Recherche

Accueil > Méditerranée > Var > Var : Mobilisation autour des agriculteurs et viticulteurs après le (...)

< >

Var : Mobilisation autour des agriculteurs et viticulteurs après le fort épisode de gel

jeudi 15 avril 2021

Le fort épisode de gel qui a touché le Var dans les nuits du 6 au 8 avril 2021 -les températures nocturnes sont descendues jusqu’à moins 9,4°C- a provoqué de forts impacts sur la production agricole, notamment sur le centre du département. Préoccupée par la situation d’urgence des agriculteurs, Valérie Gomez-Bassac, députée du Var, est allée à la rencontre des viticulteurs de la plaine de Pierrefeu-Cuers pour mieux appréhender la situation. Elle était accompagnée par de nombreux élus dont François de Canson, conseiller régional en charge des risques majeurs et président de Méditerranée Porte des Maures et par des représentants du monde syndical dont Max Bauer, président de la Coordination Rurale Paca.

PNG - 861.8 ko
Valérie Gomez-Bassac, députée du Var, en présence de François de Canson, est allée à la rencontre des viticulteurs de la plaine de Pierrefeu-Cuers ©PA

Pour la parlementaire, il s’agissait de constater les répercussions économiques et sociales de la crise sanitaire : « Je suis au plus près des acteurs agricoles et élus du territoire afin de soutenir les demandes d’aides. Les services de la Chambre d’Agriculture du Var procèdent à une première évaluation des dégâts pour disposer d’un bilan consolidé qui ont occasionné des pertes de récoltes significatives. Nous constatons que les professionnels concernés se trouvent dans une situation d’urgence. Et de nombreux agriculteurs n’ont pas les revenus suffisants pour assurer leurs récoltes, le prix des assurances étant trop élevé et les catastrophes successives des dernières années ont fortement affecté les trésoreries. Ces épisodes répétés compromettent les prochaines récoltes. Ces conditions exceptionnelles s’ajoutent à une situation économique difficile en matière agricole, alors que la filière doit bénéficier de tout notre soutien ».

Une action engagée par le gouvernement

Valérie Gomez-Bassac a assuré aux personnes présentes, du soutien de l’État : « Le Gouvernement est attentif à une modernisation du régime des calamités agricoles. » A ce titre, elle salue l’annonce « du déploiement du régime de calamité agricole. A la suite du fort épisode de gel, qui est une nouvelle catastrophe pour la viticulture » Elle évoque la parution d’une tribune « que j’ai co-signée avec mes collègues députés, majoritairement membres du groupe d’études vigne et vin de l’Assemblée nationale » qui interpelle Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation. « Nous souhaitions l’activation de tous les outils collectifs existants permettant de diminuer l’impact d’une perte de production, et une réflexion autour des aides supplémentaires, afin d’éviter que des domaines disparaissent. Je serai attentive aux propositions du rapport de mon collègue, le député Frédéric Descrozaille, concernant les assurances récoltes. Je m’engage à relayer les demandes spécifiques des agriculteurs du Var auprès du gouvernement car je reste extrêmement touchée et mobilisée par le désarroi des professionnels rencontrés ».

Une aide immédiate de la région

Pour sa part, François de Canson a rappelé que la Région Sud avait pris en compte les conséquences des dernières calamités agricoles : « Après une première enveloppe de 500 000 €, immédiatement débloquée, la Région a renforcé son dispositif d’aide face à l’étendue des dégâts avec 3M€ pour les exploitations touchées sur l’ensemble du territoire régional. Ces montants doivent permettre de venir en aide à tous ceux qui ne sont ni concernés par les aides de l’État, ni par les dispositifs d’assurances classiques. Comme en 2017, et comme à chaque fois que les agriculteurs ont dû subir de telles situations, la Région se tient à leurs côtés ».

