Recherche

Accueil > Provence > Politique > Renaud Muselier reçoit le monde agricole pour évoquer l’avenir de (...)

< >

Renaud Muselier reçoit le monde agricole pour évoquer l’avenir de l’agriculture en Provence-Alpes-Côte d’Azur

mercredi 23 juin 2021

Renaud Muselier, a reçu ce mardi le G4, lieu d’échanges et de partage des organisations professionnelles agricoles de Provence-Alpes-Côte d’Azur dont la mission principale est d’impulser auprès des parties prenantes, la politique agricole régionale. Il a ainsi échangé avec André Bernard, président de la Chambre Régionale d’Agriculture, Stéphane Honorat, Coopération agricole Sud, Florian Pellegrin, Jeunes agriculteurs Sud et Patrick Lévêque, Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitants Agricoles.

JPEG - 94.6 ko
Renaud Muselier entouré des représentants des syndicats professionnelles agricoles de Paca ©DR

Renaud Muselier candidat à sa succession à la tête de la Région, rappelle que Provence-Alpes-Côte d’Azur est devenue la première région en surface bio de France avec 28% de surfaces agricoles. Il signale également que 1 500 jeunes ont été accompagnés pour leur installation et que 284 produits sont labellisés en France. Il entend poursuivre en ce sens et affiche ses ambitions pour le territoire et, en premier lieu, voir la région atteindre sa souveraineté alimentaire rapidement. « Nous serons les premiers en Europe », insiste-t-il.

Créer une aide à l’installation pour les agriculteurs

Il souhaite aussi réduire les intermédiaires, entre le producteur et le consommateur, en multipliant, notamment par deux les points de vente directe et en créant une plateforme circuits courts pour référencer les producteurs. « Nous allons également créer une aide à l’installation pour les agriculteurs afin que 100% des exploitations soient transmises, lancer un label "Fait dans le Sud", créer une réserve cueillette pour les entreprises agricoles qui emploient des étudiants ». Et il annonce la mise en place d’un chèque "conversion des exploitations" permettant d’atteindre 50% des surfaces certifiées haute valeur environnementale ainsi qu’un crédit carbone. Renaud Muselier entend encore intervenir auprès de Bruxelles en faveur d’une harmonisation des règles européennes en matière de produits importés.

Un plan de 1 milliard d’euros pour l’irrigation en région

Face au réchauffement climatique Renaud Muselier annonce un plan de plus d’un milliard d’euros pour l’irrigation de la région. André Bernard précise à ce propos : « Il est faux de croire que l’agriculture consomme plus d’eau maintenant que par le passé. C’est même l’inverse qui se produit. Là où nous consommions jusqu’à 40 000 m3, il y a 40 ans, nous n’utilisons plus, grâce aux progrès techniques, que 2 500m3. Et nos mots d’ordre en matière d’eau sont : économiser, partager, sécuriser. Et, aujourd’hui, nous arrosons 4 heures par jours, demain, avec les progrès, nous n’arroserons plus que quatre fois 1/2 heure par jour ». Florian Pellegrin insiste sur l’importance de la transmission sachant que « 30% des agriculteurs vont avoir l’âge de la retraite d’ici 10 ans ». Enfin, Stéphane Honorat évoque à son tour l’importance des circuits courts, de la souveraineté alimentaire et remercie Renaud Muselier pour le travail accompli lors de ce mandat.
Michel CAIRE

Engagements pour la représentation des Forces politiques absentes du second tour

Renaud Muselier a rendu hommage à Jean-Laurent Félizia « à la valeur de son engagement », mesurant à quel point sa décision de se retirer « était difficile à prendre ». Précise encore : « J’aime les militants respectueux de leur étendard, je n’aime pas les traîtres et, lui comme moi ne voulons pas d’une victoire du RN. »

Il faut donner un nouveau souffle démocratique à l’institution

Renaud Muselier annonce dans ce cadre : « Je vais présenter dès ce mercredi 23 juin des propositions pour que ceux qui ne sont pas de ma sensibilité et qui ont fait le choix de se retirer puissent s’exprimer par des vœux, des motions, des délibérations. Il faut arriver à une participation démocratique. Il faut donner un nouveau souffle démocratique à l’institution. Dans une logique de rassemblement et d’unité régionale face au Rassemblement National, ces garanties claires seront immédiatement mises en œuvre en cas de victoire de la liste “Notre Région d’abord”, dimanche prochain ».
M.C.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.