Recherche

Accueil > Aix Marseille > Politique > Saïd Ahamada et Cathy Racon-Bouzon obtiennent 400 000 euros pour la (...)

< >

Saïd Ahamada et Cathy Racon-Bouzon obtiennent 400 000 euros pour la continuité de l’aide alimentaire à Marseille

mercredi 24 février 2021

Saïd Ahamada, député de la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône et Cathy Racon-Bouzon, députée de la 5e circonscription des Bouches-du-Rhône ont obtenu de l’État une rallonge budgétaire de 400 000 euros pour permettre la continuité de l’aide alimentaire à Marseille.

PNG - 303.4 ko
Les députés des Bouches-du-Rhône Cathy Racon-Bouzon et Saïd Ahamada ont obtenu une rallonge budgétaire de 400 000 euros pour l’aide alimentaire (Photos Archives Destimed/RP)

Face aux difficultés rencontrées sur le terrain pour répondre aux demandes d’aide alimentaire des Marseillaises et des Marseillais en situation de précarité, les députés Saïd Ahamada et Cathy Racon-Bouzon ont alerté le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, début février 2021. Mi-février, leur demande a été entendue : une rallonge budgétaire de 400 000 euros vient donc d’être accordée à la Préfecture des Bouches-du-Rhône afin d’aider les acteurs de la distribution alimentaire à répondre à l’augmentation de la demande. Ces crédits supplémentaires vont s’accompagner d’une enquête diligentée par l’État sur l’ensemble des besoins des territoires du département des Bouches-du-Rhône, pour évaluer les besoins non couverts pour l’année 2021.

La solidarité n’a pas de prix

Pour Saïd Ahamada : « C’est une bonne nouvelle pour assurer la continuité de l’aide alimentaire à Marseille, si nécessaire avec la crise économique et sociale que vivent depuis de longs mois les Marseillaises et les Marseillais. La solidarité n’a pas de prix face à la précarité, nous continuerons de protéger les plus fragiles des effets de la crise "quoi qu’il en coûte", pour reprendre les mots du Président de la République. Je salue les actions menées par les associations de Marseille pour aider chacune et chacun à manger à sa faim en ces temps difficiles ».

La lutte contre la précarité alimentaire est fondamentale

Cathy Racon-Bouzon indiquera pour sa part : « Je me réjouis que l’État, et plus particulièrement le ministre des Solidarités et de la Santé, M. Véran, ait entendu notre appel. La lutte contre la précarité alimentaire est fondamentale aujourd’hui ; elle est une composante de la lutte contre la pauvreté que nous menons depuis notre élection. Je resterai aux côtés de la Préfecture pour mener à bien toutes les actions en faveur de ce combat ».

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.