Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Ailleurs > Société > Vous avez dit confinés ? Rencontre avec Clémence Denavit, une journaliste qui (...)

< >

Vous avez dit confinés ? Rencontre avec Clémence Denavit, une journaliste qui nous emmène jusqu’"au goût du monde" !

dimanche 10 mai 2020

Mireille Sanchez [1] -qui nous délecte de ses recettes via sa chronique "La Cuisine de Mireille" ou encore nous incite à dévorer nombre d’ouvrages qu’elle met en lumière dans "La Bibliothèque de Mireille"- part à la rencontre (devant l’écran) de personnalités qui sont confinées avec "Vous avez dit confinés ?". Aujourd’hui c’est la journaliste Clémence Denavit qui répond à ses questions....

JPEG - 52.3 ko
Clémence Denavit, journaliste, chroniqueuse, sur la chaine RFI Monde (Photo D.R.)

Clémence Denavit, journaliste, chroniqueuse, productrice, anime la très belle émission « Le goût du monde » sur la chaine RFI Monde. Érudite passionnée, infatigable routarde à la découverte de produits des plus évidents aux plus étonnants, Clémence s’attache avant tout à l’émotion d’une rencontre. Depuis Marseille et Aix-en-Provence où elle fit ses premières radios, c’est l’humanité qui l’interpelle… Son jardin de curiosité ? Le monde, évidemment, un monde coloré, varié, savoureux, doux et piquant, gouleyant et suave, sucré, salé et amer… Goûts d’Afrique, goût de Syrie, d’Iran ou d’Haïti, goût de Madagascar ou de Chine, goût du désert ou celui de mémoires, cuisine d’amour et de pâté, cuisine indienne ou vietnamienne, cuisine de l’exil, cuisine de résistance ou de résilience, cuisine des mamas, cuisine responsable et de récup’, bref cuisine d’ailleurs, de là-bas, de partout donc de chez nous… C’est une invitation au monde des terres et des mers, des femmes et des hommes, jusque dans leurs champs, leurs cuisines et bien sûr à leurs tables. De ces rendez-vous, elle puise ses connaissances, de ces amitiés elle récolte ses infos. Globe-trotter dénicheuse de saveurs, Clémence Denavit n’en finit pas de nous faire partager son « goût du monde » tous les samedi de 18 heures à 19 heures sur RFI.

Destimed : Clémence Denavit, comment vous présentez-vous ?
C. D. : je suis journaliste, à la radio ! J’aime les voix et ce qu’elles permettent. Le son et ses évocations, les voyages et rencontres qu’il suggère ou autorise.

Quel impact a eu le confinement sur votre principale activité ?
La rébellion culinaire ! Sans personne à la radio pour réceptionner mes émissions -la priorité à l’info est une réalité- je me suis mise en tête de poster sur les réseaux sociaux chaque jour des recettes de fond de placard ou des découvertes. Des recettes simples, économes, avec peu d’ingrédients, et surtout des ingrédients faciles à trouver.

Comment vous occupez-vous ?
Tout feu tout flamme au début. Envie d’écrire, de dessiner, de lire, et tricoter. J’ai tout repris, recommencé, redécouvert. Comme pour tous les débuts, au bout d’un moment, la passion initiale s’érode pour céder la place au... lâcher-prise. Accepter de ne pas transformer ce temps en ultra créations, c’est un apprentissage aussi…

Cela a-t-il modifié vos projets à courts et moyens termes ?
Ce devait être les débuts de la diffusion d’histoires surprises à plumes. Enfin déplumées plus exactement. Histoires de poulets de bouts du monde pour rester curieux et gourmand. La surprise n’en sera que meilleure, les volatiles à point. Également une émission sur la Corée. La cuisine est dans ce pays l’expression d’une philosophie et une manière de vivre avec et en écho à la nature. Nous devions aussi célébrer l’indépendance du Sénégal -60 ans !- avec des récits de Thieboudiène, l’un des plats sénégalais emblématiques

Comment envisagez-vous votre « reprise » ?
La reprise ? Je ne l’envisage pas. Je suis dans le déni le plus total. Je m’attends à un sérieux blues du confinement. Ce moment inconcevable il y a encore 3 mois. Je ne suis pas du tout prête à revenir à la réalité et ce qui l’accompagne. Je vais chercher une grotte !

Voulez-vous donner le lien d’un podcast d’une de vos émissions avec les lecteurs de Destimed ?
Pour découvrir l’émission, évidemment je conseillerai notre « Poulet voyageur » avec Mireille Sanchez, son auteur : rfi.fr/gastronomie-cuisine-poulet- Le récit tellement généreux et simple de Kim Thuy, écrivain et réfugiée vietnamienne. rfi.fr/secret-vietnamiennes-kim-thuy - Et aussi un peu de fermentation, rfi.fr/fermentation.
Propos recueillis par Mireille SANCHEZ

« Le goût du monde » sur Rfi, 89.0 à Paris et maintenant à Marseille aussi. Sur la Radio numérique terrestre.

A lire aussi
- Rencontre avec Cyril Rouquet-Prévost, le chef qu’il vous faut !
- Rencontre avec Loïc Ballet, un journaliste passionné, gourmand et militant
- Rencontre avec Patrick Coulomb, l’écrivain-journaliste qui rêvait d’un autre monde…

[1 Mireille Sanchez est aussi l’auteure de l’ouvrage "Le Poulet Voyageur" - 1000 recettes et autres petites histoires- paru aux Éditions BPI - 890 pages -35 € prix du "Meilleur livre de cuisine du monde 2019" (Best in the world Gourmand International Award 2019).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.