Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > >

< >

Thomas Houvet : "Jouer la comédie, c’est interpréter un personnage et à travers lui, émouvoir en faisant voyager les gens". Rencontre avec un artiste à la fois acteur, chanteur, auteur et consultant en art oratoire

mardi 7 juillet 2020

Jamais l’expression « avoir plusieurs cordes à son arc  » ne s’est mieux appliquée à un artiste. A la fois comédien, auteur de chansons et de poèmes, musicien, et conseiller en communication orale Thomas Houvet demeure un être complet et par son côté caméléon vit plusieurs passions avec le même bonheur d’exister. Né le 2 décembre 1985 à Sarlat, ce garçon généreux a suivi un brillant cursus universitaire pour obtenir au final un master en communication. Formé sur le tard aux arts du spectacle, (essentiellement théâtre et cinéma), Thomas Houvet a beaucoup tourné de 2006 à 2011, puis a quitté Paris non pour abandonner la comédie, un peu relayée au second plan mais pour ouvrir à Clermont-Ferrand un cabinet de conseil en communication orale. « Sous mon nom complet Thomas Houvet-Leygnac. J’accompagne des cadres sur les techniques d’expressions en public et je donne des cours de communication orale », dit-il avant que de préciser : « Je travaille dans le privé pour la Cegos, leader en Europe de la formation professionnelle et dans le public à l’IEPP, l’Institut européen des politiques publiques qui forme des élus ».

Cet article vous intéresse ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :


JPEG - 93.8 ko
Thomas Houvet : Un artiste complet portant haut et fort la parole citoyenne et l’idée de démocratie directe. (Photo Collection T.H.)

Art oratoire

La prise de parole en public, voilà le fil rouge de la vie de Thomas Houvet qui place le corps et la voix au centre de sa réflexion éthique, avec l’idée de porter la parole citoyenne sur l’agora. familiarisé avec les travaux d’Albert Mehrabian, psychologue américain né en 1939, Thomas Houvet reprend à son compte l’idée développée par ce scientifique né en Iran que la communication repose en majorité sur le corps plus important que la parole. Et que l’on peut mieux porter son discours si on songe d’abord à privilégier les positions corporelles. Aussi n’est-on pas surpris d’apprendre que Thomas Houvet-Leygnac pratique le yoga ainsi que de nombreux sports de glisse, qu’il aime la randonnée et que la défense de la nature est un de ses combats quotidiens.

Un recueil poétique sous le pseudonyme de Thom Aum

Il a d’ailleurs en parallèle à ses activités professionnelles et artistiques publié aux éditions Muse sous le pseudonyme de Thom Aum un ouvrage intitulé « Chansons poétiques ». Ouvrage mis en lumière ainsi par l’éditeur : « "Te souviens-tu de ces mômes, de ces moments ? De ces océans de flaques où les bottes de Sept lieux claquent, si petit qu’on voyait grand ? De ces campagnes remplacées par des galaxies en voies lactées, de ces montagnes que l’on déplaçait aux mondes que l’on sauvait ? Te souviens-tu du septième ciel que l’on frôlait si souvent, des sept mers de l’oriel aperçues ? Te souviens-tu de ces mômes, de ces moments ?" Nombre des textes de Thom Aum était à l’origine des chansons. Ils ont été remaniés pour convenir d’avantage à un recueil de poésie. Ils sont jalonnés de doutes, de nostalgie et d’espoir. Errance et quête initiatique s’entremêlent souvent au travers d’aventures sentimentales. Ancrés dans leur temps, ils abordent des sujets variés comme l’écologie, la vie urbaine ou encore les libertés individuelles. » Une présentation qui résume parfaitement l’ambiance particulière de ce livre, où Thom/Thomas y redit ses préoccupations quant au sort de la planète et donc de ses semblables. « Je crois en une indispensable évolution plus qu’à une révolution », tient-il à préciser dans une sorte de credo mettant en lumière ses combats pour la liberté individuelle et la protection de l’environnement. Même manière d’aborder le réel dans son travail de comédien, où, le corps là encore est utilisé comme un vecteur d’émotions, d’ancrage dans la chair des choses, avec des réussites exemplaires comme dans le court-métrage « Monsieur K » réalisé par Rémi Veron, écrit par Amandine Vallé, où Thomas partage l’affiche avec Anne-Lorraine Bousch qui est mademoiselle B. et Sandra Seara dans le rôle de Louise. On découvre à la fin que « Monsieur K » c’est la figurine de Ken et mademoiselle B. c’est la poupée Barbie. Avec un traitement poétique de l’image proche des réalisateurs surréalistes.

