Recherche

Accueil > Provence > Economie > Trophées Seniors 2020. Adie - AG2R La Mondiale : les femmes au premier (...)

< >

Trophées Seniors 2020. Adie - AG2R La Mondiale : les femmes au premier rang pour entreprendre après 45 ans

mardi 12 janvier 2021

En région sud, AG2R La Mondiale et l’Adie, dans le cadre d’un concours « Seniors » ont récompensé 6 entrepreneurs locaux, impliqués dans des actions de proximité, et qui ont su donner vie à leur rêve même après 45 ans ! Et, ce sont six femmes qui ont reçu un trophée avec à la clé la somme de 1 000 euros chacune.

PNG - 754.9 ko
Caroline Bruynoghe © AG2R La Mondiale et Séverine Bayle une des lauréates entourée d’un représentant de l’Adie et de Sébastien Chaze ©Adie/Light Up Studio

Défendre l’accession à l’entrepreneuriat, sans distinction, pour toutes et tous et, notamment en direction des personnes considérées comme séniors une fois le cap des 45 ans franchi. L’Adie et AG2R La Mondiale ont ainsi voulu récompenser six microentreprises portées par des seniors qui n’ont pas baissé les bras en 2020 malgré la crise sanitaire et économique. Sébastien Chaze, directeur régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, explique : « Nous sommes toujours dans une période très particulière et devons sans cesse nous adapter pour pouvoir aider en mode urgence les entrepreneurs locaux. Il y a beaucoup d’incertitudes pour l’avenir, mais nous avons voulu garder avec l’AG2R ces prix récompensant les séniors les plus méritants. » Il met en exergue les atouts, nombreux, pour entreprendre à 45 ans, « il faut en témoigner ! », insiste-t-il avant d’ajouter : « Mais, l’accès au financement est cependant plus compliqué à partir de cet âge. Les questions des banques pour pouvoir entreprendre sont obligatoirement plus nombreuses. Nous sommes là pour aider et accompagner ces entrepreneurs, justement. Et nous le faisons dans ce cadre en association avec l’AG2R pour toucher depuis les dernières années plus de 1 000 seniors sur notre territoire. Le challenge est ainsi engagé depuis 3 ans. »

Un tiers de l’activité générale de l’Adie s’intéresse aux 45 ans et plus

Une catégorie d’âge qui intéresse également l’AG2R La Mondiale, comme l’explique sa directrice régionale, Caroline Bruynoghe : « Le partenariat avec l’Adie a tout son sens par rapport à ce que notre Groupe entend véhiculer. Nous avions un partenariat national avec l’Adie depuis 2012, et avons décidé en 2013 de mener des actions communes dans la Région Sud. Sur ce territoire, nous avons démarré plus tôt que partout ailleurs en France cette étroite collaboration. Et les résultats sont là ». Évoque un travail sur la personnalisation des porteurs de projet, « avec l’objectif de remettre toujours plus de séniors vers l’emploi. » Précise que ces trophées des 45 ans et plus n’existent pas ailleurs avec une telle mise en valeur. « Les trophées valorisent davantage tous les efforts entrepris. Et nous sommes très heureux de cette association et nous nous félicitons d’avoir pour une fois un partenaire qui a une même zone de couverture, en Paca et Corse », souligne Caroline Bruynoghe qui précise : « De notre côté, nous comptons 120 seniors ressortissants accompagnés et financés dans le cadre de l’association avec l’Adie. C’est un très bon premier bilan pour une première année, toujours dans le but de pouvoir les accompagner dans les moments difficiles, au-delà du projet initial. »

La volonté de se réaliser sur le plan professionnel est beaucoup plus forte chez les femmes par rapport aux hommes

Si le choix du jury composé de membres des deux structures s’est porté sur six lauréates en 2020, Caroline Bruynoghe et Sébastien Chaze entendent insister sur le fait qu’elles ont été choisies avant toute autre chose pour « leurs différents parcours originaux », comme pour leur ténacité et leur volonté de ne jamais lâcher dans la quête de leur projet professionnel. Mais, rappelle Sébastien Chaze : « L’argent et l’accès au financement sont plus que jamais le nerf de la guerre quand on est entrepreneur. Et l’Adie, qui entend aller précisément là où les autres ne vont pas, vise un public connaissant le plus de freins à priori pour réaliser son projet. Nous avons aussi remarqué qu’après 45 ans, la volonté de se réaliser sur le plan professionnel est beaucoup plus forte chez les femmes par rapport aux hommes. Un enseignement qui est ressorti de l’une de nos dernières enquêtes. » L’Insee montre de son côté à travers ses dernières données que les femmes ont de moins en moins peur de se lancer dans la création d’entreprise.

