Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Musique / Opéra > Salon-de-Provence : dix jours de Musique à l’Emperi

< >

Salon-de-Provence : dix jours de Musique à l’Emperi

dimanche 27 juillet 2014

JPEG - 48.7 ko
Château de l’Emperi (Photo D.R.)

C’est le 22e anniversaire de « Musique à l’Emperi ». Au fil des ans, cette réunion « entre amis musiciens » autour d’Eric le Sage, Emmanuel Pahud et Paul Meyer est devenue un vrai festival de musique de chambre à l’ambiance décontractée proposant des œuvres couvrant toutes les périodes de l’histoire de la musique. Cette année, c’est le thème « Salon de musique, salon d’amour » qui supporte l’architecture de cette manifestation organisée, quotidiennement, autour de deux grands rendez vous.

JPEG - 119.1 ko
Les musiciens de Musique à l’Emperi (Photo Nicolas Tavernier/REA)

A 18 heures, ce sont les concerts en l’église Saint-Michel. Pour ce rendez-vous, les artistes ont carte blanche. Les concerts s’adressent à tous les publics avec une heure de surprises à des tarifs très attractifs (10€ en plein tarif, gratuit pour les moins de vingt-six ans). Dans ce lieu intime qui ne compte que deux cents places de nombreux artistes se succéderont : en solo Déborah Nemtanu ; en duos François Salque et Eric Le Sage ; Emmanuel Pahud et Maja Avramovic ; Mathilde Calderini et Eloïse Bella Kohn ; en trios Emmanuel Pahud, Guy Braunstein et Gili Schwarzman ou Paul Meyer, Michel Arrignon et Gilbert Audin.

JPEG - 211.3 ko
Franck Braley et Eric Le Sage (Photo Nicolas Tavernier/REA)

En plus de ces cartes-blanches, pour cette édition 2014, l’église accueillera l’intégrale des Suites de Bach lors de trois concerts.
Monument du répertoire pour violoncelle, passage incontournable des violoncellistes, ces six suites de danses ont fait l’objet d’interprétations mémorables au cours des siècles. Ces pièces accompagnent les instrumentistes tout au long de leur vie, leur richesse et la diversité des possibles qu’elles offrent font qu’on ne s’en lasse jamais. Le festival Musique à l’Emperi en proposant la représentation de celles-ci par trois interprètes, Julian Steckel, Zvi Plesser et Raphaël Perreau, permet aux auditeurs de pouvoir entendre trois visions différentes de l’univers de Jean-Sébastien Bach ou tout simplement d’apprécier le son pur si particulier du violoncelle.
Le soir, les concerts ont lieu dans la cour du château avec l’amour pour thématique, cette année. Eric Le Sage, Paul Meyer et Emmanuel Pahud ont imaginé une programmation où la Bien-aimée lointaine croisera sérénades, romances et caprices pour finir auprès de Roméo et Juliette.

JPEG - 121.4 ko
Cour du Château de l’Emperi (crédit Festival Musique à l’Emperi)

Si le festival convie chaque année des musiciens issus des plus grands orchestres internationaux, cette année est très exceptionnelle puisque pas moins de six musiciens, dont quatre solistes du Berliner Philharmoniker feront résonner l’excellence de leur art à l’Emperi. Aux côtés d’Emmanuel Pahud, flûte soliste de l’orchestre, seront présents le premier violon solo Daishin Kashimoto, le premier altiste solo Amihai Grosz ainsi que la harpiste Marie-Pierre Langlamet. Six concerts réunissent trois de ces musiciens d’exception. Si le festival a su fidéliser ses invités au cours des années, de nouveaux venus sont séduits chaque édition. Pour cette saison, huit musiciens sont inscrits pour la première fois au programme dont deux français incontournables ces dernières années, la mezzo-soprano Karine Deshayes et le pianiste Adam Laloum, ainsi que le violoncelliste allemand, Julian Steckel.

Le programme

Mardi 29 juillet
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à François Salque (Violoncelle) et Eric Le Sage (piano)
- 21heures Château de l’Emperi
Ouverture pour la fin des temps : Robert Schumann, Märchenerzählungen pour clarinette, alto et piano op. 132.
Matthias Pintscher, « Beyond (a system of passing) » (2013). W. A. Mozart, Quatuor pour piano et cordes en sol mineur K. 478. Olivier Messiaen, Quatuor pour la fin du temps

Mercredi 30 juillet
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à Emmanuel Pahud (flûte) et Maja Avramovic (violon).
- 21heures Château de l’Emperi
Sérénades et romances : Edward Elgar, Salut d’amour, op. 12. Louise Farrenc, Trio en mi bémol majeur, op. 44. Max Reger, Sérénade pour flûte, violon et alto en sol majeur, op. 141.
Jérôme Combier, Création pour clarinette solo (2014). Robert Schumann, 3 Romances pour clarinette et piano, op. 94. Gustav Malher, Lieder eines fahrenden Gesellen. Ernö Dohnanyi, Sérénade pour trio à cordes

Jeudi 31 juillet
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à Julian Steckel, violoncelle (Bach, intégrale des Suites pour violoncelle seul)
- 21 heures Château de l’Emperi
Chansons de Bilitis : Claude Debussy , Billitis pour flûte et piano. Gabriel Fauré, La bonne Chanson, op. 61.
Ernest Chausson, Chanson perpétuelle, op. 37. Jules Massenet, Élégie.
Claude Debussy , Chansons de Bilitis. Gabriel Fauré, Quatuor avec piano n°1.

