Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

https://sauvernoel.maregionsud.fr/

Accueil > Sports > [Retour sur... ] Marseille. L’association Sport dans la Ville : "Un support (...)

< >

[Retour sur... ] Marseille. L’association Sport dans la Ville : "Un support d’insertion sociale et professionnelle"

mercredi 19 août 2020

L’association « Sport dans la Ville » vient d’être mise en lumière, le lundi 20 juillet dernier, en faisant partie de l’organisation des régates en mer en faveur de dix jeunes habitant le quartier de Frais-Vallon, à Marseille, dans le cadre du dispositif : « L’Entreprise sur le terrain ». Frais-Vallon où l’association nationale, fonctionnant en grande majorité de financements privés, vient précisément d’arriver dans la Région Sud, en aménageant un terrain de sport ouvert aux enfants depuis octobre 2019. Sa responsable, Valérie Martin, présente la structure.

JPEG - 180.3 ko
Le nouveau terrain aménagé et financé par l’association Sport dans la Ville à Frais-Vallon a été inauguré en octobre 2019 et accueille régulièrement des jeunes du quartier. (Photo Sport dans la Ville )
JPEG - 198.5 ko
(Photo Sport dans la Ville)

« Notre ambition est de favoriser l’insertion professionnelle et sociale par le sport, commence Valérie Martin, nous aménageons sur le plan national dans ce but des terrains de sport dans des quartiers classés prioritaires de la ville. En organisant des séances de pratiques sportives sur des terrains équipés, ouverts au public gratuitement et dont s’occupent les éducateurs et membres de notre association dans le pays. » En plus d’entraînements, stages, matchs, "Sport dans la Ville" organise régulièrement pendant l’année des « ateliers CV, journées de découvertes des métiers » en collaboration avec le monde entrepreneurial du territoire. « Nous créons de nombreuses manifestations de parrainages en entreprise avec des formules clés en main proposées aux jeunes des quartiers les plus défavorisés. Comme des voyages ou camps dans des centres de vacances, notamment dans la Drôme, même si cela n’a pas pu se faire, cet été, en raison de la crise sanitaire. On fait sortir les jeunes pour leur faire découvrir différents métiers, formations, activités de plein air comme la voile », explique la responsable. L’association se propose encore d’accompagner les jeunes « pour leur donner de bons conseils afin de savoir s’inscrire sur Parcours Sup », et pour « les inciter toujours plus à avoir l’envie de se former, entreprendre, rencontrer des dirigeants et salariés d’entreprise ». Valérie Martin ajoute : « Nous avons un rôle social à jouer pour susciter des vocations, des envies. »

« Sur Marseille, nous avons pour ambition de construire deux nouveaux terrains, toujours dans les quartiers prioritaires de la ville »

Créée en 1998, à Lyon, « Sport dans la Ville » est aujourd’hui la principale association d’insertion par le sport en France. Elle entend continuer « à œuvrer pour la réussite et l’accès à l’emploi des jeunes issus des quartiers prioritaires », en proposant dès l’âge de 6 ans des programmes sportifs et de découverte. « Chaque jeune inscrit bénéficie d’un encadrement pédagogique et d’un accompagnement personnalisé dès son inscription dans l’un de nos centres sportifs, et ce jusqu’à son orientation et son insertion professionnelle. Cet accompagnement est assuré sur chaque territoire par des responsables Insertion et des éducateurs sportifs, salariés de l’association. » Les centres sportifs de l’association sont implantés dans plusieurs quartiers prioritaires de 25 villes françaises. Aujourd’hui, ils permettent « chaque semaine à 6 500 jeunes, âgés de 6 à 25 ans, de pouvoir participer gratuitement à des séances de football, basket-ball, mais encore tennis, danse, rugby ou boxe. » Ce sont en tout, dans le pays, 140 éducateurs sportifs qui animent les séances, tous les mercredis et samedis. L’implantation de « Sport dans la Ville » à Marseille, en octobre 2019, témoigne, pour la responsable de l’antenne dans la Région Sud, « de la volonté de lutter contre les inégalités, notamment vis-à-vis de l’accès à l’emploi, en complétant les actions mises en place par les pouvoirs publics et les acteurs sociaux du territoire. »
Valérie Martin de conclure : « Nous faisons partie d’une association nationale et indépendante qui a déjà construit 47 terrains sportifs en France afin de mener à bien de tels projets pour les plus jeunes. Sur Marseille, nous avons pour ambition de construire en 2020 deux nouveaux terrains, toujours dans les quartiers prioritaires de la ville. »
Bruno ANGELICA

Le chiffre : 70 %
L’association « Sport dans la Ville » fonctionne pour 70 % de financements privés, dont une grande partie sont liés aux dons (entreprises, fondations, particuliers), et aux mécénats. Le budget général était en augmentation en 2019, pour s’établir à 13 millions d’euros, contre un peu plus de 11 millions en 2018. « Sport dans la Ville » compte plus d’une centaine de partenaires privés réguliers, qui financent les programmes de l’association via du mécénat, ou qui soutiennent l’association à l’occasion des événements qu’elle organise (tournois de football inter-entreprises, soirées de gala, courses solidaires…). Le soutien des partenaires privés s’inscrit aussi dans l’animation des programmes d’insertion professionnelle, par l’organisation de visites d’entreprise, le tutorat de jeunes par des salariés, et un accès offert aux jeunes à des expériences professionnelles (stages, alternances, CDD).

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.