Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil >

< >

Rugby Pro D2 – Provence Rugby veut renaître avant Noël

jeudi 5 décembre 2019

JPEG - 119.6 ko
Hikairo Forbes a les crocs et entend bien pousser les siens vers la victoire. (Photo Morgan Mirocolo/Provence Rugby)

Qu’elle est loin, pour Provence Rugby, l’euphorie des premières rencontres de ce championnat. La victoire bonifiée à Mont-de-Marsan suivie de celle, à domicile, face à Perpignan, l’un des cadors de la saison, avaient ouvert grand la porte aux rêves les plus fous… Hélas, la suite n’était pas de la même veine et après avoir humé le parfum des premières places en début de saison, les Aixois ont enchaîné les revers à l’extérieur et engrangé, parfois dans la douleur, quelques points à domicile non sans avoir chuté face aux ténors Grenoble et Oyonnax. Pointant à la 13e place avec, certes, un match en moins, la rencontre à Montauban ayant été reportée au 13 mars 2020, les Provençaux attaquent un nouveau bloc ce vendredi avec la ferme intention de redresser la tête et d’augmenter leur capital points avant la trêve hivernale. Les rencontres de ce bloc permettront d’atteindre la moitié de la phase régulière du championnat et seront constituées de la réception de deux mal-classés : Valence (le 6 décembre) et Rouen (le 20 décembre), respectivement 16e et 15e, et d’un déplacement à Angoulême (le 13 décembre). Trois matchs qui revêtent une réelle importance pour la suite de la saison d’une formation qui ambitionne de terminer le championnat dans le top 8 à défaut du top 6 ; trois matchs pour essayer de passer les fêtes au chaud avant d’aller se frotter à l’actuel leader du championnat, Oyonnax, le 10 janvier prochain. Pour le talonneur néo-zélandais Hikairo Forbes, la conquête de points est impérative. Jeudi, à l’issue du dernier entraînement des provençaux à Maurice David, il nous confiait : « Cette semaine ça s’est bien passé, l’équipe est concentré sur les matchs qui arrivent et qu’il faut prendre les uns après les autres. Les deux derniers déplacements n’ont pas été positifs même si l’état d’esprit était bon. Aujourd’hui, nous sommes motivés pour faire de bons matchs. Demain soir c’est objectif gagner ; puis il y aura encore deux match avant Noël. Engranger des points nous permettrait de passer les fêtes plus joyeusement. Nous ne perdons pas de vue l’objectif fixé en début de saison qui est de terminer le championnat dans les huit premiers. » Pour le manager général Fabien Cibray, lorsqu’on lui demande si les rencontres qui arrivent vont permettre de se remettre la tête à l’endroit, la réponse fuse : « La tête, je pense qu’elle est à l’endroit. Depuis la semaine de Nevers, je vois des comportements qui me plaisent et des garçons qui veulent gagner tous les matchs. Après on gagne ou perd on peut discuter du contenu sans problèmes mais l’état d’esprit est bon pour remporter des matchs et pour moi le contenu est bon. Nous jouons contre des équipes de haut-niveau qui ont aussi envie de gagner. » Lorsqu’on évoque les deux dernières défaites à l’extérieur, le coach est affirmatif : « Je pense qu’on s’est donné les moyens de gagner ces matchs. On tombe les deux fois de quelques points seulement et nous sommes tous frustrés, principalement les joueurs, car leurs efforts n’ont pas été récompensés en terme de points. Mais si on continue comme ça je ne désespère pas qu’on ait d’excellents résultats dans le court terme. » Les observateurs aguerris estiment que les dernières défaites sont dues à des fautes techniques et à une touche moyenne. Fabien Cibray rectifie : « Aujourd’hui la touche est bonne ; on a 89% de ballons jouables dans cette phase de jeu ; le problème c’est qu’un ballon sur dix qu’on perd dans le match c’est la penaltouche ou un ballon qui coûte cher. On a un aspect mental sur ça, les garçons ne sont pas forcément en confiance mais on fait le nécessaire pour qu’ils le soient. » Ce vendredi soir, c’est Valence-Romans qui débarque à Aix. Une équipe mal classée, comme on peut le lire plus haut, mais qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. « C’est une équipe qui a mis un peu de temps à rentrer dans la compétition, confie Fabien Cibray, mais après les deux matchs qu’ils ont gagné face à Aurillac et Angoulême ils y sont. C’est une équipe qui joue tout à fond et met toute son énergie dans le combat pour atteindre son objectif qui est de sortir du bas de classement. » Le discours du manager général est clair, net et précis ; il a dû être le même envers les joueurs tout au long de la semaine. Pour éviter une suffisance qui avait causé quelques déboires aux noirs la dernière saison… Mais depuis bien des choses ont changé ! Deux bonnes nouvelles viennent conclure les propos de Fabien Cibray : « L’infirmerie se vide progressivement. Quasiment toutes nos forces vives seront là vendredi c’est un gros point positif. Nous enregistrons aussi la présence définitive de Loïck Jammes qui était joker sur Théo Beziat et qui reste jusqu’à la fin de la saison. Il sera compétitif dès demain...  » De bon augure ? Réponse dans quelques heures
Michel EGEA
Pratique. Provence Rugby reçoit Valence-Romans au Stade Maurice David, au Jas de Bouffan à Aix-en-Provence, vendredi 6 décembre à 20 heures.
Plus d’info et billetterie : provencerugby.com

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.