Recherche

Accueil > Culture > Théâtre > Rencontre avec Marc Tourneboeuf acteur, auteur, metteur en scène...

< >

Rencontre avec Marc Tourneboeuf acteur, auteur, metteur en scène...

vendredi 15 avril 2022

Marc Tourneboeuf, qui après « La commission des destins », un des succès du Off d’Avignon est présent à Paris sur différents spectacles en tant qu’acteur, auteur et metteur en scène. Et que l’on retrouvera dans La cité des Papes en juillet prochain.

PNG - 1.4 Mo
Marc Touneboeuf est présent à Paris sur différents spectacles ©DR

Qu’est-ce que le destin ? Question existentielle s’il en est ! En revanche, une comédie fantastique pour répondre à une telle interrogation, voilà qui est plus étrange et intrigant. « La commission des destins » de Marc Tourneboeuf et Martin Campestre, créée au cours Florent en 2017 et récompensée par le Prix spécial des cours Florent 2018, y parvient en nous emmenant dans une quête initiatique effrénée totalement absurde. Ce fut un des succès du Off d’Avignon, et on salua alors la qualité d’écriture de Marc Tourneboeuf. Acteur, auteur, metteur en scène ce dernier ne cesse d’innover, de créer, de jouer, de mettre en scène.

Originaire de Normandie, Marc Tourneboeuf obtient son baccalauréat, puis part s’installer à Paris et intègre le Cours Florent où il suit une formation d’acteur dans les classes de Grétel Delattre, Thomas Durand, Simone Strickner, Bruno Blairet. Il se forme également au théâtre en allemand avec Verena Gross et suit des cours de cinéma avec Armand Lameloise. Acteur surdoué, le voilà montant « En vers et contre vous  » un spectacle bientôt créé qui propose de dire toute la vérité sur l’affaire Corneille-Molière. Au départ un fait précis. À la sortie de la grande guerre, Pierre Louÿs, le poète toxicomane, devient la risée de l’« Intelligente Sorbonne » en publiant sa thèse. Et si Corneille était l’auteur d’Amphitryon. En d’autres termes : Et si Corneille avait écrit les pièces de Molière. Cette théorie a ouvert un débat qui n’a aujourd’hui encore jamais été clos. Poser une question qui n’a pour l’heure, jamais trouvé de réponse ! Aboutissement de décennies de doute, d’interrogations, de recherches, « En vers et contre vous » est un thriller littéraire où Marc Tourneboeuf montre toutes ses qualités d’auteur. Et d’interprète. mieux propose enfin La vérité sur l’affaire Corneille-Molière ! Et puis il y eut « L’ambition des damnés », une comédie politique en alexandrins. On y découvre Aaron, qui est roi depuis plusieurs années. Son État connaît la paix et la prospérité jusqu’au jour où des menaces viennent peser sur son royaume. Alors qu’Aaron semble impassible face aux événements, d’autres décident d’agir. Bessodia, Titus, Béchir et le fou du roi tenteront, chacun à sa manière, d’apporter des solutions à cette situation désespérée. Marc Tourneboeuf est là encore auteur et comédien.

« Astrid »

Mais l’actualité du comédien ce sont trois spectacles à voir à Paris. Tout d’abord « Astrid ». Le roi est mort. Il laisse derrière lui une campagne militaire inachevée et un royaume parcouru par diverses tensions. Le peuple a faim, les nobles sont tout puissants, les états voisins se préparent à continuer la guerre pour stopper définitivement les désirs d’invasion de la famille royale. Le jeune Erell, fils du feu roi, doit assurer la succession du trône de son père. Ayant grandi loin de la cour et de la politique, Erell éprouve une aversion obstinée pour son titre et son rôle. Il brise les codes, fait ministre un marquis libertin, tient tête aux nobles de la cour, change les lois ancestrales… Et rêve de voyages et d’ailleurs. Astrid, loin des conflits politiques et militaires de son temps, s’apprête à faire basculer le destin du royaume…

« Notre dernier voyage »

Spectacle créé au Théâtre Transversal Avignon en 2020 à l’occasion du 10e anniversaire de la mort de Bernard Giraudeau le 17 Juillet 2010 – Présenté au festival Off d’Avignon 2021 « Notre dernier voyage », bâti d’après les romans « Cher Amour » & « Les Dames de nage » de Bernard Giraudeau est une merveille d’intelligence. Entre Chili et Philippines, entre images de l’enfance et quête d’un amour absolu, Bernard Giraudeau nous entraîne dans ses voyages. Récit immersif d’une frénésie d’amour et de voyages, quête de vie et d’envies, portée par la fougue d’un homme hyperactif, acteur comédien réalisateur aventurier écrivain, qui sent que la maladie l’entraine dans son dernier périple, ultime aventure, peut-être la plus intense et la plus turbulente, probablement la plus vraie. Jusqu’à son dernier souffle, ne jamais avoir peur, sauf peut-être de ne pas avoir assez vécu.

