Recherche

Accueil > Méditerranée > Var > Var : l’épidémie connaît une période d’accalmie

< >

Var : l’épidémie connaît une période d’accalmie

mercredi 16 juin 2021

Selon Evence Richard, préfet du Var, le département est actuellement dans une période d’accalmie sur le front du virus, avec des taux de positivité et d’incidence stables. Malgré des chiffres qui laisse tendre à l’optimisme, le représentant de l’Etat demande aux Varois de rester sur leurs gardes.

PNG - 626.3 ko
©Presse Agence

« La covid-19 nous a prouvé par le passé qu’il ne fallait pas baisser la garde trop vite. C’est pourquoi, nous nous devons de continuer à respecter les mesures de base », rappelle le préfet. Pour le représentant de l’Etat, le combat est loin d’être fini et malgré l’accalmie, il est essentiel de ne pas oublier d’agir au quotidien.

« La vaccination reste le moyen le plus efficace pour permettre d’assouplir un peu plus les contraintes que sont la distanciation physique et le port du masque. De nombreuses places sont disponibles dès ce week-end dans les 13 centres ouverts grâce à la mobilisation des personnels de santé et des collectivités. Plus de 13 500 créneaux, répartis sur l’ensemble du département, seront également disponibles dès la semaine prochaine. Une nouvelle étape a été franchie le 15 juin grâce à l’ouverture de la vaccination aux jeunes entre 12 et 17 ans », explique Evence Richard

De nombreux créneaux de vaccination encore disponibles

Avant d’ajouter : « La vaccination est un geste d’intérêt général et individuel pour se protéger et protéger ceux qui nous entourent des formes graves de la maladie. Elle nous permettra de sortir de cette crise et de retrouver une vie normale. De nombreux créneaux sont encore disponibles. La date de rappel peut désormais être fixée entre 6 et 8 semaines après la première injection pour permettre d’organiser son départ en vacances. Rendez-vous dès maintenant sur le site doctolib pour vous inscrire », développe-t-il.

Pass Sanitaire

Depuis le 9 juin 2021, pour assister à des événements réunissant plus de 1 000 personnes, est demandée l’une des trois preuves suivantes :
• Vaccination
• Test négatif de moins de 48h
• Test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois.

Ces éléments constituent le pass sanitaire, dont la présentation peut se faire sur support numérique via l’application TousAntiCovid, ou sur support papier.
Par ailleurs, le préfet rappelle les conditions du pass : « Il faut que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet : Soit 2 semaines après la 2ème injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca), 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson), 2 semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection). La preuve d’un test négatif de moins de 48h pour l’accès aux grands événements rassemblant plus de 1 000 personnes et maximum 72h pour le contrôle sanitaire aux frontières. Le résultat du test est mis à la disposition du patient via un courriel et un SMS pour aller le récupérer sur le portail SIDEP. Il pourra ensuite être importé dans l’application TousAntiCovid par le patient. Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois. Afin d’accompagner la réouverture des lieux accueillant du public, le dispositif TousAntiCovid Signal a été mis en place. Il permet aux restaurants, débits de boissons et salles de sport de générer un QR Code propre à leur commerce. Les clients pourront le scanner afin d’enregistrer sur leur téléphone leur présence dans l’établissement et d’être prévenu en cas d’exposition à risque à la Covid-19. TousAntiCovid Signal est l’alternative simple et sécurisée aux cahiers de rappel papier. Ce dispositif sera obligatoire dans ces établissements depuis le 9 juin ».

Euro de football

Concernant l’Euro 2020 de football, le préfet insiste : « Il est organisé pour la première fois dans onze villes européennes différentes, mais aucune en France. Cependant, pour permettre aux collectivités d’accueillir le public désireux de se rassembler à cette occasion, le ministère des Sports a publié un protocole sanitaire. Si les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique restent interdits, il est possible d’y créer un ERP (PA) éphémère, permettant ainsi la mise en œuvre de dispositions sanitaires applicables selon les différentes phases ».

Protocole sanitaire pour les fans zones

Enfin, le représentant de l’Etat rappelle les principales recommandations applicables pour les fans-zones : « Il est préférable d’organiser les fans-zones dans des espaces dédiés ou, à défaut, dans des zones de faible densité de passage. Cela afin d’éviter le croisement avec d’autres public. Un contrôle de jauge doit être mis en place. La distance à respecter entre les spectateurs devra être favorisée et l’accès contrôlé pour permettre un respect des normes sanitaires, de la jauge imposée qui permet notamment la distance d’un mètre entre les personnes. Dès lors, une distanciation minimale d’un siège est laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou chaque groupe jusqu’à six personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, et tout rassemblement debout est interdit. Le seuil maximum de spectateurs à ne pas dépasser doit représenter une jauge de 65% de l’effectif ERP et un plafond de 5 000 personnes par zone de projection. Lorsque le rassemblement a lieu dans l’espace public et sans possibilité de connaitre la capacité d’accueil maximale, la jauge maximale est de 5 000 personnes par zone de représentation distincte. Par ailleurs, il faudra présenter, sous format papier ou numérique, un pass sanitaire mentionnant, soit la preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique, soit un certificat de rétablissement du Covid-19, soit un certificat de vaccination pour accéder à une fan-zone comprenant plus de 1 000 personnes. Des mesures d’affichage sont à mettre en œuvre, un référent Covid doit être désigné et diverses mesures sanitaires appliquées ».

Propos recueillis par Gilles Carvoyeur

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.