DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Cinéma > Websérie. "Cancelled" : le virus de l’émotion - en exclusivité sur (...)

< >

Websérie. "Cancelled" : le virus de l’émotion - en exclusivité sur Destimed

lundi 14 décembre 2020

« Cancelled », c’est une histoire qui commence comme se termine un conte de fées. Avec un mariage. Celui qui doit unir, à Valencia, Luke Eve, réalisateur australien auteur de deux webséries acclamées (« Low Life » en 2015 et « High Life » en 2018) et Maria Albinana, comédienne espagnole également bien connue de la « scène » des formats courts (notamment dans « Sin Vida Propria  » en 2013 et « Todos queriamos matar al presidente » en 2017). Au mois d’avril, famille et amis des quatre coins du monde sont conviés pour un week-end de festivités… Festivités qui n’auront jamais lieu. En quelques jours, le coronavirus enflamme le monde, vide les aéroports en même temps que les bars et les restaurants. Et à quelques heures seulement de la cérémonie prévue, le couple se retrouve confiné dans un appartement avec la maman de Luke, tels trois naufragés urbains rejetés là par une tempête planétaire. Tout est annulé, la vie que l’on devait célébrer est brusquement suspendue...

Découvrez « Cancelled » en exclusivité sur Destimed -sous-titres en français.)

Pour activer les sous-titres : cliquer dans le Menu - Réglages, en haut à droite de l’écran, à côté du symbole Partager...


Ce que nous vivions avait tous les éléments d’une série

Et c’est exactement là que débute « Cancelled », la série que Luke et Maria ont écrit et réalisé durant leur confinement, un projet qui s’est presque imposé à ses auteurs : « Le confinement à Valencia a été très soudain, mais surtout très sévère avec une interdiction totale de sortir sauf pour faire ses courses ou raisons médicales et des hélicoptères pour surveiller les rues. Nous étions coincés, comme tout le monde, mais aussi brusquement sans travail et avec une personne âgée à protéger… Les premières semaines ont été éprouvantes et la situation était réellement intense. Un soir, nous nous sommes rendu compte que ce que nous vivions avait tous les éléments d’une série. Nous avons immédiatement proposé le projet à Screen Australia. Ils ont accepté et nous nous sommes mis à écrire tout de suite pour tourner deux semaines plus tard. »

Des moments dans la série qui sont très bruts, qui sont simplement nos propres réactions, nos propres émotions

Déjà quelques dizaines au moins de créateurs confinés, par dépit, par ennui ou par défi, ont réalisé des courts-métrages ou des webséries sur cet isolement forcé. Mais « Cancelled » est à ce jour assurément la plus réussie. Car les amants-producteurs n’ont pas cherché à être légers, incisifs ou malins, ils ont choisi la sincérité, tout simplement. Dans chaque épisode, ils brossent le tableau intime d’une tranche de leur existence en sursis et y déroulent dans des scènes sobres, le fil de leurs émotions successives. Ils nous racontent la peur diffuse, l’ennui que l’on croit tromper, le « dehors » soudain si lointain et les voisins soudain si proches, les petites joies, les grandes résolutions, le méandre des sentiments… « Nous avons scénarisé notre situation bien sûr, pour ajouter ici ou là un peu de drame ou de comédie ou pour la structure du récit. Mais tout part de ce que nous avons vécu, parfois même tandis que nous étions en train d’écrire ou de filmer une scène. Nous étions littéralement dans notre histoire en train de la jouer et de la filmer pendant qu’elle se déroulait. Il y a beaucoup de moments dans la série qui sont très bruts, qui sont simplement nos propres réactions, nos propres émotions ». Effectivement, par petites touches de comédie ou de drame, d’absurde ou de gravité, Maria et Luke ont fait de leur histoire unique un récit universel pour toutes celles et ceux qui, partout dans le monde, ont vécu (et survécu) une année « annulée ». Et puis, il ne saurait être question de commenter « Cancelled » sans faire une mention tout à fait spéciale à Karen Eve, la maman de Luke. Embarquée de fait dans l’aventure, elle se révèle être une actrice née et ponctue ses apparitions de douceur et sourires.

Cette série a établi une connexion entre nous et tous ces gens

« Cancelled » est aussi une série remarquable parce qu’elle a été entièrement produite dans les conditions de la « distanciation sociale ». Les épisodes tournés à Valencia ont été montés et mixés en Australie avec l’appui de Screen Australia et de la chaîne en ligne argentine UN3. Diffusée d’abord sur Facebook, la série a immédiatement obtenu un franc succès, déjà suivi de plusieurs récompenses en festival. « Le retour a été incroyable et totalement inattendu. Nous avons déjà reçu des milliers de message des quatre coins du monde, des gens qui nous disent tous qu’ils se reconnaissent dans nos épisodes. Cette série a établi une connexion entre nous et tous ces gens. Et puis, même si ce tournage fut naturellement très intime, nous avons vraiment insisté sur la qualité de la narration. Au final, c’est un vraie série, un drame qui parle d’amour, pas seulement du confinement ». Dans les périodes tourmentées, nous avons toujours eu besoin de belles histoires qui font du bien. Elles nous permettent de prendre de la hauteur dans le chaos et nous reconnectent tous par le biais de l’émotion. Un puissant vaccin contre la résignation.
Joël BASSAGET

Cet article vous a intéressé ?

Aidez-nous à poursuivre la mise à disposition d'articles gratuits en regardant simplement une courte publicité de votre choix :



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.