Recherche

Accueil > Provence > Politique > Renaud Muselier réélu en battant le RN : ’Nous avons opté pour un (...)

< >

Renaud Muselier réélu en battant le RN : ’Nous avons opté pour un destin de région libre’

lundi 28 juin 2021

« Cette victoire nous honore et nous oblige », lance le LR Renaud Muselier qui vient d’être réélu à la tête de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur au terme d’une campagne complexe, lors de laquelle : « Rien ne nous aura été épargné : aucun mensonge, aucune caricature, aucune infamie, aucune trahison. Mais, au cœur de ces tempêtes, aucun d’entre nous n’a flanché ». Une Victoire remportée avec 57,3% des suffrages laissant ainsi sur le carreau le RN Thierry Mariani avec 42,7% des voix. Et sera évoqué tout au long de la soirée le retrait de la liste du Rassemblement écologique et sociale conduite par Jean-Laurent Félizia qui a permis de faire barrage au RN. Et c’est poing fermé que Renaud Muselier, conclut son intervention, satisfait d’avoir « démenti tous les sondages et déjoué tous les pronostics. Ce soir, j’ai gagné. Nous avons gagné ».

PNG - 801.9 ko
Renaud Muselier rééelu à la tête de Provence-Alpes-Côte d’Azur © capture d’écran

Renaud Muselier rappelle que cette victoire est « celle de toutes celles et tous ceux qui sont allés voter aujourd’hui, souvent au-delà de leurs différences, de leurs appartenances politiques, philosophiques, sociales ou religieuses. Vous avez décidé de faire cause commune face au péril de l’extrême-droite ». Et de remercier une nouvelle fois Jean-Laurent Félizia, « qui a fait le choix responsable de retirer sa liste pour le second tour ainsi que Jean-Marc Governatori, qui a accepté d’unir ses forces aux nôtres dans l’entre-deux tours, sur la base d’une écologie populaire et positive ». Il remercie également Bernard Tapie dont le soutien « a été aussi émouvant que décisif dans cette bataille » ; Nicolas Sarkozy « qui m’a témoigné son amitié et sa fraternité », ainsi que Yann Arthus Bertrand et Yannick Jadot. Remerciements aussi « aux membres de la majorité présidentielle qui nous ont tendu la main depuis le début de cette campagne ».

Certains ce soir ne vont pas pouvoir dormir tranquilles sur leurs deux oreilles

« On nous promettait un destin de cobaye »

Puis de s’adresser aux électeurs de la région : « Vous, les Provençaux, les Alpins et les Azuréens, vous avez fait un choix fondateur et décisif. Nous avons été scrutés, décortiqués, analysés depuis plusieurs mois comme le futur laboratoire du rassemblement National. On nous promettait un destin de cobaye, nous avons opté pour un destin de région libre. Nous avons refusé la fatalité d’une région gouvernée par l’extrême droite. Cette décision, nous l’avons prise en conscience, au-delà des clivages traditionnels. Nous avons pris notre destin en main. Nous avons pris notre destin en main en dehors des appareils politiques ». Il insiste sur l’engagement pris de faire entendre la voix de toutes les forces politiques au sein de l’hémicycle du conseil régional. « C’est un engagement formel, sur l’honneur, je confirme cet engagement au nom de tous les élus qui m’accompagneront dans ce nouveau mandat ». Puis, il s’adresse aux européens et aux peuples du monde entier : « Notre région est ouverte, elle est et elle restera fidèle à son idéal euro-méditerranéen, avec beaucoup de détermination ».

Une des campagnes les plus difficiles


Très rapidement Christian Estrosi devait, dans un tweet, se féliciter « de cette victoire de tous les démocrates et républicains ».

Même état d’esprit pour Benoît Payan, le maire Printemps Marseillais de la cité phocéenne qui exprime sa satisfaction de voir la région rester « dans le giron de la République ».

C’est bien entendu dans une ambiance festive que militants qui lancent : « Ouf, nous l’avons mérité cette victoire », réélus et fraîchement élus se sont retrouvés à la permanence de Renaud Muselier. Bénédicte Martin, tête de liste dans le Vaucluse, terre privilégiée pour le RN, attend les résultats avec impatience : « Si nous étions en tête cela serait une grande satisfaction. Dans tous les cas, la satisfaction est immense de l’avoir emportée, de voir que le discours de haine du RN a été rejeté ».

Alain Gargani militant patronal : « Une belle victoire après une campagne difficile face à un Mariani qui a joué sur toutes les peurs »

Isabelle Campagnola-Savon parle également d’une campagne difficile « où il a fallu aller, une fois le confinement passé, au contact des citoyens pour expliquer les compétences de la région, notre bilan, notre projet et, finalement, cela a marché ».
Pour Bertrand Mas-Fraissinet, référent LREM des Bouches-du-Rhône : « Ce soir c’est un grand soulagement pour la région. C’est la victoire de l’intelligence collective et de l’union. Nous avons fait les bons choix et nous avons bien fait de les réaliser dès le premier tour ». Caroline Pozmentier-Sportich, La France Audacieuse, évoque à son tour une campagne « particulière » avec le confinement puis « une campagne polluée par des enjeux nationaux. Il était alors particulièrement important d’avoir un capitaine tel que Renaud Muselier qui a su garder le cap avec l’ensemble des colistiers et cela a fini par payer. »

Sabrina Roubache, productrice : Un combat âpre et dur

Renaud Muselier : « Ceux qui ont nationalisé cette campagne se sont trompés »

Une nouvelle fois la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a su faire face à l’urgence, face à la menace RN. Reste que l’essentiel est toujours devant nous, notre démocratie est malade.
Joël BARCY et Michel CAIRE

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.