Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Méditerranée > Echanges > Rencontre avec le nouveau Consul Général de France à Haïfa

< >

Rencontre avec le nouveau Consul Général de France à Haïfa

lundi 18 mars 2013

« La Galilée, un exemple à vivre »

JPEG - 95.2 ko
PHOTO D.R.

Haïfa, un petit coin de Galilée, mais un exemple à suivre aux dires du nouveau le Consul Général de France à Haïfa, Gilles Courrègelongue. Sa mission consiste à favoriser les relations entre la France et Israël notamment par une meilleure connaissance de la culture française et en recevant régulièrement des délégations dans le cadre de coopérations décentralisées.

Entré au Ministère des Affaires Étrangères en 1979, à l’âge de 23 ans, Gilles Courrègelongue, est arrivé récemment à Haïfa, capitale du Nord d’Israël. Après le Canada, c’est son 9e poste à l’étranger. Une affectation que ce spécialiste des pays de l’Est attendait : « Israël, c’est toujours une étape qui compte dans la carrière d’un diplomate. Car une partie de l’histoire s’écrit ici ».
Depuis le mois de septembre, il a eu le temps de prendre la pleine mesure de son poste : « J’ai un rôle différent de celui de mes collègues à l’ambassade à Tel-Aviv. Dans le Nord, j’ai une mission de proximité, au sein d’une région étonnante. En tant que diplomate, je représente la France et il me revient de la faire connaître le mieux possible à travers sa langue et sa culture, ici en Galilée. Et en retour je dois rendre à la Galilée la place qu’elle mérite. Elle et ses habitants, d’une diversité incroyable ».
Une proximité qui se traduit par nombre d’actions à destination des personnes d’origine française ou de pays francophones qui représentent 10% à 20% de la population. Un certain nombre d’entre-elles ne parle plus la langue couramment. « Aussi, nous avons développé une centaine de centres d’apprentissage du français dans toute la région. La maîtrise de la langue permet d’accéder à la culture française, et de la faire vivre en Galilée. C’est donc un vecteur essentiel de communication. »
Il est également dans les attributions du Consul Général de favoriser le rapprochement entre les deux pays en multipliant les échanges. Ainsi, Gilles Courrègelongue accueille régulièrement des délégations dans le cadre des missions de coopération décentralisées, à l’Institut Français Gaston Defferre, comme celle du conseil général des Bouches-du- Rhône, présidée par Jean-Noël Guérini, venue en décembre dernier. Des missions qui favorisent les rencontres entre israéliens et élus, représentants d’associations françaises qui pour la plupart ne sont jamais venus en Israël.
Un lien fort unit Marseille et Haïfa. Outre leur jumelage, ces deux ports de la Méditerranée ont accueilli tout au long de leur histoire des populations d’origines diverses. Le Consul Général souligne à propos de sa nouvelle affectation : « Une terre sur laquelle cohabitent pacifiquement des représentants de communautés, religions différentes qui cohabitent pacifiquement : des juifs venant du monde entier, d’Afrique du nord, de Russie, d’Europe, d’Éthiopie, du Yémen, des arabes sunnites, des chrétiens, des Druzes, des Circassiens, des Bédouins, des Bah’aïes… »
On comprend aisément en écoutant les paroles de Gilles Courrègelongue, en visitant la Galilée et en rencontrant ses habitants que la diversité n’est pas un obstacle à la cohabitation pacifique. Bien au contraire, c’est un exemple à vivre.

Hagay SOBOL

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.