Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

< >

Rugby Pro D2. Provence Rugby à l’épreuve d’Aurillac

vendredi 6 novembre 2020

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 128.6 ko
Fabien Cibray, le manager général de Provence Rugby voudrait bien enchaîner par une victoire face à Aurillac après celle conquise à Carcassonne. (Photo Michel Egéa)

Requinqués par une victoire (30-31) la semaine dernière à Carcassonne au terme d’un match maîtrisé, les Aixois retrouvent samedi et à huis-clos leur synthétique de Maurice David. Au programme, du lourd, avec la venue d’Aurillac ; un vrai test pour Fabien Cibray et ses hommes. « Aurillac, c’est costaud, commentait le manager général des Provençaux au cours de la conférence de presse d’avant-match. Ils ont gagné à Sapiac, ils ont cogné Nevers et Grenoble… C’est l’équipe qui a le plus résisté à Vannes. Il va falloir faire un gros match et confirmer nos bonnes dispositions qu’on a vues à Carcassonne. Ça passera encore et toujours par le respect du travail que l’on a effectué cette semaine et par un bon alignement des planètes sur ce qu’on veut faire… » La réception d’Aurillac, si elle arrive après une victoire probante dans l’Aude, arrive aussi après un revers et un semi-échec à domicile : défaite face à Colomiers, match nul face à Rouen sont présents dans les esprits. Mais pour Fabien Cibray, « Il faudra que, tout comme à Carcassonne, les garçons aient envie collectivement d’aller au bout du projet du match. » Samedi, la rencontre se déroulera à huis-clos. Une situation prise en compte par le staff provençal. « Nous ne cessons d’en parler entre nous, confie Fabien Cibray. C’est vraiment compliqué de se mobiliser sans public et quel que soit le niveau où l’on joue, on a envie de le faire devant des affluences conséquentes. Comme le disait Christian Labit (l’entraîneur de Carcassonne-NDLR) avant la rencontre de la semaine dernière, aujourd’hui c’est presque plus difficile de jouer à domicile qu’à l’extérieur. Les joueurs doivent aller chercher leur source de motivation autre part que dans le public. Il faut se reconcentrer sur le projet du match, sur l’objectif du match et puiser son énergie là dedans avec les coéquipiers. C’est un gros travail de mobilisation mentale individuelle et collective. » La réception d’Aurillac marque la fin du deuxième bloc du championnat de Pro D2. Le troisième s’ouvrira la semaine du 20 novembre avec le déplacement à Valence-Romans suivi de la réception de Biarritz, d’un déplacement à Grenoble et de la réception de Béziers ; un bloc redoutable… Mais, même s’il connaît les rendez-vous de la saison sur le bout des doigts, Fabien Cibray ne veut pas en parler, concentrant toute son énergie sur la réception d’Aurillac. « Il faudra gagner. Ce sera la meilleure façon de préparer le troisième bloc… », lance-t-il en souriant. Quant à la rencontre de retard à Montauban, elle pourrait être programmée le premier week-end de janvier (le 2 ou le 3). Mais rien n’est encore officiel.
Michel EGEA

Provence Rugby vs Aurillac, ce samedi 7 novembre à 18 heures, stade Maurice David au Jas de Bouffan, Aix-en-Provence. Match à huis clos. Plus d’info :provencerugby.com

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.