« Un grand metteur en scène c’est un visionnaire »

Si pour Thomas Houvet l’acteur est un vecteur, il définit un grand metteur en scène de théâtre ou de cinéma comme « un visionnaire, capable de faire sortir le meilleur chez chacun ». Et de citer parmi ses cinéastes fétiches Jan Kounen, le réalisateur de « 99 francs », Jim Jarmusch, Darren Aronofsky, Danny Boyle, « La plage », et parmi ses films préférés « Into the wild » de Sean Penn. « J’aime les films qui racontent des quêtes de soi à travers des quêtes initiatiques comme le fait Jean-Jacques Annaud dans "Sept ans au Tibet" », raconte-t-il en vantant par exemple un long métrage tels que « L’ours » où la nature a une place prépondérante dans le déploiement du récit. La poésie des images, le langage du corps, la fragrance des mots, autant d’axes créatifs défendus par Thomas Houvet, qui vante et ce n’est pas étonnant l’écriture et l’univers fictionnel de Kerouac.

Chanteur et fou de musique

Avec plus d’une corde à son arc disions-nous Thomas Houvet est également fou de musique et chante lui-même. « J’ai pas vraiment une carrière de chanteur derrière moi, lance-t-il en souriant, mais j’aime m’exprimer par la voix. » Raconte encore : «  J’ai fait partie de la Coopérative de Mai, l’actuelle scène musicale de Clermont-Ferrand, en France qui fut inaugurée le 7 mars 2000 avec une performance de Rita Mitsouko. Là j’y ai vu Lou Reed et John Butler Trio et on y a développé une chorale rock. J’ai même enregistré un album avec Denis Clavaizolle, l’arrangeur entre autres de Jean-Louis Murat. On a joué au Printemps de Bourges, et réalisé plusieurs concerts en région. » Fou des mots on l’a dit, et de la musique rock et folk, Thomas Houvet aime des artistes français comme Brel, Brassens, Hugues Aufray pour ses reprises de Dylan, Maxime Le Forestier, Gainsbourg, Léo Ferré, Gaël Faure, Tryo, Sanseverino, M, le Québécois Louis-Jean Cormier, Jacques Higelin et pour l’aspect rock Noir Désir, et Matmatah.

Son texte « Déjà sien » enregistré par Yvan Marc disponible sur YouTube

Et on ajoutera que durant le confinement Thomas Houvet a vécu une expérience très enrichissante. « Yvan Marc durant cette période compliquée a fait un appel à textes. Je lui en ai envoyé un intitulé "Déjà sien" et Yvan Marc l’a mis en musique et l’interprète. » Un titre disponible sur YouTube et qui a donné l’idée à Thomas de trouver un compositeur rock-folk mettant ses autres chansons en musique. « Je suis un artiste plus interprète que créateur », explique-t-il. Ce qui ne l’empêche pas de fourmiller d’idées et de rester ouvert aux opportunité offertes par le cinéma. En demeurant un citoyen du monde, soucieux du sort de la planète et de ses semblables.
Jean-Rémi BARLAND

Questionnaire de Proust et de Pivot
• Votre couleur préférée ? Le bleu
• Si vous étiez un arbre ? Un saule-pleureur.
• Un sentiment ? La passion en sachant que les passionnés ont vécu et les raisonnables ont duré
• Un animal ? Un cheval pour son côté fougueux et libre
• Un compositeur ? Debussy
• Un morceau de musique ? « Clair de lune  » de Debussy
• Une chanson ? Un mantra tibétain
• Un sentiment ? L’amour
• Un pays ? Je n’aime pas cette idée de nationalisme. Je me définis comme un citoyen du monde.
• Votre ville préférée ? Venise
• Votre rêve de bonheur ? Être en pleine nature avec des gens que j’aime
• La qualité que vous préférez chez un homme ? La sincérité
• Chez une femme ? La même chose
• Qu’est-ce que vous appréciez le plus chez vos amis ? L’authenticité
• Le don de la nature que vous aimeriez avoir ? La résilience
• Votre peintre préféré. Henri Matisse
• Votre devise favorite ? Cueille le jour
• Votre occupation préférée ? Lire dans la nature
• Votre écrivain préféré ? Kerouac
• Le personnage historique que vous détestez le plus ? A défaut de ne pas aimer tout le monde, il est bien de ne haïr personne…
• Si Dieu existe qu’aimeriez vous qu’il vous dise en arrivant au paradis ?
Tout va bien...
J.-R.B.

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.