Recherche

Accueil > Culture > Cinéma > Rencontre avec Romain Poli autour de son court-métrage "Les trois (...)

< >

Rencontre avec Romain Poli autour de son court-métrage "Les trois fantastiques" qui concourt dans le cadre du Nikon Film Festival 2021

jeudi 25 février 2021

Dans le cadre du Nikon Film Festival 2021, où il concourt pour la troisième fois, Romain Poli, propose avec « Les trois fantastiques » de retrouver les personnages de son court-métrage « Ma famille à moi  » dans une tranche de vie située cinq avant. Nouvelle rencontre avec un acteur-réalisateur surdoué.

PNG - 620.6 ko
Romain Poli, réalisateur, metteur en scène et acteur (Photo Jérôme Poli)

ll s’agit ici d’un « prequel ». Au Canada francophone on appelle un antépisode. Entendez par là c’est l’épisode d’une œuvre dont l’action se situe avant celle des épisodes précédents. Comme par exemple « Le Monde de Dory » qui se trouve être un prequel au « Monde de Nemo ». Tout comme La saga des Animaux fantastiques, qui est un prequel des aventures de Harry Potter, l’intrigue se situant soixante ans avant la naissance du sorcier. Par rapport à Star Wars, épisode IV, les épisodes 5 et 6 sont des suites, et les épisodes 1, 2 et 3 sont des prequels, et ajoutons qu’un « bon » prequel doit raconter de petites histoires renforçant l’histoire dont il est l’origine. A ce titre « Les trois fantastiques » le nouveau court métrage de Romain Poli colle parfaitement à cette définition.

« Les trois fantastiques » ou « J’ai l’honneur de te demander ta main »

Nous retrouvons donc dans ce court métrage pour lequel le réalisateur concourt dans le cadre du Nikon Film Festival 2021 (les Internautes peuvent voter jusqu’au 11 avril 2021), les trois personnages de « Ma famille à moi » avant l’arrivée de l’enfant. C’est de leur amitié de longue date dont il est question ici. Mais ce soir-là Rémi a quelque chose d’important à dire. Ce qu’il veut annoncer à sa sœur Lou qui revient du Canada et qu’il n’a pas revue depuis deux ans (Héloïse Caretto), et à Léo (l’homme de sa vie interprété par Lionel Cecilio) c’est sa demande en mariage à Léo justement. Et comme le thème du Nikon Film Festival c’est « Un jeu » cela passe par un affichage de la question avec pour faire-part non officiel une cocotte en papier où se trouve la demande. « J’ai tellement aimé jouer avec ces cocottes salières en papier enfant que je trouvais amusant de les inclure dans ce court métrage qui ne parle finalement que d’amour », raconte Romain Poli. Dans ce qui pourrait s’appeler à contrario de la chanson de Brassens « J’ai l’honneur de te demander ta main » l’auteur-réalisateur évoque le mariage homosexuel.

Deux hommes qui s’aiment mais il n’y a pas de revendications

« Ce que je montre dans mon film ce sont deux hommes qui s’aiment mais il n’y a pas de revendications. Certes la cause homosexuelle me touche, car je suis moi-même gay et je vis avec un garçon que j’aime, c’est pas celui du film (rires), mais ça s’arrête là. Les gens ne se définissent pas par rapport à leur sexualité et on ne demande pas aux hétérosexuels de revendiquer qu’ils aiment des femmes. », Tient à préciser Romain Poli. Pari tenu « Les trois fantastiques  » -dont le titre est un clin d’œil au long métrage « Les quatre fantastiques » que Romain Poli adorait enfant- est un grand rayon de soleil qui prône le respect de l’Autre.

Venant du théâtre les trois comédiens et particulièrement Lionel Cecilio -que nous avons applaudi lors du Off d’Avignon dans son « Voyage dans les mémoires d’un fou » repris ensuite à l’Essaïon théâtre de Paris- est un acteur très instinctif, qui a déjà joué dans « Ma famille à moi ». A propos de Lionel, Romain Poli précise : « Nous nous comprenons tout de suite on répète un peu avant et je dois dire qu’avec lui la première ou la deuxième prise est la bonne. » Quant à Héloïse Caretto, Romain Poli la trouve lumineuse (on partage son avis) et elle s’est totalement fondue dans ce projet et l’agencement du récit. Considérant qu’un réalisateur est quelqu’un « qui réunit tous les talents pour les sublimer », Romain Poli est un orfèvre de la mis en scène qui travaille en osmose avec toute son équipe technique. « Un artiste qui a une oreille qui voit et un œil qui écoute ». Ou l’inverse « c’est selon les moments, et la façon dont on a placé la caméra sur les visages et les corps. »
Jean-Rémi BARLAND

« Les trois fantastiques », court métrage de Romain Poli. Avec Héloïse Caretto, Lionel Cecilio, et Romain Poli. Présenté dans le cadre du Nikon Film Festival 2021 dont le thème générique est « Un jeu ». Équipe technique - Assistant Réalisateur : Jérôme Poli - Cadre et Post-production : Lucien Pesnot - Directeur de la Photographie : Camille Gardereau - Prise Son : Mebarek André Composition musicale : Lüché - Script / Chef Déco / Accessoiriste : Jérôme Poli - Maquillage / Coiffure : Margot Moine - Régie : Baptiste Brégeaud - Vote du Public du 24 février au 11 avril 2021 sur https://www.festivalnikon.fr/

Découvrir les « Les trois fantastiques » ICI


Le court-métrage « Ma famille à moi  » présenté dans le cadre du Nikon Film Festival 2020

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.