Recherche

Accueil > Ailleurs > Sciences > Une nouvelle espèce de kiwi cultivable dans le sud de la France

< >

Une nouvelle espèce de kiwi cultivable dans le sud de la France

dimanche 21 mars 2021

Tentés par un projet « clé en mains » écologique, à très faible investissement, susceptible de générer 100 K€ de marge nette dès la première année de production ? Chers agriculteurs, voici le Kiwi rouge Rossy® ! Le groupe Peruzzo, qui a acquis la licence exclusive pour la France de cette nouvelle variété de fruits, cherche des producteurs pour se lancer dans cette aventure.

PNG - 518.9 ko
Le kiwi rouge Rossy et sa chair particulière ©Peruzzo

Basé à Châteaurenard (13), Peruzzo est un acteur phare de l’AgroAlimentaire depuis 1973. Rien d’étonnant donc que fin 2020, l’entreprise annonce son projet de lancer une nouvelle variété de kiwis. Il faut dire que ce fruit présente différents avantages et sa culture s’adapte parfaitement aux conditions climatiques du sud de la France. D’autant que le kiwi rouge rencontre un réel succès auprès des consommateurs de par son coté "novateur" avec ce superbe "cœur rouge" et par son goût très sucré. Cette nouvelle variété de kiwi, riche en vitamine C et en antioxydants, rassemble les meilleures caractéristiques des variétés de kiwi déjà existantes. « Nous commercialisons le kiwi jaune depuis quelques années et nous avons déjà remarqué l’engouement des consommateurs pour ce fruit qui est plus sucré que le kiwi vert. Le kiwi rouge est encore plus flatteur au palais car son cœur a un goût de fruits rouges Il existe la même différence gustative entre un kiwi vert et un kiwi jaune qu’entre un kiwi jaune et un kiwi rouge », explique Tony Saglietto, Directeur Associé Peruzzo Group.

Un dispositif clé en mains pour la culture du kiwi rouge

Au niveau de la culture, l’exploitation demande relativement peu de travail annuel de culture, en moyenne 506h/ha/an [1], et nécessite très peu de traitement phytosanitaire. En revanche, une part importante d’ombre est obligatoire puisque c’est elle qui favorise le développement de la couleur rouge. Ajouter à cela un besoin d’être palissé et une certaine sensibilité aux intempéries… On se dit alors que tout cela demande un certain savoir-faire et des frais de structures qui pourraient en décourager plus d’un.

PNG - 44 ko
La zone de plantation du kiwi rouge ©Peruzzo

Fort heureusement, la société de Chateaurenard s’est penchée sur la question et propose des alternatives astucieuses. Ainsi, elle propose un dispositif clé en mains, sous serre photovoltaïque, offrant une protection efficace contre les intempéries et permettant d’éviter beaucoup de maladies mortelles telles que l’asphyxie racinaire, le gel tardif ou la bactériose du kiwi (PSA). Il est, de plus, intéressant de noter que ce projet s’inscrit dans la démarche de transition énergétique française, vers une production d’électricité verte et durable. Il permet à tout producteur de devenir kiwiculteur moyennant un très faible investissement tout en contribuant à la transition énergétique du pays.

Ainsi, les personnes possédant une parcelle de 2 hectares ou plus de terres peut bénéficier gratuitement de ce dispositif. Ce dernier comprend :
• une serre photovoltaïque
• des plants de la variété Rossy âgés d’un an
• un système d’irrigation et de palissage des kiwis

San oublier l’accompagnement d’un technicien spécialisé dans la plantation et la conduite de verger de kiwi. Il se pourrait donc que le kiwi rouge devienne très rapidement la star des étals des marchés.
Fabien-Maxence de SAINT-FERRÉOL

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.




[1Source : Cerfrance

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.