DestiMed

Accueil > Provence > Politique > Provence-Alpes-Côte d’Azur : le budget version Covid à (...)

< >

Provence-Alpes-Côte d’Azur : le budget version Covid à l’ordre du jour de la plénière

vendredi 19 février 2021

Le budget primitif (d’un montant de 2, 316 milliards) ainsi que la stratégie de gestion de la dette sont à l’ordre du jour de la plénière ce vendredi 19 février de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

PNG - 412.4 ko
Le budget primitif est à l’ordre du jour de la plénière de la région Sud (Photo Destimed)

400 000 entreprises et associations ont été soutenues et 25 000 emplois sauvés

Renaud Muselier, le président de l’institution, précise à ce propos : « Pour les agences de notations nos perspectives sont stables malgré les dépenses exceptionnelles que nous avons effectuées en 2020 pour faire face à la crise ». Il rappelle à ce propos : « La dette s’élevait à 2,5 milliards en 2015 pour une capacité de désendettement de 10 ans, nous sommes arrivés, en 2019 à une capacité de désendettement sur 5 ans et demi et, du fait de la Covid, 1,4 milliard d’euros a été utilisé lors de la première vague, 146 millions d’euros lors de la deuxième, notre dette est de 2,8 milliards pour une capacité de désendettement entre 7 et 8 ans ». Il insiste sur le fait qu’avec ces fonds, auxquels s’ajoutent ceux de l’État et de l’Europe « 400 000 entreprises et associations ont été soutenues et 25 000 emplois sauvés ».

Une vaccination organisée au sein des 78 maisons régionales de santé

La situation sanitaire reste au cœur des préoccupations, le président de Région propose « une méthode » pour la vaccination. En premier lieu qu’elle soit organisée dans les 78 maisons régionales de santé de Provence-Alpes-Côte d’Azur « réparties notamment dans le monde rural éloignées des centres hospitaliers ». Considère qu’il faut l’intervention « des pharmaciens -une pharmacie pour 3 000 habitants en région Sud- les médecins généralistes et les infirmières libérales en convention avec les URPS (Unions régionales des professionnels de santé) et les Ordres. » Un dispositif qui passe par une prise de rendez-vous en ligne et par téléphone dans un des centres de vaccination régionaux, avec la remise d’un certificat de vaccination par le professionnel de santé. Et, ajoute-t-il :« Avec la compétence transports de la Région, nous sommes prêts à aménager des lignes de car spécifiques ZOU pour amener nos aînés jusqu’aux centre de vaccination, gratuitement ».

Culture : une lumière au bout du tunnel

La région, terre de Festivals, qu’en est-il de son devenir... Renaud Muselier a annoncé, hier en fin de journée via un tweet : « Je viens d’avoir la ministre Roselyne Bachelot par téléphone, elle m’a présenté la méthode d’ouverture des festivals. Pour notre région c’est une nouvelle majeure : pour la 1ère fois, nous avons une lumière au bout du tunnel. Je l’accompagnerai dans ce retour à la vie essentiel ».

Au-delà des dossiers à l’ordre du jour de la plénière Renaud Muselier évoque la situation marseillaise, affiche son ambition d’aider la ville, y compris pour obtenir les aides européennes, se refuse d’autre part à tout commentaire sur la garde à vue de Jean-Claude Gaudin, tant sur le plan politique que juridique : « Je ne veux parler qu’à un niveau humain. Le voir se retrouver en garde à vue me fait de la peine et Dieu sait les désaccords que nous avons eus ». Il parle en revanche de politique lorsqu’on l’interroge sur les régionales, sa candidature et c’est pour répondre : « Aujourd’hui je suis tout à l’action pour faire face à la Covid, à ses impacts sanitaires, économiques et sociaux ».
Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.