Il est essentiel de noter que la filière est un élément clé de l’économie régionale, avec pas moins de 20 000 exploitations (38 500 emplois directs et 100 000 emplois indirects), qui font vivre le territoire au quotidien. « Il est vital d’être à leurs côtés pour continuer à faire briller notre agriculture. Depuis 5 ans, l’objectif de la politique agricole de la Région n’a pas été de copier l’État ou l’Europe, mais de se concentrer sur 3 objectifs : adapter notre agriculture aux changements rapides qu’elle doit affronter, aider les filières spécifiques à notre région, être très réactif, dans les crises climatiques ou sanitaires qui surviennent. Avec 3 instruments : un budget agricole et hydraulique en constante augmentation depuis 2015, une proximité terrain permanente, un combat que seule la Région peut mener à Paris et à Bruxelles, sur le Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural ndlr) », a précisé François de Canson.

Un accompagnement vital pour l’équilibre économique

Durant la crise sanitaire, la Région a mis en place une semaine après le confinement, un plan d’aides spécifiques, à hauteur de 8,5 M€, composé d’un fonds de 5 M€, le tout pour compenser les pertes en chiffre d’affaires (plus de 130 exploitations aidées) et des prêts à taux zéro pour les structures justifiant d’une perte supérieure à 50 % de leur chiffre d’affaires (46 exploitations aidées pour un montant de 600 000€), et une aide spécifique est apportée aux manadiers.

La région Sud est la première région Bio en France. « Ne perdons pas cette place ! Nous modernisons le matériel agricole et les industries agroalimentaires afin qu’il soit plus performants en matière environnementale. Nous accompagnons également la transition bio et à Haute Valeur Environnementale (HVE). Notre objectif est que 50 % des surfaces agricoles soient certifiées HVE. A travers le PPI (Plan Particulier d’Intervention) de la Société du Canal de Provence, 550 M€ seront investis pour irriguer nos terres agricoles d’ici 2030. L’Europe est essentielle pour le secteur. Depuis 18 mois, la région Sud se bat pour défendre l’enveloppe de la future programmation Feader afin de pouvoir accompagner au mieux les agriculteurs. Nous avons abouti à un budget en hausse pour les 2 années de transition 2021/2022 à +12 M€ par an d’aides Feader pour les agriculteurs de la région », conclut François de Canson.

Gilles CARVOYEUR

L’agriculture en région Sud c’est :

- 25% de la superficie régionale en terre agricole
- 38 500 emplois directs
- 20 840 exploitations
- 100 000 emplois indirects
- 500 agriculteurs qui s’installent sur notre territoire chaque année
- 3 milliards d’€ de chiffre d’affaires
- 284 produits labellisés en France
- 1ère région française pour la culture bio
- 1ère région mondiale pour la production de vin rosé.

Gel du 8 avril, la cellule de crise agricole réactivée

A la suite du phénomène climatique et météorologique exceptionnel qui a touché le département du Var et plus largement l’ensemble du territoire national dans les nuits du 6 au 8 avril 2021, en causant des dégâts majeurs sur les cultures, la Chambre d’Agriculture du Var, en collaboration étroite avec l’ensemble des organisations professionnelles, a réactivé la cellule de crise agricole et se tient aux côtés des exploitants impactés.

Contacter la cellule de crise : 04 94 99 75 21 - crise@var.chambagri.fr

Cette cellule de crise agricole repose sur une procédure unique, centralisée par la Chambre d’Agriculture du Var, pour soutenir, accompagner les agriculteurs sinistrés. Afin d’évaluer l’étendue du sinistre et mobiliser des dispositifs d’indemnisation adaptés, la Chambre d’Agriculture du Var appelle tous les agriculteurs sinistrés à se recenser auprès de la cellule de crise. Le recensement a débuté dès le 8 avril et se poursuit. Les fiches de recensement sont accessibles sur (cliquez-ici) ou sur simple demande auprès de la cellule de crise.

Des préconisations techniques post-gel par filière de production (viticulture, maraîchage, arboriculture, horticulture) ont été rédigées par les conseillers techniques et sont disponibles sur le site internet (cliquez-ici) ou sur simple demande auprès de la cellule de crise. Les équipes restent disponibles pour répondre aux questions et accompagner tous les exploitants sinistrés varois.

