Recherche

Accueil > Art de vivre > Vins et Gastronomie > Quand les vins de Provence en pincent pour Marseille

< >

Quand les vins de Provence en pincent pour Marseille

vendredi 27 janvier 2023

Dans un mois, Marseille et son Palais du Pharo seront le centre d’intérêt de la planète vigne et vin de Provence. Pour la première fois se tiendra, à deux pas du Vieux-Port un salon professionnel Organisé par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence (CIVP), l’événement vient d’être présenté, à Marseille of course, par le Président Eric Pastorino et son staff opérationnel en même temps qu’ils ont dévoilé, en avant-première, la nouvelle campagne publicitaire qui s’affichera prochainement en 4x3 mètres en France et à l’étranger…

PNG - 978.6 ko
De g.à dr. : Eric Pastorino, Président du CIVP, Brice Eymard, directeur général, Carole Guinchard, directrice marketing et communication et Romain Schalapa, Chef de Projet Relations Presse et Oenoformation, présentent les visuels de la nouvelle campagne publicitaire des vins de Provence. (Photo M.E).

Réunir les producteurs des trois appellations provençales, Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en-Provence et Coteaux Varois en Provence au sein d’un salon professionnel, l’idée trottait dans les têtes depuis pas mal de temps, du côté du CIVP. Elle se concrétisera les 27 et 28 février prochains et c’est, assez logiquement, Marseille qui accueillera l’événement.

Capitale de la Provence, la cité phocéenne sera aussi celle de ses vins, appelée à recevoir près de 600 journalistes, prescripteurs et grands acheteurs, en provenance du monde entier, dans les salons du Palais du Pharo. Au programme : des rencontres professionnelles, des ateliers autour de la gastronomie provençale orchestrés par des chefs de Provence, dont notamment l’intervention unique d’Alexandre Mazzia, des conférences et masterclass économiques et techniques, des activités autour du patrimoine de Provence et une soirée de prestige dans un lieu d’exception pour accueillir de manière conviviale et festive les visiteurs. Baptisée « Vins de Provence Expériences », la manifestation devrait rassembler quelque 200 vignerons et négociants.

Commercialisation et production en hausse

C’est dans les salons du Sofitel que le Président du CIVP Eric Pastorino, entouré de Brice Eymard, directeur général et Carole Guinchard, directrice marketing et communication, ont présenté cet événement à la presse régionale. L’occasion, aussi, de dresser un premier bilan pour 2022 qui fait ressortir que l’an passé, les Vins de Provence rosés ont réalisé leur meilleur exercice volumétrique des cinq dernières années avec un total de 1 128 533 hectolitres commercialisés, soit 2 % de plus qu’en 2021. Dans le détail, les chiffres laissent entrevoir une croissance équilibrée entre les marchés français (+ 3 % en grande distribution notamment, la Provence étant sur ce circuit l’une des deux seules région affichant des résultats positifs) et les marchés export (+ 2 % sur les dix premiers mois de l’année).

Une progression similaire est enregistrée dans le secteur de la production puisque les volumes dédiés aux rosés, estimés à 1 177 264 hectolitres, sont en hausse de 2 % par rapport à 2021, année marquée par le gel et le grand incendie de la plaine des Maures. Surtout, ils sont supérieurs à la moyenne des cinq dernières années, ce qui permet aux opérateurs de disposer de volumes suffisants pour renforcer leurs parts de marché. A signaler enfin une appétence en hausse des consommateurs pour les vins blancs de Provence qui pousse l’interprofession à mettre en place une série d’études autour de cette couleur. En 2022, pour la première fois, dans les Côtes de Provence et les Coteaux d’Aix-en-Provence le blanc passe devant le rouge.

Une campagne publicitaire élégante et branchée

« Des rosés qui se distinguent » c’est la base line de la nouvelle campagne publicitaire du CIVP conçue par l’agence Jésus et Gabriel et mise en scène par le photographe Philippe Jarrigeon. Comme le confiait Carole Guinchard, cette campagne vise plus particulièrement les consommateurs de la tranche 30/40 ans qui voient dans le rosé une boisson festive et élégante. Une élégance que l’on retrouve dans les portrait de jeunes bartenders régionaux qui figurent sur les affiches. Alors que la saison des salons professionnels s’ouvre avec « Millésime bio » à Montpellier les 30, 31 janvier et 1er février, l’interprofession des vins de Provence est en ordre de marche.
Michel EGEA
Plus d’info : vinsdeprovence-experiences.com

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.