Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

< >

Rugby Pro D2. Face à Aurillac, Provence Rugby passe par un trou de souris (19-16)

dimanche 8 novembre 2020

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 51.5 ko
Pour Florent Massip c’est un essai, une transformation et quatre pénalités... (Photo archives Destimed/R.P.)

« Compte tenu des matchs reportés pour cause de Covid, le classement ne veut pas dire grand chose… Mais si on m’avait dit qu’au jour d’aujourd’hui nous serions classés 4e, c’est sûr que j’aurais signé ! » Samedi soir, sur le coup des 20 heures, c’est un petit miracle si les Provençaux ont engrangé les quatre points de la victoire… Et une grosse déception pour Aurillac qui avait tout fait pour frapper fort à Maurice David. Mais c’était sans compter sur trois loupés de leur buteur vraisemblablement gêné par un vent du sud qui soufflait en rafales et tourbillonnait entre les tribunes du stade. En fait, cette rencontre fut un peu celle des buteurs. Car si Vincent passait à côté de points qui auraient été salvateurs pour son équipe, c’est lui qui a marqué les seize points aurillacois alors que de l’autre côté, c’est Florent Massip qui faisait de même avec un essai, une transformation et quatre pénalités, sans connaître un seul échec. Décidément l’arrière réunionnais de Provence Rugby est au top actuellement et on comprend mieux pourquoi il est le meilleur marqueur de ce championnat à ce jour. Massip en forme et c’est tant mieux. Car les Noirs ont livré un match assez brouillon, avec de multiples pertes de balles en touche, une mêlée très moyenne, des carences réelles en attaque et une défense approximative. Face à des Aurillacois venus solides pour jouer un jeu fait de rapidité et de belles combinaisons, très efficaces en défense, les Aixois on frôlé le pire. Mais comme contre Rouen, il y a quinze jours, ils sont allés puiser dans leurs réserves et dans une force collective pour faire mieux, cette fois-ci, qu’un match nul. Mais nous étions loin du jeu développé il y a une semaine à Carcassonne. Alors, c’est de bonne guerre, après le match, le deuxième ligne provençal Damien Lagrange préférait retenir cette mobilisation pour remettre les choses à l’endroit qui, selon lui, témoigne d’un bel état d’esprit collectif. Le manager Fabien Cibray, lui, reconnaissait sans langue de bois les carences de son équipe et son intention de remettre l’ouvrage sur le métier dès la semaine qui arrive. Car alors qu’ils pensaient pouvoir faire un break pendant huit jours en attendant l’ouverture du 3e bloc de cinq matchs, les Aixois ont appris samedi par mail la décision unilatérale de le Ligue de faire se jouer vendredi prochain la rencontre de la 6e journée avec le déplacement à Montauban, rencontre qui avait été reportée pour cause de Covid dans les rangs montalbanais. De quoi bouleverser le programme des Provençaux qui enchaînent ainsi huit rencontres entre le 22 octobre dernier et le 18 décembre prochain. Un vrai casse-tête pour Fabien Cibray qui doit aussi prendre en compte les absences de joueurs majeurs comme Grégory Annetta et Loïck Jammes éloignés des terrains jusqu’à l’année prochaine. Fort heureusement les jeunes appelés sur le banc font preuve de qualités.
Michel EGEA
La prochaine rencontre à Maurice David aura lieu le jeudi 26 novembre à
20h45. Elle opposera Provence-Rugby à Biarritz.

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.