Vendredi 1er août
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à Zvi Plesser, violoncelle (Bach, intégrale des Suites pour violoncelle seul)
- 21 heures Château de l’Emperi
L’amour et la vie d’une femme : Robert Schumann, L’amour et la vie d’une femme, Phantasiestücke, op. 73. Johannes Brahms, Zwei Gesänge, pour Mezzo, alto et piano Sonate op. 120 n°1 en fa mineur, Quatuor pour piano et cordes n°1 en sol mineur op. 25

Samedi 2 août
- 19 heures Place Saint-Michel
Concert gratuit de Marimba de Ria Ideta.
- 21 heures Château de l’Emperi
C’est l’extase : Camille Saint-Saëns, Tarentelle ; Arnold Bax, Elegiac Trio ; Jean-Philippe Rameau, Pièce de clavecin en concert n°5, version flûte, alto et harpe ; Georges Bizet, Entr’acte de Carmen ; Johannes Brahms, Trio pour cor, violon, piano op. 40 ; Claude Debussy , Prélude à l’après-midi d’un faune pour harpe, flûte, clarinette et quatuor à cordes ; Maurice Ravel, Introduction et allegro pour harpe, flûte, clarinette et quatuor à cordes.

Lundi 4 août
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à Déborah Nemtanu, violon.
- 21heures Château de l’Emperi
Capriccio : Franz schubert, Auf dem Strom D943. Richard Strauss, Till Eulenspiegel einmal anders ! op. 28 Quatuor pour piano et cordes op.13, Sonate pour violoncelle et piano op.6, Sextuor à cordes, extrait de « Capriccio ». Carl Nielsen, Quintette à vents op. 43

Mardi 5 août
- 18 heures Église Saint-Michel.
Carte blanche à E. Pahud, flûte, G. Schwarzman, flûte et G. Braunstein, violon
- 21 heures Château de l’Emperi
A la bien-aimée lointaine : Ludwig van Beethoven, An die ferne Geliebte. Paul Lay, Love Songs. Philippe Hersant, Création-sextuor pour piano et vents (2014). Joseph Haydn, Trio pour flûte, violoncelle et piano. Camille Saint-Saëns, Caprice sur des airs danois et russes op. 79. Hector Berlioz, Trio des Ismaélites, extrait de l’Enfance du Christ op. 25. Franz Schubert, Octuor en fa majeur (op. posth 166, D. 803)

Mercredi 6 août
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à P. Meyer, clarinette, M. Arrignon, clarinette et G.Audin, basson
- 21heures Château de l’Emperi
Les amours du poète : Robert Schumann, Dichterliebe et lieder, op. 48. Johannes Brahms, Quatuor pour piano n°2 Trio pour piano, violon et violoncelle n°1 en si majeur, op. 8. Heinrich Hofmann, Sérénade pour flûte et cordes, op. 65.

Jeudi 7 août
- 18 heures Église Saint-Michel.
Carte blanche à M. Calderini, flûte et E. B. Kohn, piano.
- 21heures Château de l’Emperi.
La nuit transfigurée : George Onslow, Quintette à vents en fa majeur, op. 81. Joseph Haydn, 2 trios « de Londres ». Richard Strauss, Sonate pour violon et piano, op. 18. Arnold Schoenberg, La Nuit transfigurée, op. 4. George Gershwin, Porgy & Bess.

Vendredi 8 août
- 18 heures Église Saint-Michel
Carte blanche à Raphaël Perraud, violoncelle (Bach, intégrale des Suites pour violoncelle seul)
- 21heures Château de l’Emperi.
Final Roméo et Juliette : W. A. Mozart, Quintette à cordes en sol mineur K. 516 ; Christian Rivet, Création « Fragments » pour sextuor piano et vents (2014). Nino Rota, Trio pour flûte, violon et piano. Sergueï Prokofiev, Roméo et Juliette. Johannes Brahms, Quatuor pour piano et cordes n°3 en do mineur, op. 60. Richard Strauss, Suite du Bourgeois Gentilhomme.

Pratique

Concerts de 18 heures en l’Église Saint-Michel, 10 euros ; gratuité pour les moins de 26 ans, étudiants, demandeurs d’emploi.
Concerts de 21 heures au Château de l’Emperi, 27 euros. À partir de 3 concerts achetés : 24 euros ; à partir de 6 concerts achetés : 21 euros. Tarif réduit (moins de 26 ans, étudiants, demandeurs d’emploi) : 10 euros. Groupes d’au moins 10 personnes : 21 euros par personne. Pass "Grand Amour" : 200 euros pour tous les concerts Château et Église.
Billeterie en ligne Festival Salon. Théâtre municipal Armand de Salon-de-Provence au 67, bd Nostradamus - 13300 Salon-de-Provence Tél. : +33 (0)4 90 56 00 82.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.