Mo
©AG

C’est fatigué physiquement et psychologiquement comme nombre de ses collègues que Jérôme Samuel sort de cet épisode de gel. Il s’interroge aussi sur son caractère atypique qui a eu des conséquences très importantes sur ses vergers puisque l’arboriculteur a subi de gros dégâts avec notamment plus 1 600 arbres couchés.

« C’est vraiment difficile pour le métier, on mène une guerre contre le gel, la grêle, la sécheresse, les consommateurs, les saisonniers, etc. », confie le coprésident du groupement des producteurs de fruits du bassin Nord-Sisteron qui souligne : « Je me suis immédiatement remis au travail pour tout nettoyer et j’ai commandé des baguettes pour regreffer. Il faut résorber ce trou pour continuer à avancer mais si la plaie est importante et sera longue à cicatriser. »

Jérôme Samuel est toujours un peu abasourdi par cet épisode de gel. « J’ai toujours cru en l’aspersion et les années précédentes m’ont donné raison car on peut protéger 80 à 90 % des fruits. Mais pour cela il faut de l’eau, de la pression dans les réseaux et le bon timing. Cette année c’est la 1ère fois que je vois cela. L’amplitude entre les températures sèches et humides était impressionnante, il pouvait y avoir 4 ou 5° C donc en arrosant on a provoqué le gel des cultures, le végétal est resté dans la glace trop longtemps, on a fait de la glace sur la glace », explique-t-il.

Pour Jérôme Samuel : « Il y aura des enseignements à tirer de cet épisode et heureusement que nous avions eu l’eau le 1er avril. S’il avait gelé avant cela aurait été encore pire. Avec le changement climatique il faudrait peut-être revenir sur cette organisation avec EDF je préfère que l’on se penche sur ce problème plutôt que d’obtenir des subventions. Il faut que nos élus négocient avec EDF pour défendre les agriculteurs. »
Alexandra Gelber pour l’Espace Alpin

L’Espace Alpin est le journal agricole et rural des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes. Ce journal bimensuel est disponible sur abonnement sur lespace-alpin

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.