Recherche

Accueil > Méditerranée > Echanges > Tribune de Bernard Valero. ’Méditerranée du Futur’ acte V : (...)

< >

Tribune de Bernard Valero. ’Méditerranée du Futur’ acte V : le pari euro-méditerranéen gagnant de la Région Sud

vendredi 2 décembre 2022

Les 5 et 6 décembre se tiendra a Marseille la 5e édition de « Méditerranée du Futur ». Voulue et promue par Renaud Muselier, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur, cette manifestation annuelle est devenue, au fil des éditions, un rendez-vous méditerranéen incontournable, un lieu ou s’écrit année après année une nouvelle grammaire euro-méditerranéenne, un moment privilégié de travail collectif sur tous les grands défis auxquels sont confrontés aujourd’hui tous ceux qui vivent autour de la Mare Nostrum.

Plus que jamais, cet Acte V de « Méditerranée du Futur » sera l’occasion d’une vigoureuse mobilisation contre le réchauffement climatique et les dérèglements environnementaux qui affectent, de manière plus aiguë qu’ailleurs dans le monde, l’ensemble de l’espace Méditerranée. Érosion de la biodiversité, déforestation, artificialisation des sols, pénuries d’eau, méga incendies meurtriers, baisse des productions agricoles, contamination de l’air, les symptômes d’un dérèglement général et accéléré de la nature se multiplient et gagnent en puissance.
Face a cet état des lieux, sur lequel les scientifiques sont unanimes, la Région Sud- Provence-Alpes-Côte d’Azur a défini une boussole stratégique -une COP d’avance-, environnementale et climatique pour toutes les politiques publiques qu’elle mène sur son propre territoire, mais aussi pour toutes les coopérations euro-méditerranéennes sur lesquelles elle est engagée.

Cet Acte V de la Méditerranée du Futur s’inscrira dans ce contexte et dans ce cadre. Le cadre d’une région résolument engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique, d’une région solidaire avec ses partenaires de coopération du Sud de la Méditerranée, d’une région foyer de solutions innovantes, d’une région carrefour des mondes méditerranéens dont elle ambitionne de fédérer les énergies au service de l’avenir de tous.

Beaucoup de résultats sont visés et attendus

Sur le tableau Excel de l’édition 2022 de « Méditerranée du Futur », beaucoup de résultats sont visés et attendus. Fidèle a l’un de ses modes d’action favori, le Président Muselier s’attachera à « additionner », c’est à dire a rassembler les acteurs de tous horizons (États, collectivités territoriales, entreprises, UpM, ONG, sociétés civiles, médias) issus des mondes politique, économique, culturel, scientifique, universitaire. Il s’agira là de la première addition.

La seconde concernera l’addition des solutions portées par les uns et par les autres, et forgées collectivement. Il s’agira d’autre part d’illustrer une nouvelle fois la pertinence de la résonance entre l’engagement stratégique d’une collectivité territoriale et les actions et politiques publiques menées aux plans national et européen. La participation nourrie de représentants du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, la présence sur « Le Village des solutions 100% Climat » d’opérateurs nationaux comme l’AFD ou l’Ademe, la signature d’un accord-cadre par la Région Sud avec l’Agence française de Développement, la Caisse des Dépôts et Consignations et Expertise France seront autant d’illustrations de cette combinaison gagnante.

Lancement officiel du Pliff

La signature de la Charte Pliff marquera pour sa part le lancement officiel de cette nouvelle facilité de financement public-privé visant à soutenir la réalisation d’infrastructures vertes. Ce sera une avancée très concrète et un levier puissant qui permettra la mise en œuvre du Plan d’Action pour une Méditerranée exemplaire en 2030, plan dit Pamex.

Acteurs, opérateurs, experts, entreprises de la Région Sud seront mis a l’honneur de cette édition 2022 de Méditerranée du Futur. Ils seront présents sur « le Village 100% Climat », ils interviendront sur les deux tables rondes (défis climatiques dans le bassin méditerranéen et solutions opérationnelles pour répondre à ces défis), et dans les quatre ateliers (sobriété énergétique, sécurité et souveraineté alimentaires de la Méditerranée, les jeunes qui s’engagent pour la Méditerranée, et le club des investisseurs de la Méditerranée).

De Djibouti à la Tunisie, du Liban à l’Arménie, du Maroc au Costa Rica

Enfin, Méditerranée du Futur sera l’occasion d’un rendez-vous de la Région avec chacun de ses partenaires de coopération. De Djibouti à la Tunisie, du Liban à l’Arménie, du Maroc au Costa Rica, les partenaires de la Région seront nombreux à se rendre à Marseille. Une opportunité pour faire le point sur l’état d’avancement des projets, d’en lancer de nouveaux, d’assurer le suivi des déplacements du Président de la région sur le terrain. A cet égard, la venue du Prince Albert de Monaco mettra tout particulièrement en relief la qualité des relations entre la Région Sud et la Principauté de Monaco, deux voisins qui partagent le même attachement et le même engagement en faveur d’une Méditerranée résiliente sur toutes ses rives.

Point de ralliement de tous les Méditerranéens mobilisés sur les grands enjeux de cet espace

Suivant un cap clairement défini en 2017, la Région Sud est parvenue à faire de Méditerranée du Futur le point de ralliement de tous les Méditerranéens mobilisés sur les grands enjeux de cet espace. Si elle est attachée à cocher avec succès toutes les cases de l’influence, du rayonnement, de la promotion de son territoire, la Région Sud et son Président ont aussi réussi à faire prospérer cette initiative en cochant les cases de la responsabilité, de la solidarité et, probablement la plus remarquable, celle des solutions et du travail collectif. Après deux longues années de pandémie Covid et à l’heure du conflit en Ukraine et de ses sinistres conséquences, ce n’est pas là un mince résultat.

Bernard Valero : ancien consul général à Barcelone, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Skopje, ambassadeur de France en Belgique, directeur général de l’Avitem (Agence des villes et territoires durables méditerranéens) et porte-parole du Quai d’Orsay

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.