Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

[Retour sur ...] 3e Forum européen Energy for smart mobility à Marseille : Accélérer la transition énergétique en se réinventant...

samedi 14 novembre 2020

Le 3e forum européen Energy for smart mobility (E4SM) initialement prévu les 31 mars et 1er avril 2020 à Marseille, a été reporté et s’est tenu les 13 et 14 octobre, en 100% digital afin de s’adapter au contexte sanitaire de la Covid-19. Cette édition, co-organisée par le pôle de compétitivité Cap énergies et GreenUnivers, dédiée aux solutions énergétiques pour la mobilité durable et intelligente, a permis de mettre en lumière des solutions énergétiques pour la mobilité de demain ou encore comment décarboner les déplacements de demain.

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 114.8 ko
Philippe Maurizot, vice-président de la Commission Industrie, de la région Sud (Photo capture d’écran)

C’est à Philippe Maurizot, vice-président de la Commission Industrie, de la région Sud représentant le président Renaud Muselier qu’il revient d’introduire le 3e Forum européen Energy for smart mobility, à Marseille. Il ne manque pas de rappeler que la lutte contre le réchauffement climatique est le fil conducteur de la Région avec la mise en place du plan climat, « une COP d’avance », adopté en 2017 auquel est attribué « 30% de notre budget, c’est à dire 500M€ par an ». Puis de mettre en exergue plusieurs programmes régionaux, dans le secteur routier et portuaire « visant à anticiper et faciliter le développement de la smart mobilité ». Sur le plan routier, il annonce en 2021 des bornes de recharge électrique, GNV (Gaz naturel pour véhicules) et hydrogène, tous les 25 kilomètres, pour améliorer le maillage actuel « tous les 100 kilomètres ». Signale d’autre part que des études sont réalisées, notamment pour « la route intelligente et décarbonée » avec Vinci. Le maritime n’est pas oublié avec le plan « Escale zéro fumée » ; « la mise en place de scrubbers (dispositif de lavage des fumées des navires) et le développement d’une filière d’avitaillement GNL (Gaz naturel liquéfié) et hydrogène  ». Il précise que Renaud Muselier annoncera le plan hydrogène et son volet mobilité en décembre prochain. Il appelle enfin, pour « gagner en efficacité et en rapidité », à développer un travail en « transversalité entre filières, route, aéronautique, rail, fluvial et maritime mais aussi énergétique et digital entre acteurs, startups, entreprises, monde académique, labos de recherche et pôles de compétitivité et entre collectivités locales, régions, État et Europe ».

JPEG - 140.6 ko
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports (Photo capture d’écran)

Après ce propos liminaire, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des transports, introduit ce 3e Forum, en mode virtuel. Souligne « l’opportunité assez unique » qu’offre la crise sanitaire car elle permet d’accélérer la transition énergétique. Pour lui, il importe en effet de ne pas continuer comme avant, de ne pas s’engager dans une politique de petits pas ou de faire le choix de la décroissance mais « de se réinventer » et de construire l’Europe comme « une grande puissance écologique et économique ». D’insister, pour cela, sur l’importance de développer l’hydrogène, les biocarburants et de renforcer l’électrique...

Que pensent des industriels de ce plan de relance en faveur de l’hydrogène, comment voient-ils le développement de cette filière ? Georges Seimandi de GRT Gaz se félicite du plan de relance avec « 7,2 milliards sur l’hydrogène en France dont 2 milliards dépensés d’ici 2022, c’est beaucoup d’argent. Quand vous regardez le Plan de relance il est bien fait (... ) parce qu’il flèche, à la fois, de la recherche (…) des démonstrateurs industriels (…) de la logistique et des usages, donc il me semble qu’il y tous les ingrédients pour qu’une palette industrielle s’épanouisse ». Il prévient toutefois, en s’appuyant sur les prospectives de France Hydrogène, que l’hydrogène ne sera compétitive qu’en 2030. Il précise immédiatement que, pour faire sauter ce verrou du prix, la fiscalité est la solution car « en matière de mobilité la fiscalité joue énormément ». Affirme, au nom de son entreprise mais aussi des « autres transporteurs européens, tous alignés, tous ensemble » que, sans « une taxe carbone costaud, large, partagée et pratique, ce sera très compliqué ».

Sur le plan du financement, HSBC témoigne de son action, Ronan Saliou, son directeur régional souligne que l’établissement bancaire a pour ambition de contribuer à la « transition bas carbone », horizon 2050 selon les accords de Paris. Sur le plan régional, il met en avant les divers projets que la banque accompagne...

Propos recueillis par Mireille BIANCIOTTO

5 startups lauréates du concours E4SM 2020
Sur une cinquantaine de candidatures, 20 jeunes pousses ont été sélectionnées pour participer au concours de start-up du Forum E4SM. Parmi elles, 17 étaient françaises et 3 étrangères. Le 13 octobre, chacune d’elles a présenté son concept en six minutes. Un jury international d’experts a déterminé le gagnant de chaque catégorie : 1/ solutions embarquées en lien avec l’énergie pour la mobilité, 2/ infrastructures et gestion de l’énergie, 3/ solutions hydrogène pour la mobilité terrestre et maritime. Cinq prix ont été décernés, un par catégorie et un grand prix, nouveauté 2020 : le prix du public.
- Le grand prix 2020, a été attribué à Zeway qui met en service des scooters électriques équipés de batteries échangeables en moins d’une minute dans un réseau de stations de proximité déployées dans les villes. Zeway est en cours de levée de fonds pour financer son lancement et son développement commercial.
- Le prix infrastructure et gestion de l’énergie a été décerné à Zeplug, opérateur de services de recharge pour véhicules électriques. Il investit dans l’infrastructure et propose un service de recharge complet, incluant la mise à disposition et la maintenance des bornes.
- Le Prix solution hydrogène et biogaz a été remis à NepTech qui propose des bateaux à propulsion électrique alimentée par des piles à combustible ou des batteries.
- Le prix Coup de cœur international du jury est allé à ZET Fournisseur de services et logiciels pour optimiser l’usage des nouvelles mobilités, notamment des véhicules électriques.
- Le prix du public a été attribué à Teebike qui propose une roue avant connectée qui transforme n’importe quelle bicyclette en vélo électrique en quelques minutes.

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.