Recherche

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Rentrée scolaire à Nice : 2,5 millions d’euros de travaux réalisés (...)

>

Rentrée scolaire à Nice : 2,5 millions d’euros de travaux réalisés dans les écoles

lundi 30 août 2021

Christian Estrosi, maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, vient de visiter l’école publique "Les Orangers", accompagnés de nombreux élus. Cet établissement scolaire a bénéficié cet été de travaux, comme 86 autres écoles. Au total, 176 opérations ont été menées pour un montant de plus de 2,5M€.

JPEG - 141.7 ko
Visite du maire de Nice Christian Estrosi à l’école les orangers © ville de Nice/Julien Véran

Le Maire de Nice a évoqué lors de cette visite la rentrée, citant notamment les mesures sanitaires mises en place par la collectivité pour assurer la protection et la sécurité des élèves, des personnels municipaux et de l’éducation nationale dans les écoles, la sécurité dans les établissements ; le verdissement des cours d’école ; le plan numérique ; le plan 100% culture à l’école.

Christian Estrosi n’a pas manqué de rappeler que tout au long de l’année, les 151 écoles publiques niçoises bénéficient de travaux de rénovation, d’extension, de mise aux normes...« Tout est mis en œuvre par la ville de Nice pour qu’élèves et membres de la communauté éducative travaillent dans les meilleures conditions. Les Ateliers scolaires, un service dédié de la direction de l’éducation, réalisent de petits travaux de fonctionnement courant », précise-t-il.

176 opérations de travaux se sont déroulées dans 86 écoles

Cet été, 176 opérations de travaux se sont déroulées dans 86 écoles pour un montant de plus de 2,5M€. Parmi celles-ci 10 opérations d’envergure : salle de spectacle à "Jean Moulin-Baumettes élémentaire1", rénovation de la façade nord de "la Lanterne", création de sanitaires à "Saint-Pierre de Féric", etc. 18 opérations d’étanchéité ont été également réalisées : traitement des infiltrations de la cour située au-dessus du réfectoire de la maternelle aux "Orangers", traitement des infiltrations du toit-terrasse impactant les couloirs et classes du dernier étage à l’école "Jules Ferry maternelle", traitement des infiltrations du toit-terrasse au-dessus de la classe de grande section à la maternelle du "Château"…

68 opérations d’aménagement et de rénovation (peintures, cloisons…) sont à noter : réfection de la peinture de plusieurs locaux au rez-de-chaussée et dans la cage d’escalier du 1er étage à "Sourgentine maternelle", réfection de la peinture de la cage d’escalier et circulation du vieux bâtiment à l’école "Auber élémentaire", création d’un pôle administratif dans le logement de fonction et dédoublements de classe de grande section à la maternelle "Bon Voyage", ouverture de classe et un dédoublement de CP à l’école élémentaire "Saint Charles", reprise partielle du sol de la cour de l’école élémentaire "Saint-Isidore"…

10 opérations de sécurisation ont été réalisées

10 opérations de sécurisation ont été réalisées : installation de tôles micro perforées à l’école "Righi", d’une grille et d’une barrière à l’école "Jean-Marie Hyvert" puis rénovation d’une clôture dans une cour, prolongement d’un garde-corps à l’école maternelle" Nice Flore"…

Pour mémoire, indique le maire de Nice, des bornes d’appel d’urgence directement reliées au CSU ont été installées devant chaque groupe scolaire, y compris devant les écoles privées, entre les mois de novembre et juin derniers, en complément des mesures de sécurisation déjà mises en place (rehaussements de grilles, l’installation de vidéophones, d’alarmes anti-intrusion, de gâches électriques aux portes, de la mobilisation des patrouilles de Police municipale aux heures d’entrées et de sorties, de l’attribution de boutons d’alerte)...

La Mairie souligne encore 6 opérations d’huisserie et 11 de volets roulants : remplacement de 33 fenêtres et 6 portes-fenêtres à l’école maternelle "Clément Roassal" et des volets du 1er étage de l’école maternelle "Saint-Charle"s ; 6 nouveaux jeux de cours ont été installés dans des écoles maternelles. 7 nouveaux jeux de cours seront livrés d’ici la fin de l’année 2021.