Des femmes de plus en plus entrepreneuses

Sur les entreprises individuelles, le chiffre actuel de création est de l’ordre de 60 % pour les hommes et 40 % pour les femmes. Une évolution importante au bénéfice des « entrepreneuses », à l’image de l’exemple donné par Esther Cantone, 50 ans, lauréate du concours Adie-AG2R. « Je tiens une épicerie sociale et solidaire à Carpentras dans le Vaucluse et, grâce à l’Adie, j’ai pu ouvrir mon commerce depuis un an et demi, et la somme gagnée dans le cadre du concours va me permettre de remplir les frigidaires qui étaient vides en raison du contexte. » Sabine Viard, 56 ans, installée à Vence (Alpes-Maritimes), autre lauréate, enchaîne : « Nos interlocuteurs à l’Adie savent surtout nous écouter, contrairement à ceux des banques… Après ne pas avoir pu bénéficier auprès du réseau bancaire de l’argent nécessaire pour lancer mon projet, les financements successifs de l’Adie m’ont permis d’acheter du matériel, puis d’ouvrir mon institut de beauté : "Sabine, Fleur de lys" ». Autres gagnantes, Incarnation Cortes, 47 ans, de Malijai, dans les Alpes-de-Haute-Provence, qui a lancé son activité dans l’événementiel et le spectacle. Séverine Bayle, 53 ans, de Marseille, a ouvert en septembre 2017 son « concept store » dans le quartier du Panier. « Les 1 000 euros obtenus en 2020 sont tombés à pic pour créer mon site internet pendant le confinement, avoue-t-elle, je fais dans mon espace à la fois de la décoration, des vêtements et je vends aussi du chocolat. grâce à ce dernier, j’ai eu la chance de pouvoir rester ouverte pendant la crise sanitaire. Je tiens aussi à témoigner que les sommes en jeu qui nous sont accordées par l’Adie sont à chaque fois très importantes et décisives pour nous permettre de pérenniser notre activité. » Les autres lauréates sont Colette Olivier qui tient une boutique de senteurs « L’odeur du Bonheur » à Toulon (Var) et Myriam Diaz, formatrice en secourisme à La Crau (Var).
Bruno ANGELICA

Le partenariat Adie-AG2R La Mondiale

En France, les deux tiers des entreprises sont des TPE et plus de la moitié des entrepreneurs démarrent avec moins de 8 000 €. Depuis 1989, l’Adie travaille dans les quartiers, les villes, les campagnes, à lever les obstacles administratifs, bancaires, psychologiques, pratiques, auxquels se heurtent celles et ceux qui ont envie d’entreprendre mais ne disposent pas du capital social, culturel ou financier pour pouvoir le faire. AG2R La Mondiale est partenaire de l’Adie dans la région Sud et en Corse depuis 2013 pour promouvoir l’emploi des seniors notamment via la création d’entreprise. Avançant un bilan très positif de l’action « 1 000 seniors en emploi » couvrant la période 2016-2018, les deux partenaires ont renouvelé leur engagement pour la période 2019-2021, en organisant notamment ce concours régional réservé aux seniors (45 ans et plus).

Un coup de projecteur sur les petits entrepreneurs locaux

L’occasion de mettre un coup de projecteur sur les petits entrepreneurs locaux s’étant montrés exemplaires par leur capacité et leur détermination à rebondir, donner vie à leurs rêves et démontrer que tout le monde peut entreprendre, même après 45 ans. A leur échelle, ces entrepreneurs prouvent qu’il est possible de concilier la nécessité de gagner sa vie avec la volonté de contribuer concrètement à façonner son quartier, son village, sa ville. De plus en plus, ils expriment l’envie d’exercer une activité qui leur ressemble, qui soit en phase avec leur vision du monde et leurs valeurs, en mettant au cœur de leur projet une mission de solidarité, de responsabilité sociale ou environnementale.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.