Recherche

Accueil > Provence > Politique > Tribune des Citoyens du Sud : Pour une nouvelle gouvernance régionale (...)

< >

Tribune des Citoyens du Sud : Pour une nouvelle gouvernance régionale citoyenne en Provence-Alpes-Côte d’Azur

mercredi 24 mars 2021

Les cinq millions d’habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur sont particulièrement frappés par de graves déséquilibres territoriaux, un fort niveau de pauvreté, des inégalités économiques et sociales qui ne cessent de s’amplifier.

JPEG - 44.3 ko
Hémicycle du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur (Photo archives Destimed)

Nous, Citoyens du Sud, voulons reprendre, lors de ces élections régionales, notre avenir en main, pour relever les nombreux défis engendrés par le changement climatique comme par cette crise sanitaire et sociale, qui exigent des réponses immédiates et de long terme. Il nous faudra du temps, et beaucoup de volonté politique, pour offrir à chacun un cadre et des conditions de vie propices à son épanouissement individuel et collectif.

Ensemble, nous allons bâtir une région où les citoyens sont entendus et disposent de moyens pour agir. La crise sanitaire a accentué ce constat, en révélant l’inefficacité de la puissance publique quand elle n’associe pas pleinement les citoyens à la prise de décision. Elle a aussi révélé la nécessité d’un plus grand respect de l’environnement, d’une réorientation des productions locales, que ce soit alimentaire ou sanitaire, et les priorités à donner dans la formation des métiers du futur. Les citoyens ont montré leur solidarité envers les plus touchés par la crise, leur dévouement dans la prise en charge des malades de la Covid-19 et leur responsabilité, en respectant les consignes gouvernementales malgré les aléas et les contradictions liées à l’opacité des décisions.

A nous d’être préventifs, créatifs et volontaristes !

Notre volonté est de rénover la démocratie locale et d’assurer une citoyenneté de plein exercice, pour que notre région puisse répondre au bien commun durable et à l’intérêt général de tous nos concitoyens.

Notre région, aujourd’hui dirigée par la droite, avec comme seule interlocutrice l’extrême-droite, est dénuée d’ambition et d’efficacité.
Communication débridée, clientélisme territorial : il nous faut tourner cette page !

Bâtir un cadre pour la démocratie locale est notre principale ambition.
Pour faire respecter la volonté citoyenne, il faut changer les règles de la gouvernance : plus de démocratie, plus de concertation et plus de responsabilités locales.

Nous instaurerons la possibilité d’organiser des Référendums d’Initiative Régionale (RIR), et fixerons un seuil réaliste de déclenchement. Le Conseil régional consultera la population au travers de cet outil démocratique. Nous renforcerons la prise en considération des travaux du « Conseil régional des jeunes », en lien avec les associations et acteurs de l’éducation.

Nous construirons une véritable solidarité territoriale, à l’échelle de nos 6 départements et 947 communes.

Nous développerons les grands projets et schémas structurants pour l’ensemble du territoire régional, au niveau des transports, du développement économique et de l’emploi, du logement, de l’environnement, de la recherche, l’enseignement secondaire et supérieur, de l’accès à la santé, aux soins, à la culture et aux sports. Nous organiserons des Conférences citoyennes consultatives sur les grandes orientations budgétaires et les projets d’avenir de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ensemble, Citoyens du Sud, rassemblons-nous dès maintenant pour bâtir une alternative démocratique. D’abord, pour faire face aux défis sanitaires, sociaux, économiques, environnementaux, éducatifs et culturels de notre belle région Provence-Alpes-Côte d’Azur, auxquels la droite et l’extrême-droite ne peuvent pas répondre.

Engageons-nous, de manière responsable et collective, pour former une nouvelle gouvernance régionale, avec des élus issus d’une forte union citoyenne, de gauche et écologiste, rassemblés au sein d’une liste unique dès le premier tour des élections régionales.

Signataires :

- Marc Pena, Professeur et Ancien Président d’Université, Doyen honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique, Aix-en-Provence ;
- Aldo Bianchi, Chirurgien-Dentiste, Président de l’Association « Marseille et moi », Marseille ;
- Lise Petermann, Artisan-Créateur, Forcalquier, Alpes-de-Haute-Provence
- René Imbert, Acteur du « Printemps Marseillais », Marseille
- Clotilde Berger, Cheffe de Clinique Cardiologie et imagerie cardiaque, Nice, Alpes-Maritimes
- Christian André, Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre, Embrun, Hautes-Alpes ;
- Renée Mordillat, Cadre SNCF, Bandol, Var ;
- Vincent Guton, Pharmacien, Arles ;
- Hélène Goldet, Actuaire, Déléguée des Bouches-du-Rhône de l’association du droit à mourir dans la dignité, Marseille ;
- Gilbert Orsoni, Professeur émérite AMU, Doyen honoraire de la Faculté de Droit et de Science Politique, Marseille ;
- Christian Bruschi, Professeur d’Université émérite, Avocat honoraire, Président de l’association « Réinventer la gauche », Marseille ;
- Caroline DAniel, Enseignante, Marseille
- Jacques Boulesteix, Astrophysicien, Carnoux-en-Provence ;
- Mireille Theveny, Professeure d’Anglais, La Cadière-d’Azur, Var ;
- Jean-Louis Benoist, Soutien technique et opérationnel aux actions commerciales à l’international, Prads-Haute-Bléone, Alpes-de-Haute-Provence ;
- Christine Vandrame, Professeure d’Université, Association « Ballon Rouge », Aubagne ;
- Emmanuel Perreau, Urbaniste, membre de l’association « Devenir », Aix-en-Provence ;
- Nathalie Gattini, Assistante de Direction, Cotignac, Var ;
- Jean-Pierre Lieutaud, Président de l’association « La Ciotat Citoyenne Responsable et Engagée », La Ciotat ;
- Rémi Duthoit, Paysagiste et Plasticien, Forcalquier, Alpes-de-Haute-Provence ;
- Béatrix Mathieu, Directrice des Ressources Humaines, Le Puy-Sainte-Réparade ;
- Jean-Pierre Michel, Médecin généraliste, Directeur d’un Centre de santé mutualiste, Aix-en-Provence ;
- Christine Bartolomei, Magistrate honoraire, Présidente du tribunal pour enfants, Marseille ;
- Jérôme Durand, Architecte, Aix-en-Provence ;
- Christelle Chevalier, Océanographe, Carnoux-en-Provence ;
- Sylvie Remazeille, Chef d’entreprise, Directrice Immobilière, Aix-en-Provence ;
- Philippe Gérard, Ingénieur, Carnoux-en-Provence ;
- Frédéric Orsini, Cadre de la fonction publique territoriale, Meyrargues.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.