Pour accompagner au mieux notamment les viticulteurs et vignerons touchés par ce gel, la Chambre d’Agriculture du Var organise un webinaire « Gel dans le vignoble varois, comment réagir ? ». Rendez-vous vendredi 16 avril de 10h30 à 12h. Il est ouvert à tous les viticulteurs varois sur inscription (obligatoire).
Programme et inscription : cliquez-ici

Rappels et recommandations utiles :
La Chambre d’Agriculture du Var rappelle, qu’à l’heure actuelle, dans le cadre du dispositif "Calamités Agricoles » : les pertes de récolte en arboriculture, légumes, plantes aromatiques, à parfum et médicinales, pépinières, sont éligibles aux calamités agricoles, les pertes de fonds sur les cultures pérennes sont éligibles aux calamités agricoles mais que les pertes de récolte en viticulture (y compris pépinières viticoles) et en grandes cultures ne sont pas éligibles au régime des calamités agricoles.

La Chambre d’Agriculture du Var recommande à tous les agriculteurs sinistrés de :
• déclarer rapidement leur sinistre auprès de leur assureur.
• prendre des photos des dégâts.
• informer leur mairie pour qu’elle réalise un signalement auprès de la Préfecture ou de la DDTM.
• se recenser auprès de la Chambre d’agriculture et contacter si besoin leur conseiller technique de filière - Contact : François Drouzy, directeur adjoint à la Chambre d’Agriculture du Var - tél : 04 94 50 54 75 francois.drouzy@var.chambagri.fr.
• Vendredi 16 avril de 10h30 à 12h : Webinaire « Gel dans le vignoble varois, comment réagir ? ». Afin d’accompagner au mieux les nombreux viticulteurs touchés par le gel du 8 avril, le service Viticulture de la Chambre d’Agriculture du Var organise vendredi matin un webinaire de 1h30 pour faire le point, donner les bons conseils techniques après gel et répondre aux questions.

Programme :

• Premiers retours terrain : secteurs géographiques, type de dégâts, recensement en cours...
Éric paul, vice-président de la Chambre d’Agriculture du Var et co-président de la Commission Viticulture et Marine Balue, cheffe du service Viticulture et Environnement à la Chambre d’Agriculture du Var
• Focus sur le phénomène météorologique du 8 avril 2021
Yohan Laurito, expert-météo à Météo Varoise
• Physiologie : quel impact du gel sur la vigne ?
Les conséquences pour la saison en cours et les suivantes.
Audrey Chaix-Bryan, conseillère viticole à la Chambre d’Agriculture du Var
• Conseils techniques : que faire après le gel ? Adapter la fertilisation, l’ébourgeonnage et la taille, ainsi que la taille hivernale suivante
Marine BALUE, cheffe du service Viticulture et Environnement et Olivier THEVENON, conseiller viticole à la Chambre d’Agriculture du Var
Des temps d’échanges, sous la forme de questions-réponses, sont prévus après chaque thème.

L’inscription est gratuite mais obligatoire : cliquez-ici
Contact : Clémence Boutfol, conseillère viticole et animatrice du webinaire 04 94 99 74 15 • 06 14 52 08 32 • clemence.boutfol@var.chambagri.fr
Vendredi 16 avril : Deuxième Comité de Pilotage sur le Plan de Reconquête Agricole

- Le préfet du Var et la présidente de la Chambre d’agriculture du Var réunissent le comité de pilotage du Plan de reconquête agricole pour le lancement du plan d’actions opérationnelles Vendredi 16 avril 2021, à 16h30, Salle Clemenceau en préfecture du Var. Ce Plan a pour objectif de favoriser la reconquête d’environ 10 000 hectares dans le Var à l’horizon 2030 afin de répondre au besoin de développement des filières agricoles du département.

Cet article vous a intéressé ?

Grâce à vous nous pouvons continuer à proposer du contenu gratuitement.

Aidez-nous en visionnant une publicité.



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.