Recherche

Accueil > Ailleurs > Société > Top départ pour le lancement de la consultation sur la gestion de l’eau (...)

< >

Top départ pour le lancement de la consultation sur la gestion de l’eau et les risques d’inondation

mardi 2 mars 2021

Depuis le 1er mars 2021 et durant un semestre, le Comité de bassin Rhône-Méditerranée et le préfet coordonnateur de bassin convient les citoyens à donner leur avis sur les grands enjeux de l’eau et leurs attentes pour atteindre le bon état des eaux, faire évoluer les territoires en fonction des changements climatiques, stopper la disparition de la biodiversité et réduire de façon importante les risques d’inondation.

JPEG - 47.8 ko
Inondation (Photo illustration Destimed)

Le bon état de nos eaux (fleuves, lagunes, nappes souterraines) et la réduction des risques d’inondation sont des préoccupations majeures au niveau national et européen. Pour faire avancer le débat et proposer une feuille de route cohérente, le Comité de bassin Rhône-Méditerranée et le préfet coordonnateur de bassin n’ont pas hésité à demander l’avis du public.

En ligne, pendant 6 mois, les citoyens, collectivités, entreprises, associations, groupes d’acteurs concernés pourront partager leurs remarques sur le projet de révision du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) et le plan de gestion des risques d’inondation (PGRI). Ces deux entités sont au cœur des attentions depuis 2019 et devront être ratifiés en 2022, pour une application dans chaque bassin hydrographique de 2022 à 2027.

Une grande consultation en ligne pour un projet d’intérêt public

Toutes les suggestions sont bonnes à prendre et il ne faut s’interdire aucune proposition. Faut-il construire avec des matériaux qui favorisent l’infiltration de l’eau de pluie dans les sols ? Est-il urgent de laisser les rivières divaguer et les crues déborder en amont des zones urbanisées pour réduire les dégâts aux biens et aux personnes ? La réflexion commune est à coup sûr la meilleure façon pour faire avancer les choses de façon constructive.

Pour une compréhension plus fine des enjeux, il est important d’intégrer les axes d’évolution majeurs du prochain Sdage. Ces derniers concernent la gestion équilibrée de la ressource en eau dans le contexte du changement climatique, la lutte contre les pollutions par les substances dangereuses et par les eaux pluviales, la restauration des milieux aquatiques et la réduction des risques d’inondation ainsi que la préservation du littoral méditerranéen. La synthèse des résultats sera disponible début 2022.

Un budget de 3 milliards d’euros sur 6 ans

Avec une feuille de route adaptée, les spécialistes estiment qu’il est possible de tabler sur un objectif de 68 % de cours d’eau en bon état écologique, dans le bassin Rhône-Méditerranée (contre 48 % actuellement) et de 98 % des nappes souterraines en bon état quantitatif (88 % actuellement), d’ici à 2027. Pour y parvenir, il sera nécessaire d’engager des dépenses. Elles sont estimées à environ 3 milliards d’euros sur 6 ans. Autant dire, qu’il est important de participer à ce grand référendum digital afin de bien appréhender l’ensemble des problématiques qui permettront de préparer et sauvegarder l’environnement aquatique de demain.
Mathieu SELLER

Pour répondre au questionnaire et accéder aux documents de la consultation mis à la disposition du public, rendez-vous sur rhone-mediterranee.eaufrance.fr/ - Consultations-en-cours

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.