Le plan numérique dans les écoles

La municipalité permet à tous les élèves « d’accéder au numérique et de maîtriser l’informatique. Les écoliers ont accès aux ressources numériques adaptées à l’éducation, via des équipements numériques mobiles. Quant aux enseignants, ils ont à leur disposition des outils adéquats à la mise en œuvre de pédagogies numériques innovantes », détaille le maire de Nice qui annonce que cette année, afin de moderniser les supports et outils pédagogiques des professeurs des écoles de Nice, la Ville lance le déploiement de vidéoprojecteurs connectés, avec installation de tableaux blancs tactiles, dans les écoles élémentaires. Les 800 classes concernées seront progressivement équipées d’ici la fin d’année scolaire 2023/2024, soit 93 classes d’ici la fin de l’année 2021 (Budget prévisionnel 1,5 M€). L’enseignant pourra ainsi utiliser de façon simultanée la vidéo projection, l’utilisation classique des feutres, les stylets et même ses doigts comme pointeur. L’écran du PC de fond de classe est partagé avec l’ensemble de la classe de cette façon. « Ces nouveaux équipements complètent le déploiement récent des postes de fonds de classes », explique Christian Estrosi.

Une rentrée scolaire en toute sécurité sanitaire

Depuis le début de la crise liée à la Covid-19 et en complément des actions de l’Éducation Nationale, la ville de Nice rappelle s’être mobilisée « pour assurer la protection et la sécurité sanitaire des élèves, des personnels municipaux et de l’Education Nationale. » La Ville adapte ses protocoles « en fonction du protocole sanitaire nationale en vigueur, transmis par l’Éducation Nationale. Il sera pour cette rentrée scolaire de niveau 2 ».

Ainsi, les écoles sont dotées « de tout le matériel nécessaire » : 104 000 masques chirurgicaux destinés aux personnels communaux, de l’Éducation Nationale et des écoles privées sous contrat ; 1 000 masques FFP2 ; 135 bidons de 5 litres et 140 flacons de 1 litre de gel hydroalcoolique ; 4 000 litres de virucide pour les écoles maternelles ; 3 445 litres de savon pour le nettoyage des mains ; des supports de formation pour les agents avec rappel du protocole sanitaire et des gestes barrières.

« Conformément au protocole sanitaire en vigueur, une attention accrue est portée au nettoyage, à la désinfection et à la ventilation des locaux et équipements. » Et d’ici la Toussaint, la totalité des 173 restaurants scolaires -pièces plus sensibles du fait que les enfants portent partiellement le masque-, sera équipée de détecteurs permettant de mesurer la concentration de CO2 dans les pièces. « Un message est transmis par ces capteurs et permet de gérer de manière optimale l’aération de ces locaux, ce qui permet de juger de la qualité de l’air intérieur ambiant et donc de détecter par la même occasion d’éventuelles présences d’aérosols. » Par ailleurs, ajoute le maire de Nice, les personnels veillent à l’application des gestes barrières et accompagneront les enfants lors du lavage des mains à minima à l’arrivée de l’établissement, avant chaque repas, après être allés aux toilettes, le soir avant de rentrer chez soi.
Diane NARMONT

Les écoles de Nice en chiffres

La ville de Nice compte
- 151 établissements scolaires publics : 68 élémentaires, 63 maternelles, 19 primaires et 1 école pour les enfants déficients visuels ;
- 34 556 enfants sont scolarisés à Nice : 30 422 écoliers dans les écoles publiques (chiffres non définitifs) : 11 360 enfants en maternelle (dont 8 enfants en classes spécialisées Ulis = Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire), 19 062 enfants en élémentaire (dont 145 enfants en ULIS) ;
- 4 134 élèves dans les 16 écoles privées sous contrat (1 454 enfants en maternelle et 2680 enfants en élémentaire).

L’évolution de la population scolaire est en constante augmentation depuis cinq ans (+2,68%). Les écoles publiques comprennent 1 339 classes : 453 classes de maternelle, 806 classes élémentaires, 36 Ulis, 15 UPEEA, 29 Regad ; dédoublement des classes de grande section en maternelle en REP+ (mesure nationale). Après les classes de CP et CE1 de REP et REP+, les dédoublements de classes ont été étendus aux classes de grande section de maternelle, en éducation prioritaire. La Ville de Nice a aménagé et équipé 14 salles supplémentaires dans des espaces dédiés pour chaque nouvelle classe créée.

Plus de 2 300 personnes sont au service des écoliers et des personnels de l’Éducation Nationale des établissements publics de Nice : ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles), agents d’entretien, gardiens d’école, papys et mamies trafic, personnels du service de l’éducation et des ateliers scolaires, agents en fonction d’AVS (Auxiliaires de Vie Scolaire), personnel de l’accueil du matin et des études du soir, économes, agents de restauration et « préparateurs cuisine » et vacataires pour assurer la surveillance de cantine.

228 papys et mamies trafic veillent, dans les groupes scolaires (y compris les écoles privées sous contrat) à la sécurité des élèves aux heures d’entrée et de sortie des établissements.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.