Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Rentrée scolaire : la FSU 13 plante le décor...

< >

Rentrée scolaire : la FSU 13 plante le décor...

mardi 2 juin 2020

A la suite des annonces du Premier ministre sur la nouvelle phase de déconfinement et sur le retour dans les établissements scolaires des élèves qui n’étaient pas concernés par les vagues précédentes du 11 ou du 18 mai, et avant une réouverture de tous les établissements scolaires annoncée pour ce mardi 2 juin 2020, les syndicats de l’éducation de la FSU13 (Snes, Snuipp, Snuter, Snep) ont tenu à souligner « les défis auxquels nous serons confrontés, tant du point de vue sanitaire que pédagogique, en termes d’accueil des élèves, d’orientation scolaire et de déroulement des examens ou des concours. » Les syndicats de la FSU ont formulé leurs revendications auprès des autorités de l’Éducation Nationale et des collectivités territoriales, mais ils s’adressent aussi à l’opinion afin de partager leur connaissance des enjeux éducatifs et du fonctionnement des établissements et des écoles pour peser dans les décisions et éclairer le débat. Entretiens.

JPEG - 103.4 ko
Caroline Chevé porte parole de la FSU, Laurent Tramoni du Snes Collèges, Lycées, Yannis Darieux de la FSU Territoriaux ville de Marseille (Captures d’écran visio-conférence)

Caroline Chevé porte parole de la FSU revient les annonces de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale. Pour elle, peu de nouveautés et encore trop de choses à clarifier sur les conditions d’accueil des élèves, des enseignants et du personnel. Et ne cache pas son inquiétude en évoquant des conditions qui pourraient « servir au gouvernement pour accélérer son projet de réforme », en particulier pour le « 2S2C », c’est à dire S pour l’enseignement du sport et de la santé et C pour culture et citoyenneté

Autre inquiétude émise par Caroline Chevé, la rentrée 2020 pour laquelle il est réclamé un plan d’urgence...

Enfin, même si elle considère que le protocole sanitaire peut être lourd à suivre pour des enfants et des ados, elle se félicite de cette rentrée ce mardi, tout en déplorant qu’elle soit sur la base du volontariat des parents...


Yannis Darieux de la FSU Territoriaux ville de Marseille rappelle que sur les 3 200 agents peu d’entre eux devraient manquer ce mardi pour cette nouvelle rentrée. Il met cependant en exergue nombre d’obstacles notamment à propos du dédoublement de classes, la gestion des élèves dans les cours de récréation et cantines. Il reste également dans l’attente de réponses concernant le protocole sanitaire pour les élections municipales qui doivent se dérouler ce dimanche 28 juin dans les écoles.


Laurent Tramoni du Snes Collèges, Lycées souligne l’écart entre un ministère qui reconnaît qu’il faut un rattrapage, en particulier pour les lycées professionnels et qui a décidé 140 suppression de postes malgré une hausse de 1 700 élèves dans les collèges et lycées. « C’est à dire l’équivalent de 4 collèges » soit 200 postes. Pour Laurent Tramoni, il faudrait « 140 postes pour maintenir le taux d’encadrement »...

Question Destimed : Concernant les élèves décrocheurs avez-vous des chiffres qui prouvent que c’est dans les milieux qui connaissent des difficultés, dans ces zones d’éducation prioritaire qu’il y en a le plus ?

Pour sa part Laurent Tramoni réfute les 5 % de décrocheurs émis par le ministère car ses services sont restés confinés, « dans l’impossibilité d’une collecte de données sérieuse » et y voit un moyen pour le ministre « de promouvoir l’enseignement à distance : le e-enseignement ».

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.