Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > Pro D2 - Provence Rugby casse tous les gros !

< >

Pro D2 - Provence Rugby casse tous les gros !

lundi 15 avril 2019

JPEG - 187.5 ko
Florent Massip, encore au top face à Oyonnax, avec 24 points marqués. Le Réunionnais aura brillé tout au long de la saison. (Photo Robert Poulain)

Il aura manqué peu de choses, quelques points abandonnés à l’extérieur principalement, pour que les noirs de Provence Rugby participent aux agapes des play-off. Mais on peut penser que l’objectif de se maintenir en Pro D2, fixé par la direction du club en début de saison, est tenu. Il faudrait en effet un concours de circonstances extraordinaire, au sens propre du terme, pour se retrouver en quatorzième position et descendre en Fédérale alors qu’il ne reste plus que deux matchs et que l’équipe pointe en 10e position, neuf points devant le premier relégable, Bourg-en-Bresse. Une chose est certaine, c’est que le festin, à domicile, aura été copieux, les Provençaux, tels des ogres, consommant sans modération tous les gros du championnat. Dernière victime, dimanche après-midi devant les caméras d’Eurosport, Oyonnax, jusqu’alors leader incontesté qui, à l’image du yoyo, entend remonter dès cette année pour retrouver l’élite en Top 14. A vrai dire, les noirs ont cependant joué à se faire peur sur leur pelouse, laissant les aindinois grignoter peu à peu leur retard pour venir échouer de trois points au coup de sifflet final (29-26). Et s’ils avaient perdu, les hommes du trio Cudmore, Pezery-Cibray n’auraient eu à s’en prendre qu’à eux-mêmes ; il est interdit de perdre le ballon à moins de 10 secondes de la fin alors qu’il faut assurer le ruck et attendre la sirène pour dégager en touche. Bref, le pire n’a pas eu lieu et les Provençaux, sourires aux lèvres, pouvaient effectuer un beau tour d’honneur pour saluer leurs supporters venus en nombre, près de 6 000, sous le soleil mais dans le mistral. « C’était notre test match et on l’a gagné », savourait le capitaine flamboyant Joe Edwards auteur d’une saison en tous points remarquable. « C’est la victoire du collectif », renchérissait Florent Massip auteur, une fois de plus, d’une énorme performance (1 essai, 2 transformations et 5 pénalités, soit 24 des 29 points aixois). Pour Jamie Cudmore, qui vivait là son antépénultième match en tant que manager général, « les gars sont allés chercher le résultat avec une défense de fer et de grandes qualités d’attaque ». Il est vrai que ce dimanche après-midi nous avons assisté à quelques phases proches de celles pratiquées au plus haut niveau. Voilà qui laisse entrevoir de belles possibilités pour la saison prochaine où l’objectif sera de mieux se classer, le président Denis Philippon ayant fixé à Fabien Cibray, promu manager général, la montée en Top 14 d’ici trois ans. Il reste encore un déplacement à Carcassonne et la réception de Colomiers aux Provençaux pour boucler une année Cudmore qui, finalement, aura tenu ses promesses.
Michel EGEA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.