« Le récit poétique mais pas chiant d’un amoureux en voyage »

C’est un seul en scène rempli d’humour et de poésie ! Très autobiographique d’ailleurs. Après une année riche en émotions, en espoirs, puis finalement en désillusions, Marc décide d’aller passer ses vacances au Portugal… Malgré le but de cette excursion : retrouver énergie et confiance, il va vite comprendre que ce n’est pas dans ce décor de rêve qu’il trouvera ce qu’il est venu chercher…
Jean-Rémi BARLAND


Entretien avec Marc Tourneboeuf

PNG - 666.5 ko
Marc Tourneboeuf © Philippe Escalier

Destimed : Qu’est-ce qui vous a donné envie de faire du théâtre et de devenir metteur en scène et comédien ?
Marc Tourneboeuf : Molière, la lecture du « Misanthrope » et « Ruy Blas », mais aussi « Le seigneur des anneaux » et les grandes comédies françaises. Je viens de Normandie et je voulais devenir astronaute en voyant Thomas Pesquet réussir le concours de l’ESA en 2009 (sourire). Comme j’ai eu de bons résultats au bac ma mère m’a offert un stage au cours Florent et c’était un test d’entrée mais je ne le savais pas. À la fin de la session on m’a dit que j’étais validé par le métier. À la rentrée, je suis donc venu à Paris pour faire une fac de maths et étudier au Cours Florent. J’ai ensuite arrêté les maths et je voulais me lancer dans l’humour. Mais j’ai eu des profs géniaux qui m’ont fait aimer le théâtre et les textes de Molière, Racine ou encore Victor Hugo. En sortant de l’école je suis revenu dans l’humour avec un premier seul en scène et j’ai plusieurs projets actuellement.

Qu’est-ce pour vous un grand spectacle ?
Un spectacle complet, qui fait réfléchir, qui contient de l’action, qui fait rire, qui présente de grands sentiments, un spectacle dans lequel on se reconnaît et aussi qui nous inspire... C’est Cyrano !

Musique, comédie musicale, théâtre... vous semblez ne pas choisir, et être à l’aise partout...Est-ce un choix délibéré ?
Rien n’est en vérité évident mais l’envie est là. Je travaille et fais ce que j’aime. J’aimerais faire bien plus !

Il y a cette pièce « Astrid ». Que vous avez écrite. Comment est-elle née ? Et pourquoi ce titre ?
Tout part de la décision d’Astrid, toute l’histoire voilà pourquoi ce titre. Je voulais voir une épopée en vers sur scène inspirée de celles que j’aimais, cela a pris le temps qu’il fallait mais finalement, la voilà.

Dans « Astrid » douze comédiens jouent 52 personnages...Comment se sont répartis les rôles ?
Je ne travaille qu’avec des copains. La répartition s’est faite d’elle-même.

Qu’est-ce que l’auteur Marc Tourneboeuf dit au metteur en scène Marc Tourneboeuf ? Et comment ce dernier dirige-t-il l’acteur que vous êtes ?
L’auteur dit au metteur en scène, « tant pis, fais le sacrifice de quelques vers au profit du rythme », le metteur en scène dit de même à l’acteur et au final l’acteur se dit qu’on ne doit pas tout entendre parce que ... Ça va vite.

Infatigable, vous mettez en scène Jean-Philippe Renaud dans « Notre dernier voyage », pièce que le comédien a tiré des romans de Bernard Giraudeau « Cher amour » et « Les dames de nage ». Que ressentez-vous par rapport à ces textes, et que représente pour vous Bernard Giraudeau en tant qu’écrivain ?
J’ai beaucoup appris. Cette mise en scène pouvait me faire un peu peur dans un premier temps, je n’avais jamais travaillé que sur mes textes. Le travail a finalement été très simple grâce au remarquable travail de Jean-Philippe dans son adaptation. Les textes quant à eux sont magnifiques ... Je ne dirais pas le contraire ! Et le jeune homme de 26 ans que je suis ne peut que conseiller à toutes les générations de venir assister à « Notre Dernier Voyage ».

Comment avez-vous dirigé Jean-Philippe Renaud que vous connaissez bien pour avoir joué avec lui ?
Nous travaillons tout deux de la même manière. Énergie, enjeux, travail du sens de chaque phrase. Le texte est là, il faut trouver le juste équilibre entre le faire entendre et le rendre vivant, attrayant.

Et puis il y a aussi votre "One man show "que vous donnez à Paris. De quoi s’agit-il ?
En sortant du cours Florent, ma copine m’a quitté lors d’un voyage au Portugal ... En voici le récit, une douce décente aux enfers, douloureuse pour moi mais plutôt drôle pour les autres .

Boulimique de travail et infatigable, je suppose que vous fourmillez de projets. Quels sont-ils ?
« Astrid » s’inscrit dans une vaste épopée de 5 pièces, 2 sont déjà écrites, il en reste 3. Je dois aussi m’atteler à un nouveau « One man ». Parallèlement à tout cela, je fais des vidéos en vers, j’aimerais en faire de nouvelles. Puis moult pièces... J’ai aussi dans les cartons une pièce sur l’affaire Corneille-Molière, une quête littéraire/policière à travers 3 siècles. Bref, j’ai des projets, maintenant il me faut des producteurs...
Propos recueillis par J.R.-B.

Marc Tourneboeuf dans « Le récit poétique mais pas chiant d’un amoureux en voyage » au Théâtre du Marais à Paris. Du vendredi 15 avril 2022 au vendredi 10 juin 2022 à 19 heures et 21 heures. 37, rue Volta. 75003 Paris. Tel 01 71 73 97 83 - Plus d’info : theatredumarais.fr/

« Astrid ». Une comédie écrite et mise en scène par Marc Tourneboeuf. Les mercredis 21 heures, jusqu’au 27 avril. Comédie Bastille. 5 rue Nicolas Appert. 75011 Paris. Tél : 01 48 07 52 07. Plus d’info : comedie-bastille.com

« Notre dernier voyage » joué par Jean-Philippe Renaud. Mis en scène par Marc Tourneboeuf. D’après "cher amour" et "les dames de nage" de Bernard Giraudeau et avec des textes de Laure Renaud - Théâtre les Déchargeurs (Châtelet) - Les Dimanches, Lundis et Mardis à 19h15 jusqu’au 19 Avril 2022. 3, rue des Déchargeurs – 75001 PARIS. Tel 01 42 36 00 02. Plus d’info : lesdechargeurs.fr

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.