Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Tribune libre de Caroline Pozmentier-Sportich : « Les Marseillais protégés (...)

< >

Tribune libre de Caroline Pozmentier-Sportich : « Les Marseillais protégés de jour comme de nuit »

dimanche 6 mars 2016

Caroline Pozmentier-Sportich (LR), adjointe au maire de Marseille et vice-présidente de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en charge de la sécurité et de la prévention de la délinquance met en exergue le travail réalisé par la Police municipale qui « prend sa part dans ce dessein de la ville de demain : une ville sûre ».

Notre politique de sécurité très volontariste depuis 2008 s’est accompagnée de toute une série de mesures afin de mener une politique de protection de nos concitoyens.
Avec le renfort des effectifs, le déploiement de la vidéo-protection est venu le temps de l’armement de notre police municipale. Les événements tragiques qui jalonnent depuis près de 6 ans l’actualité de notre ville sur fond de règlement de comptes, la situation d’état de guerre, rendent toujours plus fort le sentiment d’insécurité et, appellent l’État dans son devoir régalien à prendre toutes les mesures nécessaires afin de protéger les Français.
Pour autant, le Maire doit faire preuve de responsabilité et accompagner une politique de sécurité gouvernementale dans la deuxième ville de France qui ne cesse de se développer et de construire une attractivité économique, scientifique, événementielle.
La police municipale prend sa part dans ce dessein de la ville de demain : "une ville sûre". La mise en place de la brigade de nuit de la Police Municipale de Marseille a été annoncée dans nos engagements de campagne municipale par la liste conduite par Jean-Claude Gaudin en mars 2014.
L’objectif est d’atteindre une couverture opérationnelle de nos agents 24h/24 dans une ville qui bouge et qui ne s’arrête pas de vivre à 20 heures. Les manifestations festives, les lieux de sorties nocturnes que nous devons encore aider à se créer doivent faire l’objet de toutes nos attentions il en va de la sécurité des Marseillais qui vivent leur ville, qui profitent de l’offre des lieux culturels et événementiels qui augmentent à Marseille.
Les Marseillais demandent la présence de l’uniforme la nuit sur la voie publique pour assurer des missions de tranquillité publique tel que le stationnement anarchique, les nuisances sonores les conflits de voisinage. C’est le cadre des compétences de la police municipale. Notre brigade de nuit a été la première a bénéficier de la formation à l’armement dans le courant du mois de novembre afin d’être en service dès le début de l’année. L’armement est un moyen de défense indispensable pour celui, qui porte un uniforme sur la voie publique. Notre police municipale exerce une mission de service public des plus exigeante.
Ce sont 40 agents qui prennent leur service tous les soirs de 18h à 4 heures du matin, tous volontaires, pilotés par un responsable et un adjoint. Vous comprenez bien que les missions de la brigade de nuit ne diffèrent pas des missions dévolues à la Police Municipale en unité de jour. Je tiens à ce que le cadre d’emploi soit respecté et que notre police municipale ne devienne pas un supplétif de la police nationale.
Au contraire, le travail de nuit va permettre à nos deux polices de collaborer encore mieux, d’échanger leur culture dans l’intérêt général comme nous l’avons constaté avec l’ouverture du Centre de supervision des caméras de Vidéo-Protection. La coproduction de sécurité est indispensable dans cette ville.
Les résultats sont déjà au rendez-vous. Entre le 12 février et le 26 février, 95 ordres de missions ont été traités, près de 40 interpellations ont été effectuées. La mission de la police municipale est de contribuer à ce que l’espace public la nuit aussi soit plus apaisé ainsi, la lutte contre le stationnement anarchique est à l’ordre de la nuit ! Près de 1 500 verbalisations et 200 mises en fourrière ont été effectuées.
Je tiens à assurer notre police municipale, composée de femmes et d’hommes déterminés dans leur mission au service de leur ville et de nos concitoyens, de tout mon soutien.

Caroline Pozmentier-Sportich, était vendredi soir, sur le cours Jean Ballard à Marseille pour soutenir la brigade de nuit de la police municipale en service depuis un mois

Messages

  • Madame ,
    est il normal d’envoyer vos polices tous les jours , à chaque entrée et sortie d’école (école La Cadenelle ) pour verbaliser les voitures en stationnement ? Et comme nos maires n’ont prévu aucune aire de stationnement , nous sommes condamner à stationner sur le trottoir ce qui nous vaut un PV de 135 euros
    Les policiers interrogés ont dit que c’est vous qui leur en avait donne l’ordre
    Il n’est pas possible de continuer ainsi au risque d’abîmer gravement votre image et celle de la police . Les parents des enfants de l’Ecole de la Cadenelle sont des gens encore respectueux de leur police , et en agissant ainsi vous créez de la défiance au lieu de les inviter à la confiance à leur égard
    Il est hors de question d’avoir un PV par jour ou d’être obligé de se rendre à deux ,4 fois par jour pour emmener ou récupérer les enfants .
    J’ose espérer que vous allez résoudre ce problème rapidement
    Je vous prie de croire , Madame , de croire au respect que je souhaite vous conserver . Me Edith Sitbon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.