Recherche

Accueil > Sports > Rugby Pro D2. Provence Rugby : il faut faire prendre la (...)

< >

Rugby Pro D2. Provence Rugby : il faut faire prendre la sauce

samedi 25 septembre 2021

Il reste encore beaucoup de travail au staff technique provençal pour redonner confiance à un collectif qui vient de vivre sa deuxième défaite consécutive à domicile.

JPEG - 183.4 ko
Les normands ont été particulièrement efficaces sur les mêlées et les touches. (Photo Michel Egéa)

« Nous avions prévu de terminer ce premier bloc avec 14 points ; il en manque quatre ce soir ! » Ainsi parlait Mauricio Reggiardo, vendredi vers 22 heures, alors que son équipe venait de connaître un deuxième revers consécutif à domicile, face à Rouen, sur la plus étroite des marges : 21-22. Mais qu’on ne s’y trompe pas, face à des Normands solides, sereins et agressifs dans le bon sens du terme, les Provençaux, fébriles, ont donné des bâtons pour se faire battre multipliant les fautes de main -notamment trois alors qu’il ne restait qu’à aplatir le ballon derrière la ligne- et des choix de jeu pas toujours évidents. La victoire des visiteurs est donc tout à fait logique au terme d’un match où le coach provençal a tout de même vu du positif, notamment avec la volonté d’aller de l’avant affichée par ses joueurs après la pause ; « ce qu’on n’avait pas vu face à Narbonne », concluait-il.

Pour revenir à la défaite du jour, inutile d’aller chercher des excuses en dénonçant, à juste titre cependant, l’arbitrage souvent détestable d’un trio d’hommes en vert peu en forme ; inutile aussi de montrer du doigt le buteur aixois, à qui le club doit beaucoup depuis des années, et dont le manque de réussite du soir n’est pas la seule et unique cause de la défaite.

Recomposer une équipe

« Il faut rester connectés et mieux gérer les temps faibles », disait en substance le manager général avant la rencontre. Il reste du travail à faire en la matière ; beaucoup de travail. Là aussi, il faut être réaliste. Si la transformation de l’essai aixois à la dernière seconde avait été réussie, la victoire des locaux aurait pu cacher les lacunes d’une formation provençale qui se cherche encore. Alors oui, des pièces maitresses sont à l’infirmerie, oui il y a beaucoup de nouveaux arrivants et oui il faut recomposer une équipe. Une fois ces données posées sur la table le chef argentin va donc devoir, patiemment, mais aussi énergiquement, continuer à s’activer avec le fouet afin de faire prendre une sauce dont les ingrédients a priori, ne devraient demander qu’à fusionner pour la rendre délectable. Histoire de ne pas prendre le bouillon et d’enfin régaler des supporters qui ne demandent qu’à savourer des victoires.

A l’issue de ce premier bloc, les Provençaux ont une semaine de vacances pour recharger les batteries. Ce qui pourrait permettre à la connexion chère à leur coach, d’être opérationnelle à l’aube d’un deuxième bloc redoutable : déplacement à Carcassonne, réception de Bourg-en-Bresse puis deux déplacements consécutifs à Bayonne et Aurillac. C’est tout ce que l’on peut souhaiter…
Michel EGEA
Signaler un contenu ou un message illicite sur le site

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.