Recherche

Accueil > Culture > Littérature > "Rapports de force" : une nouvelle collection sur les stratégies de (...)

< >

"Rapports de force" : une nouvelle collection sur les stratégies de puissance et la géoéconomie

samedi 21 mai 2016

« Rapports de force » est une nouvelle collection sur les stratégies de puissance et la géoéconomie dirigée par Eric Delbecque et Christian Harbulot chez l’éditeur numérique UPPR. Ces derniers précisant : « Nous souhaitions construire "Rapports de force" depuis longtemps. Convaincus tous les deux que l’analyse stratégique dans notre pays (de la défense à la culture en passant par l’économie) souffre d’une pathologie dégénérative inquiétante, causée par "l’idéologisme" (c’est-à-dire le refus d’affronter les réalités -pour se réfugier dans l’abstraction- et la négation des paradoxes inhérents à la condition humaine), nous avons décidé de proposer à UPPR la création de cette collection [3] ».


"Rapport de force" vise à identifier les confrontations d’aujourd’hui et de demain, mais aussi les concepts majeurs qui pourraient nous permettre de décrypter le monde qui vient, de construire les grilles de lecture pertinentes pour proposer d’agir utilement en faveur de la communauté des nations. Il s’agit de regarder avec lucidité les métamorphoses de la guerre, les formes multiples des stratégies d’accroissement de puissance, les nouvelles logiques distinguant les dominants des dominés, les hégémonies des galaxies de vassaux, tout en ne se résignant pas à ces complexes « rapports de force ».
Apprendre à bâtir de nouveau des stratégies de puissance et d’influence pour la France et l’Europe, c’est également l’objectif que vise la réunion dans une même collection des textes que nous sélectionnions. Ceci en souhaitant ardemment poser ainsi la première pierre d’une ambition : celle de voir émerger des dynamiques de coopération internationale. Paradoxe ? Certainement pas, car la puissance et la dignité des nations fondent la paix et la solidarité entre les citoyens du monde.

Le premier texte de « Rapports de force » s’appelle infoguerres. Dominer les esprits. Il est le fruit du travail d’Alice Lacoye Mateus [4]. Cette dernière nous contraint à faire face à la mort d’un rêve : celui de la communication heureuse, sœur de la mondialisation du même nom… La guerre de l’information ne constitue pas une obsession de maniaque de l’action psychologique ou d’historien de la propagande totalitaire. « L’infoguerre » est simplement la fille d’Internet et de la fragmentation idéologique de la planète. En effet, les nations s’affrontent toujours. Tout comme le font désormais les entreprises et une myriade d’autres acteurs, issus de la société civile. Cependant, les modèles de la guerre évoluent : la polémologie n’échappe pas à l’Histoire.
Au XXIe siècle, le cybermonde aimante les combattants, crée de nouveaux champs de bataille, des théâtres d’opération inédits. L’auteure nous le prouve à travers trois cas : Daech, l’Angola et la Crimée. Alice Lacoye Mateus démontre de manière percutante l’existence d’une nouvelle dimension stratégique déterminante : la recherche de la domination des esprits, des perceptions des individus. Contrôler, c’est façonner les représentations, créer des idées, dessiner dans les cerveaux les arabesques des rapports de force…
Eric DELBECQUE - Directeur du pôle intelligence stratégique de SIFARIS et chef du pôle intelligence économique de l’IFET
Christian HARBULOT - Directeur de l’École de Guerre Économique

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.